toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Faux numéros de Sécurité sociale, allocations douteuses, coûts gigantesques : le tabou de la responsabilité de l’immigration dans ces chiffres


Faux numéros de Sécurité sociale, allocations douteuses, coûts gigantesques : le tabou de la responsabilité de l’immigration dans ces chiffres

Faux numéros de Sécurité sociale, allocations douteuses, coûts gigantesques : alors que la France s’interroge sur la fraude sociale, Valeurs actuelles lève le tabou de la responsabilité de l’immigration dans ces chiffres.

Rarement un prérapport parlementaire aura fait autant de bruit. Difficiles à lire et encore plus à comprendre, ces documents n’intéressent guère le grand public. Encore moins les médias, souvent lassés à l’avance à l’idée de décrypter un texte de plus de cinq pages… Pourtant, le sénateur UDI Nathalie Goulet et le député LREM Carole Grandjean sont parvenus à percuter le débat public en publiant, le 3 septembre dernier, leur précieux prérapport, consacré à la lutte contre la fraude sociale. Tollé dans la salle et pugilat sur les plateaux de télévision.

Nathalie Goulet nous l’assure : « Il y a des gens qui déclarent 70 enfants à la Sécurité sociale. » Rapports administratifs à l’appui, elle alerte : il existerait une grande différence entre le nombre de personnes inscrites au Répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) et le nombre de bénéficiaires de prestations sociales. « 110 millions de personnes y sont inscrites et, parmi elles, 84,2 millions sont réputées en vie… Rappelons que le pays compte… 67 millions d’habitants ! » Plus incohérent encore, elle révèle que le même RNIPP compte 3,1 millions de personnes âgées de plus de 100 ans en vie alors que l’Insee en recensait 21 000 en 2016 ! « On lève un tabou ! », s’exclame-t-elle.

« Attention ! Sur le sujet de la fraude sociale, politiquement, il n’est pas question d’agiter le chiffon rouge de l’immigration », nous préviendra brutalement une des 90 personnes auditionnées par les deux parlementaires. Pourtant, il est précisément temps de s’intéresser à la fraude sociale concernant les étrangers, de s’attarder sur le lien entre celle-ci et l’immigration. Lorsqu’on tourne les pages du prérapport, le thème, sans jamais être désigné comme seul responsable, est presque omniprésent.

“8 millions de cartes Vitale surnuméraires toujours actives”

De manière concrète, Valeurs actuelles a demandé à plusieurs personnes auditionnées par la mission gouvernementale de lister quelques exemples précis pour éclairer l’opinion de ses lecteurs. Échantillon : à partir d’un faux certificat de naissance et d’une identité irakienne usurpée, un Algérien s’était fait verser 30 000 euros d’allocations ; un autre encaissait la pension de sa mère décédée ; un troisième, Franco-Nigérian, avait monté un réseau de faux inscrits à l’allocation d’adulte handicapé…

En lisant ce prérapport, on apprend que 21,1 millions d’individus disposant d’un numéro de Sécurité sociale sont nés à l’étranger et que 11,9 millions d’entre eux ont été bénéficiaires de prestations sociales, alors que l’Insee dénombre…

Lire la suite sur Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Faux numéros de Sécurité sociale, allocations douteuses, coûts gigantesques : le tabou de la responsabilité de l’immigration dans ces chiffres

    1. Cyrano

      La France est devenue une gigantesque pétaudière. C’est impensable que les versements d’allocations en tous genres ne soient pas contrôlés, qu’ils soient distribués à des fantômes plus vieux que Jeanne CALMAN.
      C’est devenu de la complicité de détournement de biens publics. Quel contrôle?
      Au sortir de la guerre j’étais gamin, je me souviens de mon grand-père alité paralysé, il avait été amputé du pied gauche pendant la guerre 14/18. Il avait également de grosses difficultés respiratoires dues aux gaz des tranchées à VERDUN. Ce brave poilu ne recevait sa pension d’ancien combattant qu’après la venue du vérificateur– comme il disait . — Pour la petite histoire cette pension servait à le faire vivoter lui et ma grand-mère.—
      Vous comprenez pourquoi j’ai la – boufaïsse – qui me monte quand je vois le pognon fou qui se dilapide en allocations versées à des gens venus de toutes parts, qui n’ont rien fait pour la France; et peut être même en grattant un peu leur histoire familiale n’ont-ils pas trucidé eux ou leurs parents des Français dans les années 60 en Algérie. Excusez moi de penser tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Les révisionnistes me diront il faut pardonner. Bon admettons, mais le problème avec moi, c’est que j’ai de la mémoire…

    2. Esther

      C’est la France d’après guerre, le citoyen lambda qui fait par maladresse un écart, la police, la Cpam, la Caf, toutes les institutions lui tombent dessus,et si il ne paye pas il se fait expulser mani militari et se retrouve a camper dans bois avec sa famille de bon français.
      En revanche ceux issus d’un autre continent, qui commettent des délits volontairement ne sont pas inquiété de crainte des incendies et autres soubresauts : surtout ne pas faire de vagues.
      En résumé, l’état estropie énuclée les français et sont beaucoup plus délicat avec ceux issus de immigration.
      Vivement Marion.

    3. Esther

      Ces révélations sur les fraudes aux services publiques sont la partie immergée du scandale, car de surcroît, lorsque les Assureurs, les Banquiers donnent un avantage aux enfants des clients ou sociétaires, c’est comme au casino, tant qu’ils remportent, ils jouent et continuent de mentir en affirmant avoir des enfants qui ne sont pas les leurs.
      Il existe pourtant des moyens de vérifier dans certains cas : Le livret de famille, la carte d’identité.
      En réalité, tant que l’état se rendra complice de ces fraudeurs, le système continuera, car aujourd’hui il est possible par décret de décider que tout enfant né en France figure sur fichier ADN, que tout émigrés soit sur ce même fichier, que toutes personnes interpellés soit inscrite sur ce fichier…
      Et c’est la même histoire pour les voitures avec un contrôle automatique de lecture des plaques sur les routes aux entrées des villes…moins de voitures volées, moins de cavales…
      Les politicards ne font rien et le pays part en sucette et après ils vont pleurer a essayer de comprendre pour quelles raisons, c’est Marion ou Marine qui aura pris le pouvoir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *