toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron veut imposer encore plus de migrants au pays européens « sous peine de sanctions financières »


Macron veut imposer encore plus de migrants au pays européens « sous peine de sanctions financières »

Emmanuel Macron et Giuseppe Conte ont plaidé pour la mise en place d’un «mécanisme automatique» de répartition des migrants dans l’UE. Une annonce qui contraste avec celle du président, quelques jours plus tôt, de durcir le ton sur l’immigration.

Le président français Emmanuel Macron et le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte se sont dit d’accord le 18 septembre pour un «mécanisme automatique» de répartition des migrants, auxquels tous les pays de l’Union européenne devraient participer «d’une façon ou d’une autre», sous peine de «pénalités financières».

Après deux ans de dissensions sur ce sujet brûlant, Paris et Rome ont tenu à afficher l’unité en assurant qu’ils défendront au sein de l’UE «une position commune pour que tous les pays participent d’une façon ou d’une autre» à l’accueil «ou bien soient pénalisés financièrement», a expliqué Emmanuel Macron, en déplacement à Rome pour une brève visite.

Une annonce qui a fait réagir eu égard à la dernière déclaration du chef de l’Etat le 16 septembre sur ce sujet, appelant sa majorité et son gouvernement à la fermeté sur le détournement du droit d’asile pour éviter d’être «un parti bourgeois» qui ignore l’opinion de classes populaires séduites par «l’extrême droite».

Loading...

Cette annonce de mise en place d’une répartition automatique des migrants en Europe n’a donc pas manqué de faire grincer des dents.

Le maire de Béziers Robert Ménard, connu pour ses positions anti-immigration, a estimé que «les peuples européens ne comptent plus» pour les dirigeants.

Le député Les Républicains et candidat à la président du parti Guillaume Larrivé s’est élevé contre le fait qu’à travers cette proposition de répartition automatique «l’UE impose aux Etats-Nations des quotas de migrants». Il reproche au président de vouloir que l’UE «punisse financièrement les États qui refuseraient cette immigration supplémentaire».

Le trésorier du Rassemblement national (RN) Wallerand de Saint-Just a lui aussi fustigé l’accord et dénoncer un président «menteur» qui veut «organiser en Europe la répartition forcée des clandestins».

Les deux dirigeants européens ont réclamé une gestion «plus efficace» du renvoi dans leur pays d’origine des migrants qui n’ont pas droit à l’asile. Le Premier ministre italien a souligné que l’Italie ne «laisserait pas les trafiquants décider des entrées sur le territoire», mais aussi jugé qu’il fallait «gérer ce phénomène». L’ex-ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, patron de La Ligue, refusait pour sa part tout débarquement de migrants.

Regrettant de son côté «l’injustice» vécue par les Italiens, Emmanuel Macron a répété que l’UE n’avait pas été suffisamment solidaire envers l’Italie. «La France est prête à évoluer sur ce point dans le cadre de la remise à plat des accords de Dublin», qui confient actuellement aux pays d’arrivée la charge du traitement des demandes d’asile, a-t-il dit. «Je ne mésestime pas ce que le peuple italien a vécu», a expliqué Emmanuel Macron, mais «la réponse au sujet migratoire n’est pas dans le repli mais dans une solution de coopération européenne efficace».

Learn Hebrew online

Plusieurs ministres de l’Intérieur de l’UE, dont les ministres français, allemand et italien, doivent se réunir le 23 septembre à Malte pour discuter de ce dossier.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Macron veut imposer encore plus de migrants au pays européens « sous peine de sanctions financières »

    1. robert davis

      micron est aussi têtu que stupide, il ne changera pas et continuera sa politique d’islamisation de la France jusqu’au jour où il perdra les prochaines élections.

    2. robert davis

      micdron est un menteur et il lment comme toujours concernant le « droit d’asile »: ce droit n’est pas supérieur au droit de se défendre contre l’invasion. Tant qu’il ne rejettera pas les migrants économiques, en fait tous les migrants présens et passés, je comprends que les GJ agissent contre cet état de choses qui ruinent le pays et ses citoyens. La politique d’islamisation de micron est une TRAHISON envers le peuple et il doit être démis par la force puisque c’est le seul langage qu’il comprend.

    3. robert davis

      micron a les mêmes méthodes que tous les dictateurs en particulier mus qui GOUVERNENT CONTRE LEURS PEUPLES. La seule différence est que micron croit que sa langue fourchue et les mensonges de sa pr peuvent convaincre le peuple qu’il a raison à force de mensonges et de bourrage de crânes. Je pense qu’il est arrivé au bout de sa politique cynique et mensongère, il n’a plus de crédibilité. MARINE PRESIDENTE.

    4. Stéphan Cobut

      Pour qui se prend ce petit con de bourgeois nazi et islamiste ; quand va t’on le destituer et le juger pour qu’il paye ses fautes ; il détruit la France pour le compte de l’ europe et des grosses sociétés ; il retire de l’ argent aux plus pauvres et dépense sans conter 500.000 euros de vaisselle plus une nouvelle piscine ; il supprime les remb sur l’ homéopathie pour remercier Big Farma ; Big Macron le con l’ennemi du peuple ; a goutté l’ africain il aimerait maintenant goutter du mus ; il veut tout essayer ce vicieux sur tout rapport ; à quand la justice ; comme sous le Roi de France le Roi Macron rend le peuple pauvre malheureux et bientôt soumis à lui puis à l’ islam ; une révolution s’impose pour ce peuple s’il ne veut pas disparaître .

    5. JEAN PN

      Mais qu’attendent les Généraux français pour sauver la France de ce fou qu’est MACRON ? Ils attendent que la France soit devenue musulmane ???…..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *