toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israel en danger : dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale, le parti arabe devient l’opposition et a accès à des informations de haute confidentialité


Israel en danger : dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale, le parti arabe devient l’opposition et a accès à des informations de haute confidentialité

La loi israélienne est définitivement mal faite. En effet, si les deux grands partis décident de constituer un gouvernement d’union nationale, la deuxième force politique devient le parti arabe (Liste unifiée). Ils deviennent donc le second parti du pays. Ce statut leurs confère des droits.

Les arabes en Israel ne font pas l’armée pour des raisons stratégiques et idéologiques de part et d’autre. En effet, en 1948 il était compliqué d’enrôler les arabes israéliens dans une armée juive les poussant à combattre d’autres arabes. Inversement, Israel ne pouvait aveuglément s’appuyer sur des soldats arabes sans risque de désertion ou volt-face.
Il est donc convenu que les arabes israéliens ne sont en rien obligés à servir dans l’armée juive. De ce fait, seuls les volontaires, bien souvent des chrétiens, s’enrôlent, de plus en plus fréquemment. En résumé, en 72 ans d’existence, Israel a géré sa sécurité sans composer avec la minorité musulmane.

Les musulmans n’ont donc accès à aucune information ou stratégie concernant l’armée d’Israel, le mossad, le shabak, le shinbet, l’unité 8200, les services de police de l’aéroport, les fichiers confidentiels et les avancées diplomatiques.

Mais il semble que cela pourrait changer.

Les arabes entrent dans les secrets d’Israel

La loi israélienne permet à l’opposition d’avoir accès à toutes les réunions sécuritaires, d’être informé par rapport écrit 2 fois par semaine, sur toutes les décisions des services intérieurs, forces militaires. De plus, l’opposition a de facto accès aux informations passées présentes et futures de ces memes services.

Ces élections présentent donc un enjeu sécuritaire majeur, puisque des informations vitales pour Israel vont être donnée à des antisionistes professionnels en lien permanent avec les palestiniens et par ricochet l’Iran. Cette situation de danger extrême est sans aucun doute prise en compte par les vainqueurs aux élections israéliennes.

Ce sera donc soit Netanyahu, soit Gantz. Il est impossible d’envisager le parti arabe à l’opposition lui conférant des droits stratégiques remettant en cause la sécurité d’Israel.

Axel Rehuv pour Europe-israel.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Israel en danger : dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale, le parti arabe devient l’opposition et a accès à des informations de haute confidentialité

    1. robert davis

      Ce qui est certain en tous cas c’est que si Netanyahu parvient à constituer un gouvernement IL FAUT QU IL SE DEPECHE DE DECLARER LA SOUVERAINETE D ISRAEL SUR TOUTE LA JUDEE/SAMARIE/GAZA et expulse les arabes aussitôt si possible car les évènements sont en train de rendre la chose plus difficile. C’est la situation qui prévalait dans les années 30 qui donnait le choix aux crétins-couards qui gouvernaient soit d’envoyer 1 ou 2 divisions (15-30.000 hommes) tuer ou amener Hitler enchainé en France soit attendre la 2ème guerre mondiale en chantant.

    2. robert davis

      P.S. Et bien sûr que la Loi doit être changée concernant les arabes à qui la gauche a donné des passeports d’Israel et qu’il faut renvoyer en jordanie pour la plupart. La démocratie n’est pas synonyme de suicide.

    3. zanaroff

      Israel est le peuple de Dieu. Dieu c’est le Dieu de Jacob, d’israël. Son peuple, ce sont les juifs, les descendants de Jacob. La terre de judée leur appartient. C’est la volonté de Dieu. Un point c’est tout. Les étrangers sur cette terre doivent respecter les fondements de cette LOI. Un point c’est tout.

    4. moi de france

      UNE SEULE SOLUTION LES ISRAELIEN S DOIVENT A LEURS TOURS
      AVOIR DES SIEGES AUX PARLEMENT PALESTINIEN
      MAIS JE DOUTE QUE CELA PUISSE ETRE
      SINON BEN VIRER LES

    5. Cyrano

      Pourquoi faire simple quand on peut compliquer.
      S’il y a un gouvernement d’union nationale avec inclusion d’arabes qui ont un droit de regard sur des secrets d’état, autant prendre un pistolet et se tirer une balle dans le pied.
      Ce n’est pas qu’en France qu’on marche sur la tête…

    6. Perets

      Amir Perets aurait dû accepter de rentrer dans la coalition avec Bibi car d’une part ,Le parti Arabe n’aurait aucune chance d’être Le principal parti d’opposition et de plus Le parti travailliste aurait obtenu des compensations sociales qu’il n’obtiendra jamais en restant ou il se trouve aujour’hui .A Bibi de lui faire comprendre Ça. Si cette perspective n’aboutit pas ,il reste à Bibi de convaincre Liberman de se défaire de ses exigences et former ainsi un grand parti Sioniste.De toutes les façons il faudra changer la loi concernant la présence du premier parti d’opposition aux différents conseils de sécurité et de La Défense Si ce Dernier est Arabe.

    7. Christian De Lablatinière

      @ Soussou : oui il y a d’un côté les palestiniens arabes qui vivent dans les territoires palestiniens et en Israël il y a 20 % de la population qui sont des arabes israéliens, qui ont la citoyenneté israélienne, élisent des députés au parlement israélien et bénéficient des mêmes droits que tous les israéliens

    8. LTC

      Les contradictions sécuritaires et identitaires d’Israël, du moins de cette branche pourrie de « tolérance sauce islamiste » va nous coûter de plus en plus chère… Les non-juifs et spécialement les musulmans ne devraient pas avoir leur mot à dire en Israël. Les arabes et musulmans dehors !

    9. robert davis

      moi de France: quelle c.! il n’y a pas de « parlement palestinien » car il n’y a pas et il n’y aura jamais d’etat palestinien en Israel. Celui-ci est en jordanie. Quant aux 20% de mus d’Israel on peut et on doit le foutre dehors si on veut la paix. Ce sont pour 80% d’entre eux des ennemis d’Israel. Le 20% restant ne posera pas de problème s’ils ne sont pas contre Israel.

    10. Slam

      Même la stupidité doit avoir ses limites. Les israéliens n’ont-ils donc rien retenu ?
      Est-ce de l’arrogance, de l’inconscience ? En tout cas ça devient très inquiétant. On ne pactise avec l’ennemi que lorsqu’on l’a soumis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *