toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Totalement blanchi par le procureur Mueller, Donald Trump contre-attaque évoquant une «trahison»


Totalement blanchi par le procureur Mueller, Donald Trump contre-attaque évoquant une «trahison»

Le président américain s’est félicité du témoignage de l’ancien procureur spécial Robert Mueller qui a mis un terme définitif à la prétendue «collusion russe». Evoquant une «trahison», Donald Trump souhaite comprendre comment l’affaire a commencé.

Après avoir empoisonné sa présidence pendant près de trois ans, c’est un chapitre qui se referme par un succès éclatant pour le président américain Donald Trump : contrairement aux espoirs des démocrates, Robert Mueller, l’ancien procureur spécial en charge de l’enquête russe, n’a apporté aucun élément nouveau lors de son audition au Congrès le 24 juillet, reprenant simplement les conclusions de son rapport, selon lesquelles il n’y a eu ni collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et Moscou, ni obstruction de la part du chef d’Etat.

«Ce fut une très bonne journée pour notre pays, une grande journée pour le parti républicain et, on peut le dire, une grande journée pour moi», a réagi Donald Trump dans la foulée. Après s’être réjoui du désastre de cette audition pour le camp démocrate, Robert Mueller paraissant indécis et demandant à de nombreuses reprises à ses interlocuteurs de répéter leurs questions, le locataire de la Maison Blanche a amorcé sa contre-attaque. Dans une interview accordée à Fox News le 26 juillet, il a employé des termes très forts pour qualifier cet épisode de sa présidence.

«Espérons que nous pourrons comprendre comment tout ceci a commencé. C’était une honte pour notre pays. C’était une honte à tous points de vue. […] Ils créent un crime bidon, et ensuite, disent-ils, « il fait obstruction ». Ils ont dit qu’il n’y avait pas de collusion mais « il a fait obstruction ». Il n’y a jamais rien eu de tel dans ce pays», a-t-il fait valoir, estimant qu’une telle «chasse au sorcière» ne devrait «plus jamais arriver à un autre président des Etats-Unis». «C’est une catastrophe absolue pour notre pays», a-t-il poursuivi, avant d’employer un vocabulaire qui a de quoi inquiéter les principaux protagonistes à l’origine de l’affaire : «C’était une trahison. C’étaient des crimes graves.»

Sur ce point Robert Mueller s’est d’ailleurs montré très évasif durant son audition, affirmant «ne pas connaître» Fusion GPS, l’entreprise à l’origine du fameux dossier Steele – largement discrédité – sur lequel reposait l’accusation. Un point qui semble pourtant capital, Fusion GPS ayant été payé par le cabinet d’avocats du parti démocrate Perkins Coie pour lui fournir le dossier en question…

Si le président américain tient parole et cherche vraiment à éviter qu’une tel épisode ne puisse se reproduire à l’avenir, l’affaire est donc loin d’être close, mais le banc des accusés risque d’être bien différent.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Totalement blanchi par le procureur Mueller, Donald Trump contre-attaque évoquant une «trahison»

    1. Robert Davis

      Magnifique: quand on ne sait pas on n’accuse pas les gens et avec cet acharnement en plus. Toute la gauche archi pourrie aux USA comme en France mérite d’être poursuivie pour trahison et le rétablissement de la peine de mort pour trahison et terrorisme serait un,e très bonne décision.

    2. Ricardo

      Trump n’as pas été totalement blanchi par le rapport Mueller. Bien au contraire. Le rapport Mueller témoigne du fait que Trump aurait été arrêté pour obstruction a la justice s’il n’était pas président. L’avez vous lu ?

    3. Christian De Lablatinière

      @ Ricardo : c’est ce que les médias français veulent vous faire croire ! mais Trump a été totalement blanchi et l’obstruction est totalement fausse et inventée par les démocrates

    4. michel Boissonneault

      je l’avait dit il y a 3 ans que c’était un coup monté … maintenant la véritable enquête commence …. et la conclusion sera connu en 2020 donc dans le très bon timing sera fantastique

    5. Slam

      J’espère que Trump va réagir. Avoir été traîné dans la boue depuis son investiture mérite une riposte saignante. Les enfoirés de démocrates et tous ceux qui l’ont sali méritent d’être sévèrement punis. A ce propos tous les journalistes et bobos abrutis de France ne méritent que le mépris pour leur attitude incorrecte.

    6. eudes

      à Ricardo : Le FBI de Obama en son époque a bien déclaré que l’affaire contre Trump était fausse… puis silence ! La chaise musicale a joué, les démocrates (vite dit) se sont saisis de l’affaire diligemment montée par leurs soins (l’avenir le prouvera). Ils tomberont dans le piège qu’ils on tendu, c’est justice supérieure qu’il en soit ainsi.
      C’est étonnant comme nos médias sont sélectifs dans le choix de leurs infos… nos journalistes devenus propagandistes ne savent plus, hélas, que faire du copier/coller des médias US anti-Trump. (New York Times, Washington post… qui commencent néanmoins à se calmer, leurs lecteurs se réduisant en peau de chagrin)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    290 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap