toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Etats-Unis risquent-ils de basculer dans une guerre civile raciale? (opinion)


Les Etats-Unis risquent-ils de basculer dans une guerre civile raciale? (opinion)

Une récente nouvelle du Washington Post titrait : « En Amérique, les discussions s’orientent vers quelque chose dont on a pas parlé depuis 150 ans. La guerre civile »

Les références historiques, entre autres, de l’historien de l’ Université de Stanford Victor Davis Hanson, a posé la question lors d’un examen l’ été dernier: « Comment, quand et pourquoi les Etats-Unis arrivent au bord d’une véritable guerre civile? »

Un membre du Congrès Steve King républicain a récemment averti que le gouvernement a « 8 milliards de balles (de fusil) » dans le cas d’une guerre civile. Selon un sondage menée en juin dernier mené par Rasmussen a révélé que 31% des électeurs américains interrogés pensent « qu’il est probable que les États-Unis connaîssent une deuxième guerre civile au cours des cinq prochaines années ».

Les récents discours de l’américano-venezuelienne Alexandria Ocasio-Cortez (descendante des conquistadors espagnols), n’hésite pas à déclarer de Trump est fondamentalement raciste et appelle sont public à sauver les USA d’une guerre raciale, qu’elle même encourage par des discours radicaux, surréalistes et enflammés. Récemment lors d’un meeting:

Loading...

BU Today : Est-il irrationnel de dire que cela pourrait être le début d’une guerre civile?

Silber (historien): Je pense que les indices de violences politiques et la volonté de la déclencher sont plus qu’inquiétants. Mais il faudrait quelque chose d’autre pour appeler cela une «guerre civile». Cela indiquerait une volonté de la part de masses populaires de se livrer à la violence contre leurs ennemis politiques. Cela s’est passé dans les années 1860, en partie parce que les gens en étaient venus à voir leurs adversaires politiques d’une manière extrême, voire violente, et qu’il leur était impossible de trouver un terrain d’entente. Peut-être que notre politique et notre culture vont dans cette direction, mais je ne le vois pas encore.

La carte politique de nos jours montre beaucoup de rouge (républicain) au milieu, pris en sandwich par le bleu (démocrate) sur les côtes. Comment est-ce différent de la division Nord vs Sud de la guerre civile?

La carte électorale, au moins de la dernière élection présidentielle, montre les côtes bleues et un centre rouge. Mais je pense que c’est aussi une image trompeuse puisque nous savons que dans de nombreux États, tels que la Floride, la Pennsylvanie, le Wisconsin, le Michigan, il existe de profondes divisions internes. En d’autres termes, la Floride, la Pennsylvanie et d’autres ne sont pas républicains. La même chose pourrait être dite pour un certain nombre d’états «bleus». La division géographique est aujourd’hui moins nette et moins tranchée.

Certains historiens ont dit qu’il existait en 1860 un fossé politique similaire à celui que nous constatons aujourd’hui. Êtes-vous d’accord?

Il y a peut-être quelques historiens qui pensent que le fossé est similaire, mais je pense que la plupart des gens diraient que nous observons des modèles différents dans nos divisions politiques, bien que la tendance à une rhétorique politique houleuse et extrême puisse être similaire. L’impossibilité de trouver un terrain d’entente politique, certainement au sein du gouvernement fédéral, semble également être similaire.

L’islamisation du parti démocrate

Bientôt 20 ans après le 11 septembre, l’Islam a élargi son influence aux USA. La récente montée en puissance visible de l’islam politique  en Amérique coïncide avec la volonté des lobbys arabes de briser le seul et dernier soutient d’Israel à savoir les USA pro-israel républicain. Les méthodes d’entrisme des démocraties par les lobby musulmans ont fait leur preuve en Europe dont la France représente le résultat le plus tangible. La France est en passe d’entrer à l’OCI (Organisation de la Cooperation Islamique) en tant que membre, le plus puissant lobby de l’ONU. Les médias français masquent les attentats islamiques, célèbrent les fêtes musulmanes, les positions françaises sont calquées à 110% sur l’agenda du Qatar. Récemment, la France cherche à transférer des milliards de dollars à l’Iran actuellement sous pression américaine car les mollahs ont ouvertement déclaré enrichir l’uranium à des fins militaires.

Il est fort possible qu’en cas de guerre Iran-Israel, la France bombarde des positions israéliennes, surtout si Trump n’est plus à la tête des USA.

Le parti démocrate américain est d’ailleurs de plus en plus anti-Israel. Le meilleur candidat a cet effet est le candidat Bernie Sanders, juif aux tendances extrême gauche, parfait pour prêter son visage à l’augmentation de l’antisémitisme tout en servant de lance-missiles aux discours anti-israeliens des lobbistes pro-islam.
Le lobby islamo-gauchiste se plait à utiliser des femmes, afin que toute réponse d’un homme blanc puisse être assimilé à du machisme. Ainsi récemment, quatre membres du parti démocrates et membres du congrès essentiellement occupées à critiquer Israel et Donald Trump, ont été la cible d’une réponse de Trump sur Twitter dans laquelle il déclarait en parlant des quatre activistes d’origine étrangère « Pourquoi n’y retournent-elles pas pour aider à réparer ces pays totalement dévastés et infestés par le crime. » (de gauche à droite sur la photo ci dessous) Omar une islamiste soudanaise (et soeur d’islamiste), Alexandria Ocasio-Cortez (Vénézuéla), Rashida Tlaib (Palestinienne) et Ayanna S. Pressley (activiste noire) oeuvrent ensemble avec le soutien des médias de gauche.

Learn Hebrew online

La revanche des minorités

Si il est vrai que la civilisation occidentale est en déclin du point de vue démographique, elle tient le haut du pavé sur l’ensemble des innovations et révolution technologiques du moment: conquête spatiale, globalisation des services, transports, écologie, médecine, science…
Malheureusement cette réalité est sabotée en interne par cet effort de subversion continue de la part de minorités actives: antiracistes(-racistes), islam politique, LGBT, féministes.
En cas de basculement, aucune de ces minorités n’a la capacité structurelle de tenir un pays.
Il est clair que l’Occident est ce qu’il est, pas l’effort commun des cultures chrétiennes et juives. Mais en sabotant cet équilibre: famille, peuple, culture, son avenir est incertain.
Certains imaginent un islam aux commandes d’ici 25-30 ans en Europe.
L’Islam politique, on le voit à l’oeuvre « à domicile ». Le Qatar : ce dernier est incapable de développer ne serait ce que des fermes de vaches à lait et fait appel au savoir faire occidental. Lors de la dernière crise Saoudienne-Qatar, le Qatar a du convoquer des ingénieurs irlandais pour créer des fermes afin de remplir les rayons de leurs grandes surfaces en produits laitiers.
Si une guerre est menée contre les européens qui défendra la patrie? Les féministes? Les LGBT? Les racailles de cités? Les bi-nationaux?
Qui cultivera les champs pour nourrir les métropoles? Les terriens ou les employés de bureau? La gauche molle ou la droite du terroir?
Dans un monde globalisé aux frontières poreuses de nouvelles règles devront être posées, moins laxistes et plus méritocratiques. La démocratie semble s’effacer au fur et à mesure que l’Occident perd de sa puissance. Espérons que l’Occident puisse trouver une nouvelle horizon pérenne capable d’inspirer l’humanité.

Axel Rehuv pour europe-israel.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Les Etats-Unis risquent-ils de basculer dans une guerre civile raciale? (opinion)

    1. Esther

      Dans l’histoire les peuples tentaient d’envahir en faisant la guerre, désormais ils rentrent tranquillement et une fois sur place ils tentent de modifier les us et coutumes de la société en place, ils s’auto enferme dans des cités puis s’organisent pour faire des conflits avec l’assentiment des dirigeants du pays qui vivent dans des résidences bunker.

    2. Robert Davis

      l est certain que les minorités racistes « antiracistes » envahisseurs veulent la guerre pour imposer leur domination sur les autochtones mais ils ne sont pas assez forts à l’heure actuelle pour gagner et par conséquent ils cherchent à avancer leurs pions par la guerilla politique. Ils détestent le Président Trump car celui-ci leur tient tête et se débarrasse des envahisseurs en les renvoyant d’où ils viennent ce qui les affaiblit mais si on les laissait faire ce serait bien pire et la guerillka politique se transformerait en guerre civile. Les minorités et la gauche sont les agresseurs et ils ne supportent pas qu’on se défende contre eux. TRUMP FOR PRESIDENT.

    3. HENRIETTE Irène

      A mon avis Trump veut la guerre, comme les Américains ont toujours fait des guerres. Il suffit de lire « l’Etat voyou » et « les guerres scélérates » les deux livres écrit par M. Blum, clairvoyant. Le deuxieme livre donne envie de « rendre » et de perdre l’appétit pour toujours. Je suis et je reste, jusqu’à preuve du contraire contre Trump (dans les universités aux USA, ils sont contre, à vous de juger.

    4. andre

      « Il est fort possible qu’en cas de guerre Iran-Israel, la France bombarde des positions israéliennes, surtout si Trump n’est plus à la tête des USA. »

      Cette phrase fort inquietante n’est pas a prendre a la legere. Les risques existent si l’on met en regard la haine permanente du quai d’Orsay envers Israel et la presence possible d’ecervele(e)s au sein du pouvoir francais. Rappelons-nous (source: le Canard Enchaine de l’epoque) qu’immediatement apres la guerre du Liban, la resolution 1701 de l’ONU qui avait mis fin a cette guerre fut aussitot trahie par des transferts massifs d’armes au Hezbollah, dans la zone interdit. Israel observait cela sans intervenir et le denoncait regulierement,. Mme Alliot-Marie, qui etait ministre de la Defense a cette epoque, avait suggere que la France tire non sur les convois illegaux d’armements, mais sur les avions israeliens qui les observaient, au-dessus du Liban-Sud … !!!

    5. Amram

      La France n’est pas si folle de s’attaquer a un pays détenant 400 bombes atomiques et 50 bombes a neutrons, c’est déclenché une guerre mondiale nucléaire qui effacera l’humanité de la terre, pour moi il existe dans le secret le plus total de fortes relations militaires Franco-Israéliennes.

    6. Esther

      A henriette, moi aussi comme vous j’aimerai être contre Trump, tout contre…serrée même.
      Enfin, depuis quand des universitaires intoxiqués par les ineptes gauchistes pro arabe et tiers-mondialistes sont ils devenu une référence ?
      Ils ânonent comme les journaleux et ne font plus de plus longtemps des études impartiales sur les problèmes du monde.

    7. Jan Favre

      Le but du gauchisme (marxisme culturel) est d’instiguer la guerre civile, dont ils espère être vainqueur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *