toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lyon : un centre de « déradicalisation » ouvert en catimini pour ne pas « risquer l’opposition des riverains »


Lyon : un centre de « déradicalisation » ouvert en catimini pour ne pas « risquer l’opposition des riverains »

Terrorisme: un centre de déradicalisation a ouvert à Lyon.

Selon le JDD de ce dimanche 4 août, la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP) a ouvert ces structures en toute discrétion pour pouvoir tester le dispositif tranquillement, sans risquer l’opposition des riverains.

[…]

L’objectif pour la fin d’année 2019 est de garder 110 femmes et hommes dans les radars.

Comme le souligne le JDD, les profils sont divers. À Marseille par exemple, le centre s’occupe d’une maman rentrée de Syrie avec ses enfants tout comme d’un homme dont la peine de prison a été aménagée.

[…]

Le Progrès

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Lyon : un centre de « déradicalisation » ouvert en catimini pour ne pas « risquer l’opposition des riverains »

    1. Jean-Francois Morf

      Les « centres de déradicalisation » existent depuis longtemps: ils s’appellent « prison avec école de droit » ou, pour les réfractaires « pilier d’exécution »…

    2. LeClairvoyant

      Et les gens qui se radicalisent contre les radicaux et deviennent dangereux. Cela va faire beaucoup trop de problèmes…, et de là on passe aux mains, etc. et la boucle est bouclée !
      La gauche se gauchisse, contre la droite radical des français pas com-me les autres.

    3. Esther

      Comme ils ne sont pas allé en Syrie pour faire du tourisme, moi je les inculperai de tentative de meurtres ou de complicité de meurtres et je les enfermerai sérieusement. Bon mais la France c’est devenu n’importe quoi jusqu’au jour ou le peuple se révoltera et renverra les politiciens avant d’obliger les musulmans a faire leurs valises.

    4. HENRIETTE Irène

      En Belgique, ils ont un moyen plus pacifique d’aider les « prisonniers » à revenir à une vie « normale ». Il y a donc des volontaires qui ont adhéré au Bouddisme et qui vont rencontre des prisonniers pour leur parler autrement que ce que font
      les Imams qui attisent la colère des prisonniers ! Je trouve que c’est une très bonne initiative. Mais il y a de directeurs de prisons,ignares, qui n’en veulent pas et laissent entrer des imams ! !!!
      En Amérique, le directeur d’un refuge pour chiens abandonnés qui les portent dans une prison très connue à San Francisco et qui les confient à des prisonniers qui ont la charge de les dresser, à prendre leurs responsabilités, et qui les chouchoutent et peuvent même les avoir dans leurs cellules. Ils rendent compte que es chiens ont été abandonnés comme eux et c’est un succès car à la sortie de ces prisonniers, aucune récidive jusqu’à maintenant. ils prennent conscience qu’ils doivent apprendre à avoir des responsabilités et s’attachent fort à ces chiens (et vice versa). Puis, le chien formé à une discipline en douce est proposé à l’adoption.
      Bravo pour cette initiative ainsi que pour celle des bouddhistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *