toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Turquie s’indigne «l’attaque de Macron contre la Turquie dépasse les bornes»


La Turquie s’indigne «l’attaque de Macron contre la Turquie dépasse les bornes»

Ankara a dénoncé une «attaque» qui «dépasse les bornes» de la part du président français Emmanuel Macron, qui a critiqué le «recul» de l’Etat de droit en Turquie, et évoqué la façon dont elle utilisait les migrants pour «faire pression» sur l’UE.

«L’attaque de Macron contre la Turquie dépasse les bornes», a déclaré, le 1er octobre, le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu à l’agence de presse officielle Anadolu. «Je le compare à un coq qui chante alors que ses pieds sont enfouis dans la boue», a-t-il ajouté.

Un coq qui chante alors que ses pieds sont enfouis dans la boue

Le ministre turc faisait référence à des propos tenus par le président français le même jour, devant le Conseil de l’Europe à Strasbourg. Emmanuel Macron a déclaré que trente ans après la chute du mur de Berlin, des droits fondamentaux étaient remis en cause dans certains pays. Il a alors cité la Turquie, «où l’Etat de droit recule, où les procédures judiciaires ouvertes contre les défenseurs des droits de l’Homme, des journalistes, des universitaires doivent faire l’objet de toute notre vigilance».

La question migratoire, source de tensions entre UE et Turquie

Le chef d’Etat français a également évoqué la façon dont elle utilisait les migrants pour «faire pression» sur l’Union européenne (UE), ajoutant ne pas penser que «la bonne réponse soit de céder à la pression», et appelant à une coopération avec Ankara. «[Mais] en aucun cas, notre agenda en Syrie ne doit être dicté par cette pression turque», a-t-il déclaré.

Loading...

«Combien de réfugiés Macron a-t-il laissé entrer dans son pays ?», a réagi Mevlut Cavusoglu, fustigeant sur un tout autre sujet le président français pour son accueil à Paris de miliciens kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS), qualifiés de «terroristes» par Ankara.

La Turquie accueille plus de quatre millions de réfugiés, dont une grande majorité de Syriens, et le président Recep Tayyip Erdogan a menacé, début septembre, d’en laisser affluer une nouvelle vague vers l’UE s’il n’obtenait pas davantage d’aide internationale. Ankara souhaite la création en Syrie d’une «zone de sécurité» où ils pourraient retourner.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “La Turquie s’indigne «l’attaque de Macron contre la Turquie dépasse les bornes»

    1. Jean-Francois Morf

      Il est totalement inutile de discuter avec des menteurs, donc totalement inutile de parler avec des mahométans.
      Il faut commencer par expulser les pays mahométans hors de OTAN , l’ONU…
      Il ne sert à rien de croire des mahométans qui nous mentent par religion.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *