toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Deux bus et des policiers attaqués par des tirs de mortier et des jets de pierres dans le Val-de-Marne (Vidéo)


Deux bus et des policiers attaqués par des tirs de mortier et des jets de pierres dans le Val-de-Marne (Vidéo)

Des policiers et deux bus ont été ciblés par une attaque au mortier d’artifice et des jets de pierres dans la ville de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne. L’agression qui s’est déroulée dans la nuit du 13 au 14 octobre a provoqué d’importantes dégradations sur les véhicules. Aucun suspect n’a été pour l’instant appréhendé.

Dans la nuit du 13 au 14 octobre, vers 23h50, une équipe de policiers a répondu à un appel des habitants de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne, à la suite de tirs de mortier sur les façades des immeubles. Une fois arrivés, les policiers ont découvert une vingtaine d’individus en train de caillasser et d’attaquer au mortier deux bus dans la cité située à l’angle de la rue Pasteur et de la rue d’Aquitaine, selon Le Parisien.

Pas d’interpellations pour le moment

Pour répondre à l’attaque et se défendre, les forces de l’ordre ont eu recours à des grenades de désencerclement et à des lacrymogènes. Les agresseurs ont toutefois réussi à prendre la fuite. Aucune interpellation n’a été signalée dans l’immédiat, toujours selon la même source.

Les dégâts causés par l’attaque

Un autre groupe de policiers s’est rendu plus tard sur les lieux afin d’examiner les conséquences de l’agression. Les deux véhicules ont été encerclés de barricades de poubelles.

Loading...

Les forces de l’ordre ont constaté d’importantes dégradations sur les bus de la Strav, dont l’un ayant cinq impacts sur le pare-brise, le deuxième en ayant sept, avec la vitre du conducteur explosé et trois fenêtres passager brisées. Au moment de l’agression, il n’y avait aucun passager dans les bus.

L’un des chauffeurs a été contraint de quitter les lieux à pied lorsque l’attaque s’est déclenchée. Découvert par les policiers dans un abri non loin, il a par la suite conduit l’un des bus jusqu’au dépôt.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Deux bus et des policiers attaqués par des tirs de mortier et des jets de pierres dans le Val-de-Marne (Vidéo)

    1. Jg

      Encore des « incivilités  » !
      L avenir de la France ,ils sont jeunes , sportifs ,avec l esprit de camaraderie ,un bon exemple !
      Ils méritent de prendre en main les destinées de la France ,!

    2. Amsallem

      Circulez y’a rien à voir , tout est normal ils suffit d’écouter le ton avec lequel les deux jeunes journaleux en parlent sur un ton tout à fait badin . C’est la France 2019 .

    3. RONNY

      C’est comme avec les colons terroristes arabes en Judée – Samarie, sauf qu’en France on ne retrouve pas ces terroristes français, si on les retrouve ils ne sont pas punis.

    4. Cyrano

      Que s’attendre des infos de BFM ?
      Le ton des journaleux en dit long sur le fait divers — c’est pas grave —
      — Je me souviens avoir lu autrefois : Les petits enfants du siècle , de Christiane ROCHEFORT . En voyant des enfants dégrader des équipements collectifs dans leur cité HLM, un personnage dit à un autre : C’est pas grave pendant qu’ils font ça ils ne font pas de conneries.—
      La banalisation des situations bordéliques est en place depuis les années 60/70
      Détruire un ou deux bus, tirer au mortier, incendier des véhicules ou tuer des
      policiers c’est pas pénalisé donc c’est autorisé, n’est ce pas?
      Puisque le foulard islamique est autorisé dans une fac pourquoi serait-il interdit dans un conseil régional? La boite de pandore est ouverte.

    5. c.i.a.

      Cela doit êtres fort « agréable« ,de voir un feux d`artifice exploser ,dans un endroit clos comme un bus.
      Ceux qui minimisent la chose devraient en faire l`expérience, ce n`est pas grave seulement d`être brûlé vife…rien de bien grave en effet.

    6. moi de france

      UN JOUR ET CE JOUR VA VENIR OU LES GENS VONT SE DEFENDRENT
      ET CE JOUR LA RIEN NE POURRA LES ARRETER
      POURQUOI?
      A FORCE DE TIRER SUR LA CORDE ET BIEN PLUS DE MISERICORDE
      CELA DEVIENDRA VITAL DU MOT VIE!!!!
      alors?;;;;;;;;;;

    7. GG

      Où sont nos « courageux » CRS ?
      Ils tabassent les vieux, les femmes, les gens qui manifestent tranquillement et maintenant les pompiers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *