toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Retour des djihadistes: Près de 700 djihadistes français en Irak et Syrie susceptibles de revenir, 107 djihadistes seront libérés de prison d’ici à 2021


Retour des djihadistes: Près de 700 djihadistes français en Irak et Syrie susceptibles de revenir, 107 djihadistes seront libérés de prison d’ici à 2021

Nouveau procureur du parquet antiterroriste, Jean-François Ricard veut répondre à une menace multiforme, entre filières structurées et activistes «imprévisibles», selon lui. Le magistrat veut également se préparer au retour de djihadistes en France.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) devra répondre à «l’évolution de la menace terroriste» avec une «cohérence accrue et une efficacité renforcée», a expliqué le 3 juillet Jean-François Ricard, nommé nouveau procureur le 27 juin dernier lors d’une audience solennelle au tribunal de Paris.

La menace terroriste «a pris un double visage», d’un côté des «filières structurées dont les membres sont rompus à l’action armée et à la clandestinité» et «agissent sur des projets planifiés de longue date», et «d’autre part, des activistes plus imprévisibles dont les liens avec les organisations terroristes sont plus ou moins lâches», a-t-il détaillé lors de son discours d’installation.

« Près de 700 Français ou résidents habituels en France sont susceptibles de se trouver encore dans la zone irako-syrienne »

Par ailleurs, selon Jean-François Ricard, «chacun sait» que la défaite militaire actuelle de l’organisation Daesh «n’est que territoriale et que son retour à la clandestinité n’est pas de nature à faire disparaître ses capacités d’action». «Près de 700 Français ou résidents habituels en France sont susceptibles de se trouver encore dans la zone irako-syrienne», ce qui pose la question de leur retour dans l’Hexagone dans la clandestinité.

Doté à terme de 27 magistrats, le PNAT, créé par la récente loi de réforme pour la justice, récupère les dossiers suivis par l’ancienne section antiterroriste du parquet de Paris, soit 264 enquêtes préliminaires et 418 informations judiciaires, dans lesquelles 505 personnes sont mises en examen, selon Jean-François Ricard.

Suivi des détenus djihadistes : 107 libérations d’ici à 2021

Cette nouvelle structure sera aussi chargée des 90 enquêtes préliminaires et 59 informations judiciaires du pôle spécialisé dans les crimes contre l’humanité du tribunal de Paris, qui détient une compétence universelle. Le PNAT devra également assurer le «suivi des détenus et des sortants de prison».

«Parmi les 501 personnes actuellement détenues au titre d’infractions terroristes que l’on peut qualifier de djihadistes, 107 seront libérées d’ici à la fin de l’année 2021 et 147 le seront un an plus tard», a précisé Jean-François Ricard. «259 personnes poursuivies ou condamnées des mêmes chefs sont actuellement suivies en milieu ouvert», a-t-il ajouté.

De son côté, le président du tribunal de Paris a fait savoir que le service de l’application des peines devait passer de deux magistrats spécialisés en matière de terrorisme à trois en septembre 2019, puis à quatre en janvier 2020.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Retour des djihadistes: Près de 700 djihadistes français en Irak et Syrie susceptibles de revenir, 107 djihadistes seront libérés de prison d’ici à 2021

    1. Slam

      Il vont lâcher des fauves dans un troupeau de brebis. Pourquoi ne pas leur donner tout de suite des armes ? Bravo à tous les assassins qui gèrent ce pays.

    2. Depaus Roger

      C’est bien cela Mr le Procureur d’être inquiet et surtout très utile! Est ce que la bande à macron aurait besoin de troupes suplémentaires? Vous pouvez déjà mettre à votre crédit les morts autochtones que ne manqueront pas de faire ce diktat de l’ONU! mais des morts autochtones…est ce que cela compte dans les projets « humanitaires « des gouvernements européens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *