toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le ministre israélien de l’Économie « Il y aura une guerre à Gaza. Ce n’est pas ce que nous voulons ». Macron « préfère les intérêts économiques à la survie d’Israël »


Le ministre israélien de l’Économie « Il y aura une guerre à Gaza. Ce n’est pas ce que nous voulons ». Macron « préfère les intérêts économiques à la survie d’Israël »

Le ministre israélien de l’Économie a estimé qu’une guerre était inévitable dans la bande de Gaza et a critiqué Emmanuel Macron pour avoir encouragé le dialogue entre Washington et Téhéran.

Il n’existe aucun moyen d’éviter une opération militaire contre le Hamas à Gaza, a déclaré le ministre israélien de l’Économie Eli Cohen cité par le Jerusalem Post.

«Il y aura une guerre à Gaza. Cela ne nous réjouit pas et ce n’est pas ce que nous voulons, mais il y aura bel et bien une guerre», a indiqué M.Cohen, du parti Likoud de Benyamin Netanyahou, lors d’une conférence sur la sécurité à Herzliya.

Ces déclarations interviennent après les frappes de l’aviation israélienne sur des positions du Hamas dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes depuis l’enclave palestinienne sur le sud d’Israël.

Critiques visant Macron

Le ministre Eli Cohen a en outre critiqué le dirigeant français Emmanuel Macron pour avoir encouragé le dialogue entre Donald Trump et Hassan Rohani.

«Comme de Gaulle en 1967 [durant la guerre des Six Jours, ndlr], il préfère les intérêts économiques à la survie d’Israël», a insisté le responsable israélien.

Fin août, lors d’une conférence commune avec le chef d’État américain à l’issue du sommet du G7, Emmanuel Macron avait déclaré que les discussions avaient créé «les conditions d’une rencontre et donc d’un accord» entre Donald Trump et Hassan Rohani, dans le cadre de la crise du nucléaire iranien.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le ministre israélien de l’Économie « Il y aura une guerre à Gaza. Ce n’est pas ce que nous voulons ». Macron « préfère les intérêts économiques à la survie d’Israël »

    1. Circonstances exténuantes

      C’eIl est vrai qu’il n’y a rien à attendre de Maqueron, dont la présidence n’est que le résultat d’un terrible concours de circonstances et surtout d’une forte campagne publicitaire.
      Mais quand la Knesset a voté pour ce qu’on avait joliment appelé le désengagement, comment n’at-elle pas pensé que cette démarche allait être totalement incompatible avec la paix et la sécurité d’Israël? Si c’est pour un conflit de plus qui se terminera encore une fois en queue de poisson, on n’arrivera jamais à la paix.
      Il faut reconnaître son erreur, et réparer son erreur. Non, ce n’était certainement pas les Juifs qu’il fallait renvoyer de Gaza. Alors????

    2. Rosa SAHSAN

      Jusqu’à présent j’étais plutôt pro Trump.
      Mais à l’heure actuelle, je me demande à quel jeu joue-t-il.
      Un accord avec Téhéran serait très dangereux pour Israël. JE HAIS MACRON
      ROSA

    3. Jean-Claude TRUDELLE

      de ma « Francarabie » je ne vois qu’une solution: reprendre Gaza et exterminer le HAMAS et toutes ses structures terroristes…. et tant pis pour les cris d’orfraie de la « communauté internationale » qui, aux mains d’une majorité d’Etats musulmans, vilipende Israël en toute circonstances ! Alors condamnée pour condamnée Israël doit mettre un terme à l’existence de ce chancre…de même pour la Cisjordanie car Israël, historiquement, c’est du Jourdain à la mer !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *