toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Abbas prépare une nouvelle intifada contre les civils d’Israel


Abbas prépare une nouvelle intifada contre les civils d’Israel

En décrivant tout Juif qui visite le Mont du Temple comme un «colon extrémiste», les dirigeants palestiniens envoient à leur peuple le message que les visiteurs juifs pacifiques sont des cibles légitimes – et que la saison est ouverte pour eux.

L’Autorité palestinienne (AP) a consacré cette semaine à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, une incitation au terrorisme contre Israël sous prétexte que des juifs avaient visité le mont du Templeà Jérusalem pendant le jeune de Tisha Beav. Le site en question est également sacré pour les juifs et les chrétiens: c’est là que se trouvaient les premier et deuxième temples avant d’être détruits par les Babyloniens en 587 avant notre ère et par les Romains en 70 de notre ère.

Décrivant les visites pacifiques comme des « incursions de colons et d’extrémistes juifs », des responsables de l’AP et leurs médias ont accusé le gouvernement israélien d’avoir perpétré « des provocations et des agressions contre les lieux saints de Jérusalem, en particulier la mosquée Al-Aqsa ».

Mahmoud Habbash, conseiller en affaires religieuses du président de l’AP Mahmoud Abbas, est allé jusqu’à qualifier de «terroristes» les quelques Juifs s’étant rendu au Mont du Temple sous protection policière. Habbash, qui est également juge suprême de la Chari’a, a également accusé les visiteurs juifs de «profaner le Haram al-Sharif et provoquant la sensibilité des musulmans. » Il a en outre appelé tous les musulmans à « défendre la mosquée Al-Aqsa contre les complots et les violations barbares par Israël ».

Habbash faisait écho à  la déclaration notoire d’Abbas selon laquelle les Palestiniens n’autoriseraient pas les Juifs avec leurs «pieds sales» à «souiller notre mosquée Al-Aqsa».

La déclaration d’Abbas a été faite lors d’une réunion face à un groupe de Palestiniens de Jérusalem-Est dans son bureau à Ramallah. Abbas a même encouragé les Palestiniens à se livrer à la violence en disant:

«Nous bénissons chaque goutte de sang versé pour Jérusalem, qui est un sang saint et pur, du sang versé pour Allah, si Allah le veut. Chaque shahid (martyr) atteindra le paradis et tous les blessés seront récompensés par Allah. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger Jérusalem. « 

Quelques jours après qu’Abbas ait fait sa déclaration en septembre 2015, les Palestiniens ont lancé une «Intifada au couteau» contre Israël, qui a provoqué une vague d’actes jihadistes perpétrés par des individus inspirés par les médias et les dirigeants palestiniens. Au cours des 12 premiers mois de ces attaques terroristes, principalement à l’aide de coups de couteau et de voitures, 40 Israéliens ont été tués.

Le gouvernement de l’Autorité palestinienne, dirigé par le Premier ministre Mohammed Shtayyeh, a également rejoint la campagne d’incitation à la haine anti-israélienne et a loué les émeutiers palestiniens qui se sont affrontés aux forces de sécurité israéliennes au Mont du Temple le premier jour de l’Aïd al-Adha.

Les émeutiers, qui tentaient d’empêcher les Juifs de visiter le site sacré, ont jeté des pierres et des chaises sur des policiers surveillant les visiteurs. Le gouvernement de Shtayyeh a déclaré que les émeutiers cherchaient à contrecarrer les stratagèmes israéliens visant à «judaïser Jérusalem face au terrorisme d’État organisé».

Il va sans dire qu’aucun des Juifs qui se sont rendus au Mont du Temple n’a été impliqué dans des actes de «provocation». La seule violence qui a eu lieu sur le lieu saint est venue des Palestiniens , qui ont attaqué les policiers avec des pierres et des chaises et ont insulté les visiteurs juifs.

Learn Hebrew online

Les rivaux de l’Autorité palestinienne, le Hamas et le Jihad islamique, qui occupent la bande de Gaza, en réponse aux visites juives, ont appelé à « l’escalade de l’Intifada (soulèvement) contre Israël. Lorsque le Hamas et le Jihad islamique parlent de «l’intensification de l’Intifada», ils exhortent en fait les Palestiniens à mener diverses formes d’attaques terroristes contre Israël. Les deux groupes sont responsables de milliers d’attaques terroristes contre Israël au cours des dernières décennies.

Soyons clairs: l’incitation par la direction de l’Autorité palestinienne et les menaces du Hamas et du Jihad islamique d’intensifier les attaques terroristes contre Israël pourraient déclencher une nouvelle vague de terrorisme comme «l’Intifada au couteau».

Une fausse impression

En décrivant tout Juif qui visite le Mont du Temple comme un «colon extrémiste», les dirigeants palestiniens envoient à leur peuple le message que les visiteurs juifs pacifiques sont des cibles légitimes – et que la saison est ouverte pour eux.

En appelant les visites «incursions» et «raids», les Palestiniens tentent de créer la fausse impression que les Juifs prennent d’assaut un site sacré islamique. Le mot arabe utilisé par les Palestiniens pour décrire les visites:  Iktiham  (tempête ou effraction). Cette rhétorique est censée impliquer que les «colons extrémistes» mènent une action violente contre des Palestiniens innocents et leurs lieux saints, signalant ainsi aux Palestiniens de se lever pour se défendre et défendre leur mosquée.

Aux yeux des dirigeants palestiniens, les Juifs sont toujours les « agresseurs », alors que les Palestiniens sont les « victimes » perpétuelles.

Considérez ceci: dans le lexique palestinien, un Juif qui visite paisiblement le mont du Temple est un « agresseur », tandis qu’un Palestinien qui jette des pierres et préside des policiers et abuse des visiteurs est la véritable « victime ». et le Jihad islamique cherchent à créer dans l’esprit de leur peuple et du reste du monde.

Les Palestiniens qualifient régulièrement les juifs de «colonisateurs illégaux» et de «troupeaux de colonisateurs et d’extrémistes» comme un moyen de les délégitimer et de justifier des attaques terroristes contre ces Juifs. C’est la façon dont les Palestiniens disent: «Nous avons le droit d’assassiner ces Juifs parce qu’ils sont des colonisateurs illégaux vivant sur notre territoire».

Dans ce contexte d’incitation au pogrom, le prochain meurtre d’un Juif n’est plus une question de savoir s’il aura lieu, mais plutôt quand. C’est ce type de rumeurs et de stratagèmes de la part des dirigeants palestiniens qui pousse les terroristes à se mettre en mission d’assassiner le premier Juif qu’ils rencontrent.

Les dirigeants palestiniens sont les maîtres à condamner et à délégitimer Israël et les Juifs. Ils se sont spécialisés dans ce comportement pendant des décennies. Pourtant, lorsqu’il s’agit de dénoncer les crimes commis par leurs frères arabes contre leur propre peuple, les dirigeants palestiniens détournent le regard sans effort.

Alors qu’Abbas et ses fonctionnaires étaient occupés à publier une déclaration empoisonnée contre Israël la semaine dernière, un rapport publié par le Groupe d’action des Palestiniens de Syrie a révélé que 250 enfants palestiniens ont été tués en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011.

Depuis 2011, 3 989 Palestiniens ont été tués en Syrie

Selon le rapport, 128 enfants sont morts sous un bombardement; 15 ont été abattus par des tireurs d’élite; 11 ont été abattus; deux enfants ont été torturés à mort; 22 se sont noyés en mer alors qu’ils fuyaient la Syrie; 22 autres ont été tués dans des explosions de voiture, et 35 sont morts en raison du blocus et de la négligence médicale. Quatorze autres enfants sont décédés d’autres causes, notamment des brûlures, une suffocation, des écrasements et des enlèvements.

Le groupe a souligné que le nombre total de Palestiniens tués en Syrie depuis 2011 s’élève maintenant à 3 989.

Où est l’indignation des dirigeants palestiniens à Ramallah et dans la bande de Gaza à ce sujet? Elle est réservée à un juif visitant paisiblement le mont du Temple. Pour eux, ces visites sont bien plus importantes que 250 enfants palestiniens tués dans n’importe quel pays arabe. Cela résume l’attitude des dirigeants palestiniens – un mépris profond pour la vie de leurs propres enfants et des intentions génocidaires pour les Juifs et leurs enfants.

Traduction de l’auteur Bassam Tawil, un musulman arabe basé au Moyen-Orient.





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Abbas prépare une nouvelle intifada contre les civils d’Israel

    1. Rosa SAHSAN

      Alors macron (avec une minuscule car il ne mérite rien d’autre) toujours d’accord avec ton pote mahmoud pour continuer à lui verser des millions pour qu’il trucide les notres?
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *