toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une période de destruction précédera-t-elle la venue du Messie ? Du nihilisme juif (idées et opinions)


Une période de destruction précédera-t-elle la venue du Messie ? Du nihilisme juif (idées et opinions)

OPINION

Le nihilisme paraît avoir envahi (à nouveau) le champ social, sociétal et politique. Presque chaque époque a ressenti, plus ou moins, une «idéologie du déclin » dont le corrélat est le nihilisme (du latin, nihil, «rien »). Le nihilisme n’accorde de l’importance qu’à la destruction et au néant.

Après tout, pour ne citer que lui, Chateaubriand écrivait entre septembre et novembre 1841 (au Livre X des Mémoires d’outre-tombe ) : « Le vieil ordre européen expire…il n’existe plus rien : autorité de l’expérience et de l’âge, naissance ou génie, talent ou vertu, tout est nié…» (en tout cas ces propos paraissent d’une brûlante – mais guère surprenante – actualité !).
Mais le nihilisme peut présenter la perspective d’une dialectique féconde comme le démontre Nietzsche : c’est le nihilisme  »actif », prometteur de guérison.

Nous subissons, comme à l’époque de Nietzsche, mais de façon bien plus grave aujourd’hui, une « dévaluation moderne des plus hautes valeurs morales et sociales, malheureusement mal assimilées ( Angèle Kremere-Marietti).»

Loading...

Mais, ce changement paradigmatique des repères qui culmine ces dernières décennies avec l’inversion des valeurs nobles (engendrant par exemple le fléau de l’égalitarisme) peut apparaître malgré tout comme un ‘’état intermédiaire ’’(Nietzsche) porteur d’un espoir qui mènera à une période encore plus féconde que celle ayant précédé le déclin ou la  »décadence » . Nietzsche écrit que l’ »épreuve du nihilisme » nous mènera vers de  »nouvelles valeurs » (donc plus fécondes ).

La question est la suivante : si nous pensons que le judaïsme a un rapport quelconque avec le nihilisme ( »actif »), où peut-on en trouver la trace ?

Il nous apparaît que c’est dans la pensée de Rabbi Yehouda Lœw ben Bezalel, plus connu sous le nom du Maharal de Prague (1520-1609) que la dialectique du nihilisme trouve son occurrence judaïque.

Dans l’excellent livre du philosophe Benjamin Gross intitulé Le messianisme juif dans la pensée du Maharal de Prague, le professeur Gross rappelle que selon le Talmud (Lamentation Rabba, chap.I.) : «Le jour de la destruction du Temple est né le consolateur ».
Le messie est donc né (symboliquement parlant) le jour de l’une des plus grandes tragédies que le peuple juif ait connu dans son existence parsemée de malheurs abyssaux.

Ainsi, comme l’explique Benjamin Gross : « La naissance du Messie, la possibilité de sa venue s’attache donc à la destruction du Temple ; une diminution d’être constitue un appel vers l’actualisation d’un nouvel être. Ce dernier sera d’autant plus riche. Il renfermera en lui un degré de plénitude et de totalité d’être d’autant plus élevé qu’il se dégagera d’un néant plus absolu. »
Pour le Maharal de Prague, toute nouvelle existence est précédée d’une forme de destruction suivie d’un néant.

Ajoutons un autre exemple que nous trouvons dans le Chapitre XIII du Lévitique et qui concerne entre autres l’impureté religieuse d’un Juif atteint par la lèpre.

Learn Hebrew online

Il est en effet écrit dans la Bible que si la maladie (la lèpre) n’a pas recouvert tout le corps, le malade est déclaré religieusement impur, mais qu’en revanche, si la maladie a recouvert tout le corps, de la tête aux pieds, la personne atteinte sera déclarée pure selon la Torah…Nos Sages expliquent ce paradoxe en disant que dans ce cas désespéré seul D.ieu peut alors venir en aide au malade pour obtenir sa guérison (nous pouvons dire, mais c’est une interprétation personnelle, que l’attente et l’espoir en D.ieu le rendent pur).

Dès lors, les Maîtres du Talmud développent un parallèle entre le processus de cette maladie et de sa guérison et l’arrivée du Messie (le Machiah) que les Juifs attendent toujours. Quel est-il ? Eh bien, nos Sages expliquent que si le peuple juif est malade dans sa globalité, si tout le corps du peuple est atteint (s’il ne suit plus les préceptes de la Torah et se trouve dans un processus d’autodestruction), alors D.ieu enverra le Messie pour sauver le peuple de lui-même car il n’y aura plus que Lui pour le secourir.

Mais attention ! Nous ne savons pas quand D.ieu décidera de sauver le peuple juif et entre temps , si ce dernier n’agit pas bien vis-à-vis de son Créateur, le mal pourrait frapper avec encore plus de force en attendant l’arrivée inéluctable du Machiah

Loading...

Mais, avec cet exemple, nous pouvons malgré tout dire que la maladie appelle donc une guérison qui dépassera même l’état spirituel antérieur au déclin !

Le messianisme juif apparaît donc peut-être comme un processus dialectique qui doit connaître une phase de néantisation afin de pouvoir se manifester.

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org
Texte paru en 2015 pour mon blog sur Times of Israel et réécrit en 2019 pour europe-israel.org

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Une période de destruction précédera-t-elle la venue du Messie ? Du nihilisme juif (idées et opinions)

    1. Ingrid Israël-Anderhuber

      Voici le passage biblique en question : Lévitique 13 : « et quand le sacrificateur aura vu que la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie : comme il est entièrement devenu blanc, il est pur. Mais le jour où l’on apercevra en lui de la CHAIR VIVE, il sera impur ; quand le sacrificateur aura vu la CHAIR VIVE, il le déclarera impur : la CHAIR VIVE est impure, C’EST LA LEPRE. Si la CHAIR VIVE change et devient blanche, il ira vers le sacrificateur ; le sacrificateur l’examinera, et si la plaie est devenue blanche, le sacrificateur déclarera pur celui qui a la plaie : il est pur.» (v. 13 à 17)

      Donc « devenir entièrement blanc » signifie qu’il y a guérison, cicatrisation, que la lèpre n’est plus vivante. Car « LA LEPRE c’est la CHAIR VIVE » et non la chair blanche. La chair blanche, c’est la chair guérie de la lèpre…

      Le texte parle de lui-même et dit ce qu’il y a à dire. Rien de plus, donc nul besoin d’interprétation humaine qui fausse tout. Se rappeler que le Talmud est un recueil d’interprétations humaines, d’opinions humaines, rien de plus.

      Pour ce qui est du Messie, Jésus, il n’est pas né le jour de la destruction du Temple (et je ne vois pas du tout que vient faire le « symbolisme » ici) mais pendant l’OCCUPATION romaine (appelée à l’époque « protectorat »). En effet, le Temple ne sera détruit que 70 ans après sa naissance. Or, selon les Ecritures, Jésus RE-viendra pour sauver Israël après que ce dernier aura subi un temps de jugement divin (donc par invasion et OCCUPATION pendant 42 mois par « Gog et Magog » voir entre autre Ezéchiel 38, 8 et suivants, Apocalypse chap. 11, v. 2 ; chap. 16, v. 12-14 etc.). Le Messie RE-viendra pendant une période d’OCCUPATION d’Israël, alors que le Temple aura été préalablement reconstruit, d’après ce que les Ecritures nous laissent entrevoir. Donc c’est une période d’OCCUPATION qui précédera la RE-venue du Messie…

    2. Ingrid Israël-Anderhuber

      J’ai commenté votre article. Or mon commentaire n’apparaît pas ici. Pourtant je l’ai vu s’afficher, l’espace de quelques secondes, et dans la rubrique « commentaires récents » (après sam à 10H05 et Robert Davis 11H48), et sous le titre de l’article, à côté de l’horloge-date, dans le nombre affiché de commentaires donc 1, mais compteur revenu soudainement à 0. Donc ai-je eu affaire ensuite à la censure ? Dans ce cas pourquoi ? Sinon, si mon texte s’est volatilisé, le revoici :

      Voici le passage biblique en question : Lévitique 13 : « et quand le sacrificateur aura vu que la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie : comme il est entièrement devenu blanc, il est pur. Mais le jour où l’on apercevra en lui de la CHAIR VIVE, il sera impur ; quand le sacrificateur aura vu la CHAIR VIVE, il le déclarera impur : la CHAIR VIVE est impure, C’EST LA LEPRE. Si la CHAIR VIVE change et devient blanche, il ira vers le sacrificateur ; le sacrificateur l’examinera, et si la plaie est devenue blanche, le sacrificateur déclarera pur celui qui a la plaie : il est pur.» (v. 13 à 17)

      « devenir entièrement blanc » signifie qu’il y a cicatrisation, que la lèpre n’est plus vivante. Car « la lèpre c’est la CHAIR VIVE » et non la chair blanche. La chair blanche, c’est la chair guérie de la lèpre…

      Le texte parle de lui-même et dit ce qu’il y a à dire. Rien de plus, donc nul besoin d’interprétation humaine qui fausse tout.

      Pour ce qui est du Messie, Jésus, il n’est pas né le jour de la destruction du Temple (et je ne vois pas du tout que vient faire le « symbolisme » ici) mais pendant l’OCCUPATION romaine (appelée à l’époque « protectorat »). En effet, le Temple ne sera détruit que 70 ans après sa naissance. Or, selon les Ecritures, Jésus RE-viendra pour sauver Israël après que ce dernier aura subi un temps de jugement divin (donc par invasion et OCCUPATION pendant 42 mois par le fameux « Gog et Magog » – voir entre autre Ezéchiel 38, 8 et suivants, Apocalypse chap. 11, v. 2 ; chap. 16, v. 12-14 etc.). Le Messie RE-viendra pendant une période d’OCCUPATION d’Israël, alors que le Temple aura été préalablement reconstruit, d’après ce que les Ecritures nous laissent entrevoir…
      C’est donc une période d’OCCUPATION qui précédera la RE-venue du Messie.

      Vous dites : « Mais attention ! Nous ne savons pas quand D.ieu décidera de sauver le peuple juif… » Or depuis la mort, la résurrection et l’ascension du Messie au Ciel, le salut est possible et accessible par la FOI, pour quiconque CROIT, selon ce que Saul-Paul écrit aux Romains : «Car je n’ai point honte de l’Evangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi. » (Romains, chap. 1, v. 16-17).
      Ne pas oublier que le Messianisme de Jésus (ou « Christianisme ») est un message JUIF qui a été exporté d’Israël vers les nations, conformément à l’ordre donné par Jésus à ses apôtres et disciples, TOUS JUIFS : « Allez par toutes les nations leur annoncer la Bonne Nouvelle (ou grec : Evangile) du salut en mon nom… »

    3. Yannouch

      Quelle sottise ! Vous vivez chacun en Dieu, mais piègés dans votre auto-contemplation vous l’ignorez, vous ne le vivez pas, vous êtes dans les ténèbres;
      vous vous façonnez une image ou une idée mentale de l’Eternel à l’aune de vos difficultés et désirs égotiques, narcissiques et de vos programmations religieuses et/ou consuméristes.Vous attendez un messie, un signe, alors que tout est déjà là, mais piègés dans les mailles du temps par votre obsession corporelle, vous passez votre vie à mendier des bénédictions, des grâces, des mérites et reconnaissances, toutes formes d’attention, au lieu de simplement vous détendre et vous ouvrir à l’omniprésence de l’Eternel.

    4. Gédéon

      je n’ai jamais lu ceci dans la torah : « Il est en effet écrit dans la Bible que si la maladie (la lèpre) n’a pas recouvert tout le corps, le malade est déclaré religieusement impur, mais qu’en revanche, si la maladie a recouvert tout le corps, de la tête aux pieds, la personne atteinte sera déclarée pure selon la Torah »
      de quel passage parlez vous ?
      Merci

    5. Frédéric Sroussi Post author

      Bonjour,
      c’est écrit dans mon article. Ce passage se trouve au Chapitre 13 du Lévitique (8-14)

    6. Ingrid Israël-Anderhuber

      Je suis une lectrice d’Europe Israël News qui lit les articles qui l’intéressent, et y réagit quand elle a quelque chose à dire.
      Vous avez écrit un article auquel j’ai réagi en vous faisant connaître la position BIBLIQUE par rapport au sujet en question, et ce dans le respect absolu et du fond et de la forme exigés par E.I.N. de ses lecteurs. Vous l’avez tout simplement CENSURE sans me donner les explications demandées auxquelles j’estimais avoir légitimement droit, en tout cas de la part d’un journaliste digne de ce nom. Ce qui n’a pas été le cas.
      Il ne sert donc à rien de lire les articles d’Europe Israël News puisque les réactions qu’on aurait par rapport à eux s’évaporeraient tout simplement dans le vide dès que l’on effleurerait des vérités que des journalistes ne voudraient pas entendre, privant du coup les lecteurs intéressés par le sujet d’un débat d’idées qui pourrait être fructueux.
      Dans le cas où vous voudriez me répondre à présent, ça reste une supposition, mais je tiens quand même à vous le signaler, par correction et respect pour vous, inutile de le faire, je suis déjà partie, et ne reviendrai plus sur ce site de presse où, à mon avis, la liberté d’expression, ainsi que le « droit de réponse » ne sont pas respectés…

    7. Christian De Lablatinière

      @ Ingrid Israël-Anderhuber : vos commentaires n’ont jamais été censurés, mais vu leur longueur le logiciel les classes en modération afin que nous vérifions qu’il ne s’agit pas d’un spam

      Ils doivent donc être validés par un modérateur, ce qui a été fait

      Nous ne censurons aucun commentaire, sauf s’ils contiennent des propos racistes ou antisémites

      cordialement

    8. Ratfucker

      Les chtreimelpithèques accusent le Sionisme d’empêcher la venue du Machiah. C’est pour cette raison qu’ils soutiennent les projets génocidaires d’Ahmadinejad et autres Hamas: c’est leur interprétation du nihilisme.

    9. Robert Davis

      Les nihilistes sont plus bêtes que bêtes qui veulent se » suicider pour…aller mieux après! Même les imbéciles chantaient il y a 40 ans « tutti vogliono andar al paradiso ma nessun vuol morir »…

    10. Frédéric Sroussi Post author

      NON MADAME ! Jésus n’est PAS LE MESSIE pour les Juifs ! Votre commentaire est donc biaisé et sans rapport avec l’ exégèse juive que je tente de formuler.
      Frédéric Sroussi

    11. Christian De Lablatinière

      @ Ingrid Israël-Anderhuber : Jésus n’existe pas dans les textes juifs, pas plus que dans l’ancien testament que vous interprétez, et donc pas dans le Lévitique 13 …

    12. Shlomo Khalifa

      C’est bien pénible ces histoires évoquant Dieu et la Bible d’une part, Jésus et le Nouveau Testament d’autre part, et Mohammed et le Coran in fine.
      Que de guerres, subies par l’Humanité au nom de Dieu puis de Jésus et enfin de Mohammed, encore en cours !!!
      En tant que modeste agnostique, j’aimerais bien que des représentants des trois religions monothéistes, élus et « validés » par les Nations Unies, puissent se rencontrer un jour pour envisager ensemble, solennellement, une éthique universaliste de bon aloi, allégée des dogmes mystificateurs qui particularisent les religions évoquées.
      J’espère que ce disant je n’offense personne, la croyance étant une affaire éminemment personnelle, voire intime.

    13. Frédéric Sroussi Post author

      Robert Davis. Vous avez raison. C’est pour cela que je parle du nihilisme dit actif (et dialectique) qui doit mener au dépassement même du nihilisme.
      F. Sroussi

    14. Aaron le Rachid

      A Ingrid Israël-Anderhuber :
      En 70 c’est toute la nation juive qui a été détruite par le transport (par bateau romain) des quatre cinquième du peuple en Egypte, en exil.
      le Temple a été détruit en 68.
      j’en veux pour preuve les paroles des rabbins ou (et) ministres officiants au jour du 9 ab qui, pendant la petite cérémonie de l’allumage d’une lumière (une bougie symbolique, après avoir éteint toutes les lumières) en rappelant le nombre d’années depuis cette destruction.
      Pour l’année 2019 le rappel donne 1951, cela donne l’année 68.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *