toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Washington, Jérusalem et Londres préparent-ils des bombardements contre l’Iran ?


Washington, Jérusalem et Londres préparent-ils des bombardements contre l’Iran ?

Israël se préparerait à des activités militaires contre l’Iran. La presse israélienne évoque des projets de raids communs au-dessus de la Syrie et de l’Iran avec des chasseurs-bombardiers de 5e génération F-35 de l’aviation américaine, israélienne et britannique.

Les avions d’Israël, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne s’entraînent actuellement à interagir en conditions de guerre, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Le Pentagone a projeté 12 F-22 sur sa base d’Al Oudeid au Qatar. Jérusalem a accusé les militaires russes d’utiliser des moyens de guerre électronique empêchant la navigation aérienne dans la région. Damas se dit «totalement prêt» à utiliser le système antiaérien S-300 fourni par la Russie fin 2018. Moscou ne nie pas l’éventualité de livrer des S-400 à Téhéran.

Pendant la Conférence pour la sécurité nationale, les problèmes régionaux et internationaux à Herzlia (Israël), le chef de la diplomatie israélienne Israel Katz a déclaré que «l’Iran pourrait lancer une guerre contre les pays du Golfe et Israël», et qu’il fallait «se tenir prêt à engager des actions préventives».

«Nous devons être préparés à cela, c’est pourquoi l’État hébreu continue de renforcer sa puissance militaire au cas où il devrait réagir à des scénarios où l’escalade serait inévitable.»

Interrogé par la radio israélienne TSAHAL, Israel Katz a promis que l’État hébreu ne permettrait pas à l’Iran de créer l’arme nucléaire, même s’il devait «agir seul». La veille, pendant la même conférence, la menace iranienne pour la région avait été évoquée par le directeur du Mossad, Yossi Cohen.

Le sérieux des intentions des autorités israéliennes de combattre résolument l’Iran ne fait aucun doute.

D’autant que le quotidien israélien Haaretz, se référant à des sources militaires, parle de vols opérationnels communs de F-35 israéliens, américains et britanniques au-dessus des territoires de l’Irak et de la Syrie ces derniers temps. Il est connu que tous les pays achetant les chasseurs-bombardiers américains de 5e génération F-35 sont automatiquement inclus au Programme de combat commun pour leur utilisation. Les systèmes électroniques de tous les avions de ce type prévoient la possibilité d’être intégrés dans un système de contrôle commun.

Six chasseurs F-35B de l’armée de l’air britannique sont arrivés en mai à Chypre, à la base d’Akrotiri. Ils opèrent dans le cadre de l’opération Lightning Dawn. Selon les affirmations du ministère britannique de la Défense, les F-35 britanniques ont déjà réalisé 95 vols d’un total de 225 heures. Les chasseurs-bombardiers israéliens de 5e génération agissent depuis leurs aérodromes, et ceux des USA sont déployés à la base américaine aux Émirats arabes unis.

La projection de 12 chasseurs furtifs F-22 à la base d’Al Oudeid au Qatar a été rapportée par la presse américaine la semaine dernière. Ces avions munis de munitions air-air sont rapides, très manœuvrables, et ont pour mission de couvrir les actions de l’aviation d’attaque. Les chasseurs polyvalents F-35 embarquent des missiles air-sol et remplissent de facto les fonctions de bombardiers tactiques. Combinés avec les F-22 via le système de contrôle unifié, ils représentent une force redoutable.

Le ministère israélien de la Défense indique que les avions de 5e génération restent invisibles aux S-300 syriens.

Fonctionnement du GPS perturbé

La semaine dernière, les militaires israéliens ont rapporté des problèmes survenus avec la navigation des avions militaires et civils (perturbations dans le fonctionnement du GPS). De telles perturbations ont été remarquées dans le ciel turc et chypriote. Les représentants du Tsahal ont supposé que cela pouvait être dû au branchement des moyens de guerre électronique de l’aviation russe déployée à la base de Hmeimim. Les autorités russes nient ces allégations.

Learn Hebrew online

Téhéran ne resterait pas les bras croisés et se prépare à se défendre. On notera également que la récente déclaration de Washington concernant des cyberattaques réussies contre le système de contrôle de missiles de l’Iran n’a pas été confirmée ni démentie par Téhéran. La déclaration du représentant russe pendant le forum Armée 2019 sur la disposition à examiner la requête iranienne d’acheter des S-400, si elle était soumise, n’est pas non plus passée inaperçue.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Washington, Jérusalem et Londres préparent-ils des bombardements contre l’Iran ?

    1. LACHKAR Norbert

      JE CROIS QU’IL EST VENU LE TEMPS DU CHATIMENT POUR L’IRAN ET AVEC L’AIDE DE HACHEM TOUT L’ARSENAL NUCLEAIRE DE CES BRIGANDS VA PARTIR EN FUMEE COMME ONT DISPARU LES SADDAM HUSSEIN,KHADDAFI ET AUTRES…ALORS QUE LA PAIX POURRAIT REGNER SUR TERRE DES THEOLOGIENS RADICALISES ET EXTREMISTES COMME LES BARBUS DE TEHERAN SONT CAPABLES DE TOUT POUR ENTRAINER L’APPOCALYPSE AFIN QUE LEUR MESSIE REVIENNE SUR TERRE.IL NE FAUT ABOLUMENT PAS QU’ILS PUISSENT SE DOTER DE LA BOMBE ATOMIQUE.IL FAUT SAVOIR QUE DEPUIS DES DECENNIES TOUT LE TERRORISME NOUS ARRIVE TOUT DROIT DE TEHERAN.

    2. Alex E. MÉRALI

      Washington, Tel Aviv et Londres, écrivez-vous. C’est faux. Archi-faux. Il aurait fallu écrire : Washington, Jérusalem et Londres. Si vous l’ignorez, sachez que la capitale d’Israël est Jérusalem et non Tel-Aviv.

    3. Rosa SAHSAN

      Et pendant ce temps là notre incompétent Macron se dore la pilule avec Bribri au Fort de Brégançon. Ah ben oui il faut penser aux vacances maintenant qu’il a mis un antisémite notoire à la tête de l’UE.
      ROSA

    4. hervé

      Qu’est-ce qu’on attend que les russes livrent les S 400 aux enturbannés? Ce ne sont que des paroles qui n’impressionnent même pas les rats. En réalité, l’occident, avec une europe dont les dirigeants et députés sont des lèches babouches, malgré son avance technologique, ne fait que menacer sans agir.

    5. robert Davis

      Espérons qu’ils ont enfin compris que les bombardements des sites nucléaires iraniens est la SEULE solution, les parlotes ne servent à rien de chez rien. Quant aux mensonges de la gauche voulant faire croire que ce serait…la « guerre » c’est RIDICULE, c’est même comme toujours le CONTRAIRE DE CE QUE DIT LA GAUCHE QUI EST LA VERITE, c’est le fait de laisser l’iran construire des bombes atomique qui apportera la guerre,pas sa suppression. LES BOMBARDEMENTS NE COUTENT RIEN ET RAPPORTENT GROS: qu’ont coûté les bombardements d’Israel sur les sites nucléaires de l’irak et de syrie? RIEN DE CHEZ RIEN,mais imlaginez ces pays s’ils avaient eu la bombe, ça oui cela aurait été la guerre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *