toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Suède, le pays où l’antisémitisme est devenu officiel


La Suède, le pays où l’antisémitisme est devenu officiel

A Malmö, l’antisémitisme affiché des élus social-démocrates n’a plus rien de répréhensible. Le parti social-démocrate a certes affiché quelques regrets, mais personne n’a dû démissionner.

Le « devoir de mémoire » ne devrait pas se réduire à une séance de photos sur l’Holocauste. Si les élus de Malmö veulent se dédouaner ils doivent utiliser l’Holocauste pour lutter contre les conditions qui ont rendu l’Holocauste possible : la normalisation de l’antisémitisme.

Les sociaux-démocrates suédois et européens, ont contribué à la normalisation de l’antisémitisme ; tout comme le parti travailliste britannique de Jeremy Corbyn.

Malmö, troisième plus grande ville de Suède, est réputée pour la vigueur de l’antisémitisme qui y règne. Et il n’est pas certain que les sociaux-démocrates au pouvoir aient réellement la volonté politique ou morale de s’y opposer. Photo : la mairie de Malmö. (Source image : Hajotthu / Wikimedia Commons)

*Image à la Une : Le roi de Suède adresse ses voeux aux Palestiniens à l’occasion de leur Journée nationale

Malmö, troisième plus grande ville de Suède, est réputée pour son virulent antisémitisme. Que les juifs soient de plus en plus nombreux à ne plus s’y sentir en sécurité, n’a rien d’étonnant. Les sociaux-démocrates au pouvoir ne témoignent pas d’une réelle volonté politique ou morale de s’y opposer.

Ilmar Reepalu, ancien maire de Malmö, a été accusé d’antisémitisme à plusieurs reprises. D’autres personnalités social-démocrates, comme Adrian Kaba, ont développé dans le passé des théories du complot antisémite. Le 1 er mai 2019, jour de la fête internationale du travail, la Ligue de la jeunesse social-démocrate de Malmö a défilé aux cris de : « écrasez le sionisme ».

La particularité de tous ces scandales est que personne n’a eu à en payer le prix. A Malmö, un élu social-démocrate ne court aucun risque à afficher son antisémitisme. Officiellement, son parti regrette publiquement tel ou tel incident, mais personne n’est poussé à la démission.

Les Libéraux, membres de la coalition au pouvoir à Malmö, n’ont rien à envier aux sociaux-démocrates. En août 2018, des articles de presse ont fait état de déclarations antisémites de Muhammad Khorshid, lesquelles ont contraint cet élu Libéral à démissionner de ses fonctions politiques. En juin 2019, le site d’information Samnytt, a révélé que, bien que délivré de fonctions officielles, Khorshid a participé à une réunion aux côtés de Roko Kursar, maire adjoint et chef des Libéraux de Malmö, sur l’intégration des migrants, la sécurité publique et l’avenir de Malmö. Une photo de cette réunion à l’hôtel de ville a été publiée sur Facebook. Continuer d’être en relation avec des personnalités politiques alors qu’on a été démissionné pour antisémitisme, est un autre signe de la tolérance qui règne à Malmö sur le sujet.

En mai, la Communauté juive de Malmö, association religieuse et culturelle fondée en 1871, a envoyé à l’administration municipale de Malmö, un « Plan d’action pour la survie de la communauté juive de Malmö ». On y lisait notamment ceci :

« A brève échéance, si rien n’est fait, la communauté juive disparaîtra. Malmö est d’ores et déjà une « no-go-zone » pour les juifs du monde entier. Chaque fois qu’il est question de Malmö quelque part dans le monde, c’est en raison de l’antisémitisme qui y règne. Une recherche Google sur l’antisémitisme à Malmö génère 215.000 résultats. Les efforts actuels ne suffisent pas. En 2021, la communauté juive célébrera son 150eme anniversaire. Notre présence à Malmö remonte au 19 esiècle. Mais aujourd’hui, la communauté juive a commencé de disparaître et les familles qui composent notre association quittent Malmö. Si nos jeunes et leurs parents quittent cette ville ou ils ont grandi, c’est en raison de l »antisémitisme qui y règne. »

Ce « Plan d’action » donne des informations statistiques. Ainsi, le nombre des membres actifs de la communauté juive âgés de plus de 18 ans est passé de 842 personnes en 1999, à 387 personnes en 2019 (- 54%), et pourrait se réduire à 158 personnes seulement en 2029.

En juin 2019, deux chefs d’entreprise, Dan Olofsson et Lennart Blecher se sont engagés à financer, à hauteur de 40 millions de couronnes suédoises (400 000 euros) sur 10 ans, un programme d’action de la communauté juive pour inciter les sociaux-démocrates à agir contre l’antisémitisme. Cette initiative a généré une polémique au cours de laquelle Olofsson à déclaré que les efforts des sociaux-démocrates en matière de lutte contre l’antisémitisme étaient marginaux. Dans un commentaire au journal Kvällsposten, il a écrit :

« Les sociaux-démocrates tolèrent l’antisémitisme, non parce qu’ils sont antisémites, mais parce qu’ils donnent la priorité au vote d’autres communautés d’électeurs. Leur passivité envers les juifs représente un atout électoral supplémentaire. »

Les « autres communautés d’électeurs » sont bien entendu, les migrants musulmans originaires du Moyen-Orient. En 2010, un sondage mené en milieu scolaire a révélé que sur 100 élèves du secondaire interrogés, 18 avaient une image négative des juifs. Ce pourcentage montait à 55% pour les lycéens musulmans.

Dans un article précédent, j’ai énuméré les facteurs qui expliquent le la montée de l’antisémitisme en Suède, et plus particulièrement à Malmö :

Learn Hebrew online
  • Une immigration de masse en provenance de pays où l’antisémitisme est normalisé.
  • Un fort engagement propalestinien de la classe politique suédoise qui aboutit à une vision imprécise et surréaliste du conflit israélo-palestinien ; un conflit ou l’une des parties, Israël, est injustement diabolisée.
  • Le clientélisme des partis politiques préoccupés de conquérir les voix des immigrés.
  • Un multiculturalisme si peu critique des cultures étrangères qu’il ne fait plus la différence entre culture et racisme.
  • La peur de paraître critique vis-à-vis de l’immigration.
  • Le soutien apporté par l’Église de Suède à des manifestes aussi antisémites que peu étayés comme le Document Kairos Palestine.

Pour montrer qu’il se préoccupe de la disparition de la population juive de Malmö et parer à la montée des critiques contre la social-démocratie, le gouvernement suédois a choisi d’organiser une conférence sur l’antisémitisme à Malmö ainsi qu’une commémoration de l’Holocauste. Les élus de Malmö ont même émis l’idéed’un musée national de l’Holocauste.

Le « devoir de mémoire » est sans doute fondamental, mais le souvenir de l’Holocauste ne saurait se réduire à une exposition de photos qui ne servirait qu’à dédouaner les élus de Malmö. Se souvenir de l’Holocauste consiste à lutter clairement contre les conditions qui ont permis l’Holocauste : à commencer par la normalisation de l’antisémitisme. Or, les sociaux-démocrates suédois et leurs homologues européens – sans parler du parti travailliste britannique de Jeremy Corbyn – se sont précisément rendus coupables de normalisation de l’antisémitisme.

Tenir une conférence à Malmö pour commémorer l’Holocauste rabaisse l’Holocauste et ses millions de victimes. L’hypocrisie est d’autant plus évidente que les politiciens de Malmö, en n’agissant pas comme ils le devraient – et surtout comme ils le pourraient – pour protéger les Juifs de Malmö. Ils n’ont plus aucune distance avec l’antisémitisme.

Se souvenir de l’Holocauste, c’est se souvenir des victimes. Cette mémoire ne saurait en aucun cas constituer un camouflage pour politiciens au pouvoir, ni un moyen commode de se débarrasser de la responsabilité qui est la leur concernant la situation de vulnérabilité des Juifs de Malmö aujourd’hui.

Nima Gholam Ali Pour est conseillère politique des démocrates suédois à Malmö.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “La Suède, le pays où l’antisémitisme est devenu officiel

    1. yacotito

      Il y a toujours 2 faces à une pièce de monnaie:
      – face: les juifs sont discriminés :
      – pile: les juifs font leur Alya. Les collaborateurs occidentaux connaitront le même sort, comme en Syrie en Égypte ou au Liban

    2. Robert Davis

      Cet article montre bien l’antisémitisme en suède comme ailleurs a pour origine les arabes DITS palestiniens que les lâches veulent maintenir en Israel à la place des Juifs. Par conséquent le seul moyen de contrer cette politique est d’expulser les arabes de Judée/Samarie et même Gaza pour leur enlever tout espoir d’y parvenir. Cela est tout à fait possible et même facile mais il faut des dirigeants ayant une vraie stratégie nationale et non des opportunistes qui ne songent qu’à eux mêmes et leurs intérêts personnels

    3. Robert Davis

      Tous ceux qui veulent empêcher les juifs d’avoir un Etat sont des soumis aux arabes dits palestiniens, à commencer par les dirigeants français, suèdois et autres asticots lécheurs de babouches belges, espagnols etc. Au premier coup de hamsin qui balayera cette racaille les fera tous changer d’opinon et d’attitude quand ils comprendront que Israel fait ce qu’il veut.

    4. Cyrano

      Olaf PALME doit se retourner dans sa tombe, lui qui était copain avec les dirigeants israéliens de l’internationale socialiste. Bon c’était avant quand les socialistes du monde ne s’embrassaient pas sur la bouche avec momo pour assassiner David. C’était avant …

    5. Robert Davis

      Cyrano : olaf palme était une m. comme les autres suédois anti Israel, il ne s’entendait qu’avec les Israéliens de gauche que parce que ceux ci veulent aussi donner Israel aux arabes! Les libéraux sont peut-être moins anti Israel que la gauche mais dans le fond ils ne valent pas mieux qu’eux. Le problème des faux palestiniens ne peut être résolu que par les Israéliens sinon il va perdurer encore longtemps.

    6. Robert Davis

      Je ne sais pas pourquoi les suédois sont antisémites probablement parce que ‘est un peuple de bovins, de BOEUFS plus précisémment qui laissent leurs femmes se faire violer par les mus sans les protéger et en pleurnichant comme des m. qu’ils sont. Cependant la gauche Israélienne en les encourageant en particulier à l’époque de cette autre m. de olaf palme a exacérbé leur antisémitisme car ils leur ont fait croire qu’Israel était à) la ramasse et maintenant ils se rendent compte que ce n’est pas du tout le cas. La gauche n’est capable que de ce genre de choses, tout ce qu’ils font est contre productif et toxique.

    7. LeClairvoyant

      La gauche est malade d’antisémitisme. Elle pense qu’échanger la vache à lait du juif, pour un chacal musulman, vont être gagnant; mais ils vont le regretter longtemps.

    8. Cyrano

      Je n’ai jamais dit qu’Olaf PALME était un type bien, j’ai dit qu’à l’époque où il s’entendait avec des israéliens c’était à l’internationale socialiste; donc il était lui même copain avec les socialos israéliens. Sachant que tous les socialos comme certains autres étaient plus ou moins copains avec les juifs israéliens. Ces gens ont toujours aimé les juifs opprimés, mais dès qu’un juif relève la tête ils n’ont plus la même réaction, à plus forte raison le pays Israël qui se défend et fiche la raclée aux agresseurs arabes; alors là tous les antisémites de tous bords montrent leur vrai visage et retournent leur veste.
      Leurs vrais nouveaux amis sont les pauvres victimes musulmanes agressées par le méchant israélien comme par hasard.
      C’est bien connu quand on a un ennemi commun en occurrence le juif, on devient de nouveaux amis.
      Encore une fois je ne suis pas dupe, je connais les socialos français qui ont fait parti de l’internationale socialiste, et pas des reluisants…

    9. Rosa SAHSAN

      Cette reine de Suède qui était hôtesse d’accueil pendant les jeux olympiques (je ne me souviens plus de l’année veuillez me pardonner) est d’origine allemande si mes renseignements sont exacts.
      Donc chassez le naturel il revient au galop.
      ROSA

    10. Henri

      J’attends avec impatience le jour où les nouveaux suédois voteront la suppression de la croix figurant sur le drapeau pour la remplacer par un croissant. Peut-être qu’ils conserveront les couleurs.
      Un peu de patience, on y vient.

    11. Robert Davis

      olaf palme n’est pas un personnage interessant, je dis seulement qu’il ne s’entendait qu’avec les Israéliens de gauche et que ceux-ci étaient malheuresement au pouvoir en Israel à cette époque. Les suédois sont des gauchistes et ne s’entendent qu’avec les gauchistes des autres pays en particulier ceux d’Israel qu’ils veulent détruire et pour ce faire les Israéliens de gauche sont plus utiles que ceux de france ou ailleurs.

    12. Robert Davis

      Donc le problème n’est pas d’aimer ou non les « juifs opprimés » c’est un problème de politique intérieure:la gauche contre la droite. Comme Israel est perçu comme un pays ayant ou devant avoir une politique de droite de par sa position géopolitique, les gauchistes et même la droite non antisémite le considère de droite, je dirais d’ailleurs à juste titre car si Israel faisait une politique de gauche il disparaitrait. D’où la politique anti Sioniste de beaucoup qui déborde sur l’antisémitisme. Il faut faire une bonne analyse pas une analyse à la noix.

    13. Robert Davis

      La gauche n’est pas malade d’antisémitisme mais de lâcheté, de COUARDISE. Elle se comporte avec les chrétiens comme avec les juifs en se soumettant aux mus quoiqu’ils demandent et même en anticipant leurs demandes. On voit ce crétin de micron d’essayer de s’arranger avec l’iran alors que aucun arrangement n’est possible avec des gens qui veulent en découdre, ce peureux n’a rien appris de l’Histoire notamment de la 2ème guerremondiale.Il va courir après l’iran encore pendant des années et un jour il se retrouvera comme en 1940 avec un iran nucléaire et cela donnera la 3ème guerre modiale avec 500 millions de morts alors que des frappes aériennes peuvent résoudre le problème actuellement DANS LA JOURNEEE ET SANS UN SEUL MORT OCCIDENTAL. Quel abruti et comme tous les imbéciles prétentieux il se croit…intelligent.Plus stupide que micron c’est IMPOSSIBLE!

    14. Robert Davis

      Avec des frappes sur les sites nucléaires de l’iran ce n’est pas seulement le problème de la dissémination nucléaire qui serait réglé mais TOUTES LES VISEES EXPA TIONNISTE DE L IRAN NOTAMMENT AU P.O.Les iraniens n’oseront plus bouger nulle part et les mus en généralement fermeront les égouts qui leur servent de bouches.

    15. Robert Davis

      En plus on a un e »xemple LIVE de ce que le courage et les frappes peuvent faire avec les frappes d’Israel sur les sites nucléaires en construction en irak et en syrie! que sont devenus ces 2 pays? un tas de cendres. Et cela n’a pris qu’un jour à Israel et 0 morts sauf aux arabes bien sûr.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *