toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump suspend l’autorisation d’entrée aux Etats-Unis de hauts fonctionnaires de l’Iran et du Venezuela


Trump suspend l’autorisation d’entrée aux Etats-Unis de hauts fonctionnaires de l’Iran et du Venezuela

Le président américain Donald Trump a suspendu par décret l’autorisation d’entrée aux Etats-Unis de hauts fonctionnaires de l’Iran et du Venezuela ainsi que leurs proches afin d’exercer une pression supplémentaire sur leurs gouvernements respectifs.

Publiés presque simultanément le 25 septembre sur le site internet de la Maison Blanche, deux décrets annoncent que le président américain Donald Trump a suspendu l’autorisation d’entrée américaine de hauts fonctionnaires du Venezuela et d’Iran, ainsi que leurs proches. Des déclarations faites à un moment bien choisi : Hassan Rohani et plus de 80 de ses principaux diplomates et collaborateurs étaient en effet présents à New York pour assister à l’Assemblée générale annuelle des Nations unies.

« L’Iran est un Etat parrain du terrorisme qui menace la stabilité du Moyen-Orient et au-delà »

Abritant le siège des Nations unies, les Etats-Unis émettent généralement des visas pour permettre aux dirigeants étrangers de s’y rendre, tout en limitant strictement leurs mouvements à New York.

Dans son communiqué, Donald Trump décrit le gouvernement iranien comme un «Etat parrain du terrorisme qui menace la stabilité du Moyen-Orient et au-delà». «J’ai déterminé qu’il était dans l’intérêt des Etats-Unis de prendre des mesures pour restreindre et suspendre l’entrée aux Etats-Unis, en tant qu’immigrants ou non-immigrants, de hauts fonctionnaires, des responsables de l’Iran, et des membres de leur famille immédiate», écrit le président américain.

Loading...

Le même jour à la tribune de l’ONU, le président iranien Hassan Rohani a annoncé refuser «toute négociation» avec les Etats-Unis «tant qu’il y aura des sanctions». Ne «croyant pas» à la sincérité d’une volonté américaine de négocier, il a expliqué que la réponse iranienne à des pourparlers «sous pression» était «non».

Tous ceux qui soutiennent Maduro persona non grata aux Etats-Unis

Quant au Venezuela, la même décision affectera les «membres du régime de Nicolas Maduro», l’armée et la police, les membres de l’Assemblée nationale constituante et leurs familles, fait savoir le décret présidentiel.

Selon Donald Trump, les personnes en question «formulent, appliquent ou bénéficient des politiques ou actions qui minent ou endommagent les institutions démocratiques du Venezuela ou empêchent le rétablissement du gouvernement constitutionnel» dans ce pays.

Le même jour, ABC News annonçait que le locataire de la Maison blanche avait rencontré la délégation de l’opposition vénézuélienne à l’Assemblée générale de l’ONU, lui exprimant son soutien et appelant à la fin de «l’oppression horrible et brutale» du président Nicolas Maduro.

Aucun membre du gouvernement Maduro ne s’est pour l’heure exprimé à la tribune de l’ONU. Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, est présent à New York d’où il publie de nombreux tweets. Il a notamment qualifié la rencontre entre Donald Trump et l’opposition vénézuélienne de «honteuse».

Pour rappel, le chef de l’opposition, Juan Guaido, s’est autoproclamé président du Venezuela le 23 janvier et a été reconnu dans la foulée comme tel par les Etats-Unis et de nombreux Etats, dont la France.

Learn Hebrew online

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Trump suspend l’autorisation d’entrée aux Etats-Unis de hauts fonctionnaires de l’Iran et du Venezuela

    1. Esther

      Il y a peut être des cons de juifs communistes aux USA pour s’opposer au meilleur Président d’Amérique de tous les temps.Nous en France on l’aime Trump.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *