toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaques de drones en Arabie: les prix à la pompe vont augmenter en France «assez rapidement»


Attaques de drones en Arabie: les prix à la pompe vont augmenter en France «assez rapidement»

Les prix de l’or noir ont augmenté en moyenne de 12 à 13% à l’ouverture des marchés lundi 16 septembre. Le baril de Brent de la mer du Nord était monté en séance de 19%, un record depuis presque 30 ans.

Les cours de l’or noir s’envolent en moyenne de 12 à 13% lundi 16 septembre après un week-end marqué par des attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes et revendiquées par les rebelles yéménites Houthis. Celles-ci ont temporairement réduit de moitié la production de pétrole du royaume.

La hausse du Brent de mer du Nord a atteint en séance un niveau sans précédent depuis la guerre du Golfe en 1991. Il prend notamment 10,08% à 66,29 dollars le baril après avoir gagné jusqu’à 19,5%, du jamais vu depuis le 14 janvier 1991, à 71,95 dollars, indique Reuters.

Le West Texas Intermediate (WTI), brut léger américain, est en hausse de 8,97% à 59,77 dollars après avoir pris jusqu’à 15,5%, sa plus forte hausse journalière depuis le 22 juin 1998.

L’Arabie saoudite est le plus gros exportateur mondial de pétrole et les attaques contre deux installations stratégiques de la compagnie Aramco ont réduit la production de 5,7 millions de barils par jour, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou l’équivalent de 5% de la consommation quotidienne mondiale.

Aramco n’a pas fourni de calendrier de retour à la normale, se contentant de déclarer dimanche qu’elle ferait dans environ 48 heures un nouvel état des lieux.

Une source au fait de la situation a déclaré à Reuters qu’un retour à la normale de la production de pétrole saoudienne devrait prendre «des semaines plutôt que des jours».

Attaques de drones

Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco sur les gisements d’Abkaïk et Khouraïs, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

Selon le ministre de l’Énergie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, cité samedi par la Saudi Press Agency, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l’interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

Les États-Unis ont imputé les attaques à l’Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

Learn Hebrew online

La flambée des cours du pétrole à la suite de l’attaque d’installations saoudiennes est un événement «considérable» qui se traduira «assez rapidement» par une hausse de l’ordre de cinq centimes à la pompe en France, ont prévenu lundi les professionnels du secteur.

«On peut s’attendre assez rapidement à une augmentation de l’ordre de quatre ou cinq centimes» parce que «les grandes sociétés répercutent au jour le jour l’évolution des prix sur le marché de Rotterdam sur l’essence et le gazole», a déclaré à l’AFP Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP).

«Quand vous payez 1,50 euro sur un litre d’essence, vous avez à peu près 50 centimes de matières premières, de raffinage et de distribution» , le reste étant constitué de taxes diverses, a-t-il rappelé.

C’est donc cette fraction d’environ un tiers du prix à la pompe qui suit l’augmentation des cours.

«Cinq centimes, à supposer que ça reste à ce niveau, c’est tout à fait considérable. C’est peut-être ce qu’il y a de plus inquiétant pour les Français», a souligné Francis Duseux.

Les cours du pétrole ont grimpé de 10% lundi matin, deux jours après des attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production.

Elles ont provoqué une réduction brutale de production de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l’approvisionnement mondial.

«C’est une attaque militaire frontale, surprenante, inattendue» qui représente un événement «tout à fait considérable» pour le secteur, a commenté M.Duseux.

Toutefois, la France est à l’abri d’une rupture d’approvisionnement, selon lui: «on a en France trois mois de stocks de réserve, c’est la loi qui nous oblige à posséder dans des stockages trois mois de la consommation de l’année précédente».

«Au cas où l’approvisionnement en brut deviendrait un peu plus tendu, je pense qu’il n’y aurait pas de problème pour continuer à approvisionner les Français dans les stations-service ou pour remplir leur cuve de fioul domestique», a-t-il indiqué.

L’évolution de la situation va désormais dépendre de plusieurs facteurs comme le temps pour réparer les installations endommagées, la mobilisation des stocks saoudiens et l’augmentation de la production d’autres pays mais surtout de la réaction diplomatique et éventuellement militaire.

«Le danger c’est, est-ce qu’on pourrait voir un embrasement de cette région, avec toutes les conséquences que ça pourrait avoir? Franchement, je pense que ce n’est pas souhaitable», a conclu M.Duseux.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *