toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dans un article fielleux, Guillaume Gendron de Libération ose encore salir la réputation d’Israël


Dans un article fielleux, Guillaume Gendron de Libération ose encore salir la réputation d’Israël

En février 1939, le journal Je suis partout, qui allait devenir ,après 1941, le principal journal collaborationniste de France , publiait un numéro spécial intitulé Les Juifs et la France. Dans cette édition Lucien Rebatet – futur auteur du célèbre best-seller antisémite Les Décombres (1942) – proclamait à nouveau la «culpabilité »…d’ Alfred Dreyfus, bien que ce dernier ait été innocenté en 1906 (!).

 

Fin juillet 2019, le journaliste Guillaume Gendron,« correspondant à Tel-Aviv » du quotidien français Libération ne se résoud pas à croire en l’innocence pourtant avérée par les autorités policières et judiciaires chypriotes, de douze jeunes touristes israéliens accusés à tort d’un prétendu viol collectif . Bien que la plaignante, une jeune britannique de dix-neuf ans, ait reconnu avoir inventé «son viol » (et qu’elle a même été arrêtée pour sa dénonciation calomnieuse !), notre journaliste professionnel, le sieur Gendron, n’a pourtant pas hésité à pondre le 31 juillet un article ignominieux intitulé: « Israël : les « héros » douteux d’une sordide affaire de viol à Chypre. »

Alors qu’il sait pertinemment au moment où il  écrit son article que les jeunes israéliens sont innocentés, le fils spirituel de Lucien Rebatet veut insinuer le contraire : pour cela Guillaume Gendron utilise des sous-entendus particulièrement fallacieux. Commençons déjà par le titre: le journaliste français évoque donc un viol bien qu’il n’ait jamais eu lieu ! De plus, Gendron fait un pléonasme en parlant d’une « sordide affaire de viol» (titre plus raccoleur): faut-il donc comprendre qu’il existe pour lui des viols non sordides, des viols «nobles» (antonyme du mot « sordide»)…

Guillaume Gendron parle donc de ces jeunes, dont il dit pourtant dans le corps de l’article qu’ils ont été blanchis, comme des personnes «douteuses »…

Il est intéressant de noter que les médias du monde entier, français en tête, parlent ‘’d’agresseurs présumés ’’ quand ceux-ci appartiennent aux minorités dites visibles (même si leur culpabilité ne fait aucun doute), mais pour le sycophante de Libération, les jeunes israéliens ont été certes blanchis mais trop «subitement », sous-entendant un aspect complotiste. Gendron écrit pourtant que l’ enquête (avec tests ADN à l’appui) a duré une dizaine de jours pendant lesquels les malheureuses victimes israéliennes étaient en prison, traitées comme des criminels.

Ensuite, Gendron perd complètement ses nerfs: n’ayant plus rien à se mettre sous la dent, il stigmatise avec une virulence irrationnelle la célébration des jeunes israéliens arrivés en Israël, jugeant cette joie «obscène » (sic).

Usant de casuistique, Gendron nous embarque dans un débat qui a l’air d’ être tout droit sorti du premier chapitre de La philosophie pour les nuls, en écrivant : «Ce qui est légal , ou plutôt ce qui n’est pas passible de poursuites, est-il éthique ? »
Oui , c’est en effet bien connu qu’à Libération on ne plaisante pas avec l’ordre moral ! Ces jeunes israéliens étaient des fêtards ayant bu de l’alcool et cela, le père la pudeur Guillaume Gendron ne peut le supporter. Ils auraient même parlé de la jeune britannique dont l’accusation calomnieuse les a fait enfermer pendant près de deux semaines dans une prison comme d’une «p…» : les vilains garçons !

Ensuite, reprenant à son compte les poncifs de la putride extrême gauche israélienne, Gendron ose parler d’une prétendue « culture du viol» en Israël, associée à « la masculinité toxique» dans une société «au machisme militarisé». N’en jetez plus, la cour est pleine ! On croirait entendre la petite voix de crécelle de la décérébrée hystérique Judith Butler…

Je rappelle que le sieur Gendron a déjà été épinglé par ma consœur Thérèse Zrihen-Dvir dans un remarquable article paru le 24 juillet sur le site Riposte Laïque et intitulé : ‘’À Guillaume Gendron de Libé, ras le bol, foutez la paix à Israël !’’
Dans ce texte Mme Zrihen-Dvir dénonce avec force le manque de déontologie journalistique et les mensonges idéologiques de Gendron.

Learn Hebrew online

Déjà en septembre 2018, Europe-Israel publiait un article du journaliste Alex Rehouv intitulé : ‘’Guillaume Gendron, journaliste amateur, pro-terroriste, se moque des morts israéliens’’.

Je rappelle aussi que cette année, deux journalistes de Libération, Vincent Glad et Alexandre Hervaud furent impliqués dans le harcèlement de militantes et de journalistes féministes au sein de la pitoyable « Ligue du LOL».

Pour finir, n’oublions pas que Libération appartient au milliardaire franco-luso-israélien Patrick Drahi ( grand thuriféraire du pouvoir macronien)…
Comme quoi, nous Juifs, ne sommes jamais aussi mal servis que par nous-même…

Enfin, je voudrais exprimer ici ma position personnelle concernant l’auteur avéré d’un viol : la peine devrait être la prison à perpétuité réelle.

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “Dans un article fielleux, Guillaume Gendron de Libération ose encore salir la réputation d’Israël

    1. Slam

      La haine s’explique difficilement et s’il faut apprendre à faire avec cela ne signifie nullement qu’il faille rester les bras croisés face à ce phénomène. Ce pauvre type s’est loupé, il aurait dû être houri au paradis d’Allah pour apprendre à vivre ou faire carrière comme cochon dans une charcuterie.

    2. Nitzotz

      J’ai lu l’article et sans chercher à excuser ce journaliste que je ne connaissais pas, je ne le trouve pas aussi fielleux que vous le signalez. Il pose par ailleurs des questionnements justes (ou rapporte des débats) au sujet de comportements peu glorieux dans une affaire ma foi… bien sordide.

      Alors et pour autant que je sache, oui les accueillir comme des héros me semble obscène au regard de leurs actes ; et pour autant que je sache, non ce n’est pas le journaliste qui dénonce la « masculinité toxique » et la « culture du viol » empoisonnant la jeunesse : il ne fait que rapporter le fait que des éditorialistes et experts aient parlé de ces thèmes à longueur d’articles. Est-ce effectivement le cas ?

      Je relève toutefois une juxtaposition de 2 phrases qui, là oui, attestent de la mauvaise foi de l’auteur, quand il écrit :
      « D’autres ont pointé du doigt l’hypocrisie des rabbins prêts à tout pour absoudre leurs ouailles […]. Un rabbi hassidique est ainsi venu leur apporter du houmous cacher durant toute la durée de leur détention. »
      Là, il faudra que Gendron nous explique en quoi la 2ème phrase confirme l’affirmation contenue dans la 1ère : en quoi le fait qu’un rabbin procure aux détenus de la nourriture cachère en fait « un rabbin prêt à tout pour absoudre ses ouailles » ?!?

    3. Raggio

      Qu’attendez-vous pour le foutre dehors ?
      Le manque à gagner le fera fumer …
      Les poubelles resteront toujours des ordures…

    4. Patience et miséricorde

      à Nitzotz, c’est une affaire de fausse accusation …de viol ! Relisez bien.
      Mentir et calomnier, ce n’est pas bien mais surtout ce n’est pas rien !
      Vous, vous relevez le houmous, vous patinez dedans …

    5. Robert Davis

      Comme tous les antisémite ce gendron à la noix se fout de la vérité ce qui comptez pour ces lâches et menteurs couards ce sont les ACTES: qu’attendent les oi disant dirigeants d’Israel pour le foutre dehors avec interdiction de retour en Israel? après ça ce journal de m. libération n’enverra plus un antisémite en Israel. TOUS LES PROBLEMES D ISRAEL VIENNENT DE DIRIGEANTS QUI N EN SONT PAS. Un vrai dirigeant DIRIGE il ne fait pas de …diploooooomatie comme Netanyahu. Ce petit Gendron à la noix n’est rien, il est insignifiant, les problèmes viennent de Netanyahu qui va amener une guerre en Israel s’il suit le plan de Trump et n’expulse pas les arabes.

    6. Robert Davis

      Slam : ce terme de « haine » est bon pour la pr puisque utilisé abondamment par les ennemis d’Israel à tout bout de champs et dans tous les domaines pas seulement contre Israel mais il est complètement et ne sert que de DIVERSION pour ne pas aborder les vrais problèmes. IL N Y A PAS DE HAINE IL N Y A QUE DE LA POLITIQUE et en parlant de haine on passe à côté du vrai problème ce que veulent les gauchistes, piège dans lequel les Juifs donnent en plein! En ce qui concerne Israel et pas seulement d’ailleurs, LEPROBLEME EST LA PRESENC3 DES ARABES EN JUDEE/SAMARIE/GAZA. C’est ce problème qu’il faut aborder et surtout RESOUDRE pour lutter contre l’antisémitisme et l’anti sionisme anti Israel. Vous, les autres commentateurs, les « dirigeants » et la contre pr etes à côté du sujet.

    7. Robert Davis

      Ce Gendron de m.ou plutôt son journal de m. soutient qu’il faut jeter en prison pendant …2 semaines dezs jeunes qui ont traité à tort bien sûr, une jeune fille de p. mais s’il fallait mettre en prison tous les crétins qui parlent ainsi des femmes dont ils n’obtiennent pas les faveurs il faudrait mettre en prison TOUS LES ARABES DE FRANCE pour commencer et le reste de la population mâle. Le problème n’est ,pas là et tout le le sait ces jeunes ont fini en prison UNIQUEMENT PARCE QU ILS SONT ISRAELIENS ET QUE QUE L EUROPE SOUS L EGIDE LA FRANCE FAIT DES PRESSIONS SUR ISRAEL ET CONTINUERA A LES FAIRE TANT QU IL Y AURA UN ESPOIR DE DONNER LA PALESTINE OCCIDENTALE AUX ARABES.

    8. Robert Davis

      e seul et uniquie moyen de fire stopp »er l’antisémitisme et la pr anti Israel et en plus avoir une paix propice à Israel est foutre les arabes deshors.Je dis bien PROPICE A ISRAEL sinon cela n’aurait aucun effet contre l’antisémitisme et la pr anti Israel comme le plan de Trump, les arabes aurait gagné la France aurait démontré qu’en faisant suffisamment de pressions contre Israelon peut le faire reculer et même le détruire. Où serait le bénéfice??? Pour gagner c’est TOUT OU RIEN c’est pourquoi les diplomates ne peuvent pas gagner.

    9. Robert Davis

      ailleurs le plan de Trump n’est PAS conforme à sa propre politique puisque lui EXPULSE avec rtaison les envahisseurs des USAZ. Dans ce cas pourquoi Israel devrait-il garder sur place ses envahisseurs? il y a là une CONTRADICTION POLITIQUE que le diplooooomate Netanyahu ne veut pas voir parce qu’il préfère siroter le vin de son patron(le contribuable) en paix!

    10. HENRIETTE Irène

      Mohamed Macron est toujours prompt à répondre à n’importe quoi pour diffuser a haine des Français, des pauvres , des pas nantis mais que fait-il pour les Juifs. ?
      Et sa dulcinée, que fait-elle à part se promener en miini mini jupe pour montrer ses belles gambettes.
      russes, à divers pays ! pour qui se prend-il ?
      Et il aime donner des leçons a divers dirigeants sauf là où il faudrait..
      Quand les Français vont-ils réfléchir et le faire partir et choisir un homme intègre et pas raciste ??????

    11. Jacques B.

      @ Nitzotz : j’ai moi aussi lu l’article de Libération en question, et je suis d’accord avec M. Sroussi : cet article est exclusivement à charge, tous les angles d’attaque sont bons.
      Même si ces jeunes hommes ne se sont pas comportés correctement (s’il est avéré qu’ils ont filmé leurs ébats et les ont diffusés sans le consentement de la jeune fille), il n’en demeure pas moins qu’ils ont été détenus pendant 2 semaines sous l’accusation de viol, ce qui est loin d’être anodin. Qu’ils soient heureux et que leurs parents le soient aussi à leur libération suite à une accusation mensongère est compréhensible.
      Qu’est-ce qui est le plus grave : une fausse accusation de viol, ou se réjouir d’en être libéré, même si on n’a pas été exemplaire sur toute la ligne ? (sans parler du fait que parmi les jeunes accusés, se trouvaient sans doute des jeunes n’ayant pas participé à la diffusion des « ébats » sur le net)

      De toute façon, rien que le titre de l’article, mensonger, annonce la couleur.
      Cet individu, militant anti-israélien muni d’une carte de presse, n’a fait là que confirmer son état d’esprit plusieurs fois démontré antérieurement. C’est un sale type et il faut le dénoncer.

    12. Paul

      La presse française est bien malade, malade de son antionisme-palestinisme et de son manque de professionnalisme. À l’image de la France micronienne.

    13. Jankel

      Si je pense me souvenir, il y a plein de Juifs à Libération!?
      Que disent-ils et que font-ils?
      On ne les entend ni protester, ni démissionner, ni prendre parti…!
      Un « courage juif » qu’n croyait révolu…?!o
      Les mêmes qui vomissent sur les sales Préfets français de 1940/43 qui n’ont rien dit, pas démissionné (sauf Deux?) et fait le pire ensuite(!) et comme eux, ils se complaisent à la complicité sordide, elle…mais Progressiste! Alors ça change tout.
      Sauf leur avenir?… qui ne me parait pas Rose du tout!

    14. Suzanne

      Je ne connais pas Gendron et n’ai pas lu son article. Cepedant’ J’ai été d’abord choquée de voir que les israéliens en question portaient la kippa. Donc ils étaient religieux. Étonnée de leur jeune âge Ensuite j’ai trouvé de fort mauvais goût la réception tapageuse dont ils ont fait l’objet. Si l’on s’en tient aux valeurs que j’aurais attendu de ce secteur de notre population, j’avoue avoir été profondément déçue. Comportement lamentable.

    15. Frédéric Sroussi Post author

      Suzanne,
      Si vous vous étiez retrouvée en prison pendant près de deux semaines dans un pays étranger pour un crime que vous n’aviez pas commis, je pense que vous vous réjouiriez en sortant de cet enfer, et tout le monde trouverait cela fort légitime. Mais , c’est vrai ! j’oubliais ! les Juifs n’ont pas les même droits que les autres…
      Frédéric Sroussi

    16. Amram

      A partir du moment qu’il y’ eu consentement de la part de la jeune fille, il ni y’a plus rien a dire, sans quoi en interdira toutes les rencontres entre les filles et les garçons, l’horreur c’est que la jeune fille a déposée plainte pour viole et c’est autant criminel qu’un viole, ça aurai pu très se terminer pour ces garçons et causé des dégâts dans les familles. Que dit le gondron de tous les violes commis par une certaine communauté dans toutes l’Europe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *