toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Besançon : Harcelée par une racaille dans la rue, elle lui plante un couteau dans la fesse


Besançon : Harcelée par une racaille dans la rue, elle lui plante un couteau dans la fesse

Une femme plante un couteau dans la fesse d’un homme à Besançon (Doubs), devant une boite de nuit.  Elle a été placée en garde à vue.

L’affaire a débuté par une dispute devant la boite de nuit « Le Teasing » entre un homme et une femme, en fin de nuit ce dimanche matin. La situation a dégénéré quelques minutes plus tard raconte un témoin à L’Est Républicain« L’homme se tenait contre une voiture, une main posée sur la fesse », raconte-t-il.

Il venait en fait de recevoir un coup de couteau et saignait. Une autre personne a alors décidé de lui venir en aide et a fait un garrot avec sa chemise. Le blessé a ensuite été pris en charge par les secours et conduit à l’hôpital.

Il lui aurait touché les fesses

La jeune femme a été retrouvée dans la boite de nuit par les agents de sécurité. Elle a été interpellée par les gendarmes qui l’ont placée en garde à vue. Face aux enquêteurs, la mise en cause a expliqué que cet homme avait eu un comportement très déplacé envers elle, tentant de lui toucher les fesses.

Loading...

Alors qu’elle était alcoolisée et pour se défendre, elle a reconnu lui avoir porté un coup de couteau au niveau de la fesse. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ces faits.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Besançon : Harcelée par une racaille dans la rue, elle lui plante un couteau dans la fesse

    1. danielle

      s’il lui a mis les mains sur les fesses elle aurait du lui couper la main …..le harceleur ne sera pas condamné ..et elle , elle risque le trou pour s’être défendu…..

    2. Maria

      Je suis désolée mais la réponse de la nana est disproportionnée : on ne plante pas un pauvre type pour une main au fesse ! S’il avait tenté de la violer OK, mais pas pour une main baladeuse ! Elle est dingue ! D’ailleurs, que fait-elle avec un couteau ??? Un coup dans les parties aurait suffit.

    3. Eitan

      Et oui Maria.on ne t’a sans doute pas assez peloté les fesses?
      Sinon tu aurais compris que la réponse aurait du etre encore plus volente.
      Le couteau pas seulement dans la fesse.

    4. Maria

      Non, en effet je ne me suis jamais fait pelotée par un inconnu parce que le premier qui tente de me coller (hors zouk love et autre merengue) je lui fait rapidement comprendre qu’il a intérêt à garder ses distances.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *