toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Première analyse des élections israéliennes par Guy Millière : « C’est une victoire pour tous ceux qui ne veulent pas d’un Israël fort et dynamique »


Première analyse des élections israéliennes par Guy Millière : « C’est une victoire pour tous ceux qui ne veulent pas d’un Israël fort et dynamique »

Il est beaucoup trop tôt pour faire une analyse approfondie du résultat des élections israéliennes, mais il est possible de dire quelques mots néanmoins.

D’abord, un système de proportionnelle intégrale produit toujours des résultats précaires et permet rarement de dégager une majorité claire, et donne un pouvoir démesuré à de petits partis qui peuvent exercer divers chantages. Avigdor Lieberman s’est à mes yeux très mal comporté en avril dernier, et l’a pu parce que son parti a eu un pouvoir démesuré. Il a obligé les Israéliens à retourner aux urnes, et qu’il s’en trouve récompensé aujourd’hui en obtenant davantage de voix me consterne. Une réforme du système électoral israélien serait indispensable. Je crains qu’elle n’ait pas lieu.

Ensuite, le résultat est pire que celui du mois d’avril. Le Likoud et ses alliés, Yamina, Shas et United Torah Judaism n’atteignent même pas cette fois soixante sièges sur 120, ce qui donne davantage de poids encore et un pouvoir plus démesuré encore à Avigdor Lieberman, qui ne le mérite pas. Binyamin Netanyahou est fragilisé, ne pourra peut-être pas former le prochain gouvernement, et ne pourra dès lors peut être pas mener à bien ce qu’il entendait mener à bien, dont la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et les villes et villages juifs de Judée-Samarie, et cela me consterne aussi. C’est une victoire pour tous ceux qui ne veulent pas d’un Israël fort et dynamique en un moment où Israël doit pouvoir être fort et dynamique face à l’Iran. C’est très injuste pour Binyamin Netanyahou, et cela montre que les accusations infondées, et les campagnes de diffamation et de déstabilisation fonctionnent, hélas.

L’Autorité Palestinienne, le Hamas, le Hezbollah, les mollahs iraniens se réjouissent sans doute en ce moment. Le parti Bleu et Blanc (Kahol Lavan) dépasse un peu le Likoud, et c’est une mauvaise nouvelle, car ce parti est un conglomérat assemblant des gens qui ont peu en commun, sinon leur hostilité à Binyamin Netanyahou, et dont les positions sur de nombreux dossiers sont très floues. Benny Gantz est très loin d’avoir la stature de Binyamin Netanyahou, et certains aspects de son passé militaire sont peu clairs. Les deux derniers chefs militaires à avoir été Premier Ministre d’Israël, Ehud Barak et Yitzhak Rabin n’ont rien apporté d’excellent à Israël, et j’utilise une litote. Kahol Lavan ne peut, de toute façon, constituer une majorité, même en s’appuyant sur les partis arabes israéliens si tel était le choix de ses dirigeants, même en étant rejoint par Avigdor Lieberman.

Une coalition regroupant Likoud, Yamina, Yisrael Beitenu et Kahol Lavan me parait très difficile à former et ne pas vraiment pouvoir adopter une ligne commune. Il me parait quasiment impossible qu’elle soit conduite par Binyamin Netanyahou. J’imagine très mal qu’elle soit conduite par Benny Gantz, qui veut, dans tous les cas, exclure Binyamin Netanyahou. Je ne vois personne d’autre pour la conduire efficacement.

Qu’Avigdor Lieberman fasse un virage à cent quatre-vingt degrés et rejoigne Binymin Netanyahou, le Likoud, Yamina et les partis religieux me parait strictement impossible.

Je regrette, enfin, que Otzma Yehoudit n’ait pu rejoindre Yamina, se soit présenté seul, n’ait aucun élu et ait, en captant des voix, affaibli la droite.

Israël n’avait pas besoin d’un tel résultat d’ensemble en ce moment. Certaines voix ne sont pas encore comptées. Je doute qu’elles modifient ce paysage d’ensemble, qui me rend morose. J’espère me tromper.

© Guy Millière pour Dreuz.info

Résultats à 63,10% de dépouillement

  • Bleu et Blanc (Gantz, centre gauche) 25.66%
  • Likoud (Netanyahu, centre droit) 25.03%
  • Liste arabe unie 10.71%*
  • Shas (droite, orthodoxes) 7.56%
  • Yisrael Beytenu (Liberman – droite laïque) 7.11%
  • Union Thora Judaïsme (droite, orthodoxes) 6.25%
  • Yamina (Ayelet Shaked – droite) 5.73%
  • Travaillistes (gauche) 4.81%
  • Meretz (extrême gauche post-sioniste) 4.30%
  • Otzma Yehudit (extrême droite) 1.87%

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Première analyse des élections israéliennes par Guy Millière : « C’est une victoire pour tous ceux qui ne veulent pas d’un Israël fort et dynamique »

    1. Esther

      Depuis la France on a le recul nécessaire pour juger que Bibi ami de l’Amérique est le meilleur pour Israël, mais en Israël c’est comme en France on voit le reste c’est a dire si le cul est propre ou non…(corruption)

    2. G.E.

      Opinion personnelle et subjective, avec l’argument de dissuasion massive, « si c’est pas ceci, c’est le chaos » (en d’autres cieux on dirait l’AntiFrance ou l’AnteChrist, même raisonnement extrémiste). A classer sans suite.

    3. Marianne

      Mais qu’est ce que les israéliens ne comprennent pas ?

      Qu’ils viennent faire un séjour en France, ils verront la nécessité de faire un Israël fort, capable de répondre sans faiblir, aux attaques de ses ennemis et l’Europe en fait partie.

      Am Israël hai !

    4. Suzanne

      Depuis la France, vous avez trop de recul, Esther, pour comprendre ce que vivent 70% des Israéliens. L’impression de vivre dans un régime dictatorial, où un leader au pouvoir déjà depuis plus d’une décade, ivre de sa popularité, a fini par se prendre pour « le roi d’Israel » comme certains aiment à l’appeler ici.
      Quant à Guy Millière, il déraisonne. Il dénigre tous les chefs de gouvernement qui ont créé ce pays, dénigre les opposants potentiels et appelle au combat à outrance. Où allions-nous? Ce qui se passe en Israël est un sursaut de démocratie véritable et de BONNE SANTE.

    5. Tamara

      Netanyahou et uniquement lui. Un Israël fort pour lui et le Monde ignorant et aveugle. Les journalistes Français et Européens ne disent pas la Vérité. C’est vite dit la Corruption au leu de dire des cadeaux. On ne les entend pas dénoncer la Grande Corruption du Fatah et du hamas qui laissent leur population dans la misère. Non il ne faut pas laisser l’obscurantisme gagner, le Monde y perdrait😡

    6. stevenl

      One fact needs to be stated. Most generals near or at the helm of the country have performed poorly (Moshe Dayan recommended that Jordan controls the Temple Mount; Sharon gave-up Gaza for nothing; Barak left South Lebanon with the tail between his legs and Rabin shook Arafat’s hand and got the intifada as a gift in W DC). Furthermore soldiers tend to have a short/narrow view of history because wars need to be won fast while politics is a long-term view of history. That does not absolve Bibi from his own problems (i.e: too much power given to ultra-orthodox, apparently a serious problem for Lieberman and others).
      Bibi cannot last for ever and it seems that Trump may have arrived a little too late. Who knows? One sure thing: IL cannot count on anyone but itself. Certainly not the US liberal Jews.

    7. LeClairvoyant

      Il ne faut pas paniquer, La Partie n’est pas plus facile pour forment un gouvernement pour Bleu Blanc que pour le Likoud.
      Bibi ne te précipites pas, Israël vote à 58% à droite et 25% au Centre, Les Gauchiste et les partis arabes 18%,
      Tout le monde doit mettre de l’eau dans son vin qui sera du vinaigre pour la plus part.
      .Les antisémites, les journalistes et les gauchistes dans le monde ont enterré trop vite à BIBI et le Likoud. Si par malheur la gauche avec les Centre.
      Tout Israël a été manipulé par Soros pour l’affaiblir

    8. Moshé Ben Shaoul

      C’est une des rares fois où je ne partage pas l’avis de l’excellent Guy Millières. Suzanne a exprimé un avis qui est très proche de la vérité.
      Il manque, mais cela n’est modeste de ma part, une dimension spirituelle à tous ces commentaires.
      La première remarque, est que la situation dans laquelle se trouve le monde en général et Israël en particulier, se trouve être particulièrement paradoxale : Poutine n’est pas antisémite, Trump est ultra prosioniste, l’Iran a réussi a transformé les pays arabes d’hier en alliés de circonstance, les industries israéliennes sont prisées et utilisées dans le monde entier. Et ce n’est qu’un résumé. Cela c’est la Providence Divine.
      Force est de constater que tout cela ne dépend donc d’aucun gouvernement israélien et encore moins d’un seul homme fusse-t-il très brillant.
      Si par exemple, il n’y avait pas eu d’intervention de Bibi à l’ONU sur la supposée bombe iranienne, la situation n’aurait en rien changé.
      Enfin, plutôt que parler de droite ou de gauche, ceux qui votent à droite souhaitent avant tout de la sécurité et de la dissuasion face aux terroristes et plus de social.
      La politique de Bibi était exactement l’opposée avec l’argent du Qatar donnée aux terroristes du Hamas à Gaza par exemple.
      Donc ceux qui ont voté ainsi veulent plus de social et plus de sécurité, donc un Israël plus fort

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *