toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ces Juifs américains de gauche qui ne comprennent pas Israël et veulent la défaite de Netanyahu


Ces Juifs américains de gauche qui ne comprennent pas Israël et veulent la défaite de Netanyahu

À l’approche des élections du 17 septembre en Israël, ce n’est pas un secret que la plupart des Juifs américains souhaitent la défaite de Netanyahu.

En 1998, Daniel Pipes estimait que les Juifs américains ne doivent pas « faire semblant de soutenir ce sur quoi ils ne sont pas d’accord, mais que leur critique publique d’Israël exige de la prudence, du tact et de la délicatesse ». Mais nous sommes loin compte. De nos jours, certains observent que les jeunes juifs américains, peu sensibilisés aux conditions de la naissance d’Israël après l’Holocauste, se sentent plus étrangers à ce pays que leurs aînés, et plus décomplexés dans leurs critiques. Pour eux, l’État juif est devenu un sujet de controverses.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Daniel Gordis, paru dans le New York Post, le 7 septembre.

****************

Ce que les Juifs américains ne comprennent pas concernant Israël

A quelques jours des élections israéliennes, de nombreux Juifs américains surveillent de près ce qui va se passer, espérant que Benjamin Netanyahu sera finalement défait.

Les Juifs américains, majoritairement démocrates et gauchistes entretiennent une litanie de jérémiades concernant le premier ministre israélien qui a servi le plus longtemps. Ils pensent qu’il a insulté le président Barack Obama en essayant d’empêcher l’adoption de son accord sur le nucléaire avec l’Iran quand il s’est adressé à une session conjointe du Congrès. Ils affirment que la loi de 2018 de Netanyahu déclarant Israël État-nation du peuple juif est cause d’une érosion de la démocratie du pays. Surtout, ils blâment Netanyahu pour l’absence de progrès sur le front palestinien.

Il y a une chance raisonnable que Netanyahu gagne. Si cela n’arrive pas, cependant, le vainqueur viendra très certainement du centre politique d’Israël. Et si ça se produit, les Juifs américains auront droit à un réveil brutal. Parce que les politiques israéliennes, qu’ils critiquent depuis longtemps, ont peu de chances de changer.

Malgré tout ce qu’il a dit, Netanyahu a surtout évité les conflits. Israël n’a participé à presque aucune guerre pendant son long mandat. Certains des candidats qui s’opposent à lui ont déclaré qu’ils martèleraient Gaza si le Hamas continuait de bombarder Israël (ce que Netanyahu évite de faire depuis cinq ans), et qu’ils seraient tout aussi déterminés à empêcher les Iraniens de se procurer une arme de destruction massive. Benny Gantz, le principal rival de Netanyahu, n’a peut-être pas fait pression en faveur de la « Loi sur l’État-nation » (Bibi l’a utilisée comme un coup politique pour gagner des voix), mais il ne fait aucun doute que Gantz (comme la plupart des Israéliens) approuve l’idée de la loi.

Les États-Unis et Israël ont des projets très différents. La Déclaration d’indépendance de l’Amérique commence par les mots « Lorsque, dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l’ont attaché à un autre …», tandis que celle d’Israël commence par « Eretz-Israel est le lieu où naquit le peuple juif… ».
L’Amérique a été créée pour être un havre pour les « masses innombrables aspirant à vivre libres », comme le déclare le poème d’Emma Lazarus au pied de la Statue de la Liberté, tandis qu’Israël était destiné à être, comme le note la Déclaration britannique Balfour de 1917, « un foyer national pour le peuple juif ».

Quand nous attendons d’Israël qu’il se comporte comme l’Amérique le devrait, Israël semble souvent ne pas être à la hauteur. Et cela, plus que toute autre politique israélienne, a longtemps été la cause profonde de la relation tendue entre les Juifs américains et l’État juif.

Learn Hebrew online

« Mettez fin à l’occupation », scandent les Juifs américains. Mais les Israéliens sont également épuisés par l’occupation – ils ne savent tout simplement pas comment y mettre fin sans que la Cisjordanie ne devienne un terreau fertile pour les terroristes, comme ce fut le cas pour Gaza après le retrait d’Israël en 2005. C’est un risque que les Israéliens ne sont pas prêts à prendre.

Quand les Juifs américains disent : « Mettez fin à l’occupation », les oreilles israéliennes entendent : « Abolissez les taxes». Une idée géniale mais totalement irréaliste.

Les Juifs américains considèrent les relations d’Israël avec les Palestiniens comme une question de droits civils. Les Israéliens y voient une question de survie.

La première obligation d’un pays est la protection de ses concitoyens, et tout gouvernement israélien le comprend. Il est peu probable que la politique d’Israël à l’égard des Palestiniens change tant que les Palestiniens n’auront pas déclaré qu’ils mettent fin à leur tentative de destruction d’Israël. Cela ne se produira pas de sitôt, cependant, et c’est pourquoi, si Netanyahu perd, les gauchistes juifs américains seront extrêmement déçus.

Certes, il y a beaucoup de choses qu’Israël devrait faire différemment afin d’améliorer sa relation avec les Juifs américains. Une relation saine entre les Juifs américains et Israël est essentielle pour les deux parties, et toutes deux doivent changer de rhétorique et reconstruire leur partenariat.

Le plus important, cependant, c’est que les Juifs américains, et les Américains en général, comprennent que malgré toutes leurs similitudes, l’Amérique et Israël sont des entreprises radicalement différentes.
L’une est destinée à s’ouvrir à toute l’humanité, tandis que l’autre est destiné à sauver le peuple juif. Tous les candidats au poste de premier ministre comprennent cela. La protection de l’État qui a redonné son foyer au peuple juif restera toujours, et de loin, leur priorité absolue.

* Daniel Gordis est membre distingué du Shalem College à Jérusalem. Son livre «We Stand Divided : The Rift Between American Jews and Israel» (editeur Ecco/HarperCollins) sort le mardi 11 septembre.

© Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : NY Post

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Ces Juifs américains de gauche qui ne comprennent pas Israël et veulent la défaite de Netanyahu

    1. Robert Davis

      Les juifs américains de gauche sont des lâches et des imbéciles dégénérés prêts à retourner à Auschwitz à la première occasion pourvu de n’avoir pas à se battre pour la cause du peuple juifs. Israel n’a pas de grands territoires à l’instar des USA2 et ne peut accueillir tous les arabes qui veulent expulser les juifs d’Israel et de partout d’ailleurs USA compris, avec l’aide de faux démocrates tels que le raciste antisémite et hypocrite Obama qu’ils ont soutenu. La démocratie ce n’est pas l’antisémitisme ni la soumission à l’islam et à tous ceux qui veulent votre mort. L’ancienne Athènes l’inventeur de la démocratie l’a montré par sa lutte contre l’envahisseur perse à l’époque de Thémistocle qui a lutté comme le fait Israel et non comme les couards juifs de gauche qui ne savent que pleurnicher et ajouter leurs pleurnicheries à celles des faux palestiniens imposteurs, impérialistes et adorateurs de Hitler.
      Les juifs de gauche méritent peut-être d’êtres renvoyés à auschwitz par un nouveau obama mais pas tous les juifs.

    2. rob

      Les juifs américains de gauche se comportent comme tous les lâches déserteurs: au premier coup de feu ils déguerpissent comme des lapins et ils s’étonnent d’être méprisés et hais de tous. Ces gens sont des proies et ne demandent qu’à être soumis et massacrés pourvu de n’avoir pas à se battre dans la vie. Ce sont des être que tous méprisent y compris leurs corréligionnaires.

    3. Esther

      Les juifs de cour et surtout de basse-cour il y en a toujours eu et il y en aura toujours ce sont eux qui donnent une mauvaise image au monde des autres juifs qui se tiennent à l’écart du pouvoir politique et qui vivent en travaillant réellement. Sorros ne mérite même pas mon crachat !

    4. Hervé

      les juifs américains de gauche sont comme les juifs français de gauche, ce sont des racailles ! non pas parce qu’ils sont juifs mais parce qu’ils sont de gauche et nuisent aux sociétés occidentales comme ceux qui ne sont pas juifs mais de gauche. Sorros en est un bel exemple. Moi j’aime bien Ayelet Shaked, elle est très jolie et c’est une dame de fer ! j’espère que Netanyahu remportera les élections tout comme Trump en 2020, il y a suffisamment de canailles au pouvoir, notamment en europe, il n’ a quasiment que ça !!! y compris en Italie désormais !

    5. LeClairvoyant

      Je pense que Bibi va gagner avec une victoire plus large, et que Ayelet Shaked, sera de son gouvernement, car les israéliens ne sont pas fous et ne veulent pas se suicider avec Bleu Blanc, qui se dit être du Centre, mais que pour gouverner doit mettre dans son gouvernement des gauchistes, des arabes et des ennemis de l’existence d’Israël..

    6. davidex

      Les Juifs américains dans leur majorité ne sont pas plus Juifs qu’Américains.
      C’est triste mais leur souci du confort n’aura pas raison du rêve de leurs ascendants.
      .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *