toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

S’estimant victime d’un «lynchage médiatique», François de Rugy présente sa démission


S’estimant victime d’un «lynchage médiatique», François de Rugy présente sa démission

Accusé de dépenses excessives, le ministre de la Transition écologique a présenté sa démission. Il a déposé une plainte en diffamation contre Mediapart, qui avait épinglé ses «dîners privés» luxueux, et se juge victime d’un «lynchage médiatique».

«Nous n’avons aujourd’hui absolument aucune indication tendant à démontrer que François de Rugy a commis des actes qui sont contraires à la justice», a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. «Ce n’est pas parce qu’il y a des articles, ce n’est pas parce que des médias le disent, qu’il faut le croire forcément», a-t-elle ajouté, en se disant «très attachée à […] ce qu’il [François de Rugy] puisse se défendre librement».
15h58

15h40

Le président de la République Macron accepte la «décision personnelle» de démissionner de François de Rugy.

15h21

Si François de Rugy a déposé sa démission, «l’éborgneur Castaner est toujours là et l’embastilleuse Belloubet aussi», a tweeté Jean-Luc Mélenchon. «Steve vaut moins qu’un homard ?», a-t-il ajouté, à propos de Steve Caniço, jeune homme disparu à Nantes pendant la Fête de la musique, au cours de laquelle une opération policière controversée a été menée.

«L’information a été plus forte que la communication», a déclaré à l’AFP le journaliste de Mediapart Fabrice Arfi après la démission de François de Rugy sur qui il a enquêté.

«Mediapart n’a fait que son travail et continuera de le faire», a souligné le journaliste. «La démission du ministre, qui n’appartient qu’à lui et au gouvernement, montre une chose : l’information a été plus forte que la communication». François de Rugy a annoncé avoir «déposé [le 16 juillet] matin une plainte pénale en diffamation» contre Mediapart.
15h04

La vice-présidente du groupe parlementaire La France insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, a estimé «qu’il y avait d’autres choses qui arrivaient après [les révélations de Mediapart], sinon il n’aurait pas démissionné juste avant les questions au gouvernement».

Mediapart, à l’origine des révélations ayant poussé François de Rugy à la démission, a tweeté, peu après l’annonce de ce dernier : «François de Rugy vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publication d’une nouvelle enquête. Article bientôt en ligne».

Learn Hebrew online

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy, au centre d’une polémique sur des dépenses excessives, a annoncé avoir présenté sa démission le 16 juillet au matin au Premier ministre, s’estimant victime d’un «lynchage médiatique» et précisant avoir déposé une plainte en diffamation contre Mediapart.

«Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire – ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin», a écrit le ministre dans un communiqué.

«Depuis le début de la semaine dernière, Mediapart m’attaque sur la base de photos volées, de ragots, d’approximations, d’éléments extérieurs à ma fonction», écrit-il également, ajoutant : «La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute. Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques».

Le 10 juillet, François de Rugy et son épouse étaient épinglés par Mediapart pour des «dîners privés» luxueux, organisés aux frais de l’Assemblée nationale lorsqu’il en était le président. L’intéressé n’a pas tardé à réagir, assurant que ces réunions faisaient partie de son «travail».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “S’estimant victime d’un «lynchage médiatique», François de Rugy présente sa démission

    1. Gloriamaris

       » Je n’ai pas gaspillé l’argent des Français pour ma gueule. D’ailleurs, je vais rembourser l’argent  » Ça m’en rappelle un autre qui nous disait  » Les diamants de Bokassa n’ont jamais existé. D’ailleurs, on les a vendu…  » Ce n’est pas d’hier que nous sommes gouvernés par des filous. On ne connaît que les maladroits qui se font prendre mais soyez certains que 99,9% en croquent. Regardez le gros Barre, qui jouait les moralisateurs tandis qu’il planquait en Suisse le fric qu’il piquait dans NOS poches. Pas un pour racheter l’autre !

    2. alauda

      @Gloriamaris,

      Il est vrai qu’à cette occasion, les Français ont eu la stupéfaction d’apprendre que le PNF avait compétence et clef de saint-Pierre pour traquer la « délinquance financière » jusque dans l’au-delà ! Douze ans après la mort de l’intéressé. Le dernier budget voté et exécuté en excédent en France remonte à 1974.

    3. alauda

      La nutritionniste en charge de la com’ sur l’équilibre alimentaire quotidien pense que « l’on doit avoir une forme de frugalité ».

      Le plat de homard, dont on nous rabat les oreilles et qui correspond à un menu de réception ponctuel, devient ainsi dans sa bouche l’expression d’un manque de homard au quotidien pour « nos concitoyens [qui n’en] mangent pas tous les jours ».

      Rendez-vous compte, quelle frustration ! « Bien souvent on mange plutôt des kebabs »… Tous les jours ? Nombre de calories ?

      Les dégâts des fast-foods se mesurent jusque dans la com’ politique. Sainte frugalité, épargnez-nous cette farce au pain quotidien trop salé, trop sucré pour nos artères !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *