toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Réécriture de l’histoire : Les Palestiniens veulent déclarer l’autel de Joshua Ben-Nun, sur le mont Ebal, comme site du patrimoine « palestinien »


Réécriture de l’histoire : Les Palestiniens veulent déclarer l’autel de Joshua Ben-Nun, sur le mont Ebal, comme site du patrimoine « palestinien »

Les Palestiniens envisagent de déclarer l’autel de Joshua Ben-Nun, sur le mont Ebal, l’un de leurs sites patrimoniaux.

La municipalité d’Asira ash-Shamaliya, au nord de Sichem (Naplouse), étudie la possibilité de déclarer l’autel de Joshua Ben-Nun, sur le mont Ebal, un site du patrimoine palestinien.

Des ingénieurs de la municipalité et du district de Sichem ont récemment visité le site, équipés de plans et de cartes.

Le gouverneur de l’Autorité palestinienne, Shechem Ibrahim Ramadan, accompagné d’une délégation du ministère du Tourisme et des Antiquités de l’Autorité palestinienne, a pris part à une visite du site en juillet, affirmant que celui-ci était « menacé par l’occupation et les colons ».

Le maire d’Asira ash-Shamaliya, Hazzem Yassin, a déclaré dans une interview avec TPS qu’il n’était « pas tenu de commenter les plans de la ville et certainement pas sur le site, dont les Juifs ont pris possession, bien qu’ils n’aient aucune preuve qu’il s’agisse d’un Site juif. « 

Le Livre de Josué décrit comment Joshua Ben-Nun, le dirigeant israélite, construisit un autel sur le mont Ebal, sur instruction de Moïse, après que les Israélites eurent pénétré dans la Terre d’Israël.

Adam Zertal, archéologue à l’Université de Haïfa, a identifié les restes d’un autel trouvé sur le site comme étant ceux décrits dans la Bible, dans lesquels Josué a attribué le nouveau terrain à l’une des 12 tribus.

«Pour nous, la zone de l’autel, comme le reste de la ville, se trouve dans la zone B, sous la responsabilité civile palestinienne. Par conséquent, je ne nierai ni ne confirmerai les allégations de transformation du site en site développé », a ajouté Yassin.

Cependant, Yassin a déclaré que cela n’avait aucun sens de déplacer un site aussi gigantesque de son emplacement.

Bien que Yassin ait nié avoir pris des mesures, il semble que les préparatifs des travaux sur le site battent leur plein. En juillet, la municipalité a invité le public à se joindre aux activités du «Comité pour la préservation des sites du patrimoine» du village et à participer à ses activités.

Learn Hebrew online

Le Comité a été créé il y a quelques mois et opère dans les montagnes au nord de Naplouse.

L’Autorité palestinienne considère le site comme une «zone menacée», au même titre que les organisations anti-implantation, actives dans la région.

L’activité palestinienne est menée dans le cadre de la campagne «Martyr Ziad Abu Ein», du nom du ministre palestinien décédé après l’une des émeutes arabes dans la région de Shiloh.

La municipalité et le mouvement Fatah ont lancé la campagne sur le site du mont Ebal. L’ancien gouverneur de Naplouse, Akram Rajoub, a également participé à la campagne.

En janvier, la municipalité a planté des oliviers à proximité du site, en réponse aux préparatifs d’une route qui facilitera l’accès des visiteurs au site, une initiative du ministre israélien de l’Agriculture, Uri Ariel. Une délégation de jeunes est venue dans le village pour participer aux opérations de plantation sur le «site de Burnat», comme l’appellent les Palestiniens.

Un mois plus tôt, en décembre, des activistes du Fatah, des responsables du BDS et du Comité anti-règlement avaient procédé à la plantation, tous parrainés par le gouverneur de Naplouse et des responsables de l’Autorité palestinienne. Le ministre des affaires de l’établissement de l’Autorité palestinienne, Walid Asaf, a également participé à la campagne et assisté à des réunions sur le site d’Ebal.

Boaz Haetzni, membre du Conseil régional de Samarie, a déclaré à TPSP que les projets de l’Autorité palestinienne constituaient une provocation contre Israël, les juifs et les chrétiens du monde entier, car il s’agissait d’un site du patrimoine juif et biblique. Il a averti qu’il semblait que l’Autorité palestinienne, qui a récemment annoncé qu’elle ne reconnaissait pas la division du terrain en zones AB et C, avait commencé à agir en conséquence.

© Cathy – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Réécriture de l’histoire : Les Palestiniens veulent déclarer l’autel de Joshua Ben-Nun, sur le mont Ebal, comme site du patrimoine « palestinien »

    1. danielle

      heureusement que D.ieu aura le dernier mot ….la Terre n’est pas à ceux qui se nomment actuellement palestiniens elle est au peuple d’Israel car elle lui a été donné par D.ieu….

    2. robert davis

      Les palestiniens se sont les juifs, il n’existe pas de palestiniens arabes donc ce qu’ils disent n’est qu’âneries sans queue ni tête, des BALIVERNES sans intérêt. Il serait temps d’annexer toute la Judée/Samarie et on verra ensuite ce qu’ils vont « revendiquer ». Quant à micron et autres gauchistes européens ils auront l’air si ridicules qu’ils n’oseront plus ouvrir la bouche.

    3. LeClairvoyant

      La Judée-Samarie sont des terres juives, le palestiniens ne peuvent être plus que des locataires, et encore il faut que les palestiniens s’acquittent de leurs loyers et que préserveront le contenu et le contenant, dans état propre à sont utilisation; les zones arables, les forêts et les urbaines, ainsi que les monuments en leur état d’origine, sans ajouter des constructions sans permis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *