toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Projet d’attentat: trois détenus fichés S connus pour leur radicalisation islamiste mis en examen


Projet d’attentat: trois détenus fichés S connus pour leur radicalisation islamiste mis en examen

Trois hommes, deux détenus et un ancien détenu, ont été mis en examen vendredi. Ils sont soupçonnnés d’avoir fomenté un attentat

Pas de « cibles définies » ni de date précise arrêtée mais un faisceau d’indices et de recherches documentaires jugées particulièrement inquiétantes. Trois hommes, tous fichés S et connus pour leur radicalisation islamiste, ont été mis en examen vendredi 26 juillet pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et écroués, a appris20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information du Parisien. Deux d’entre eux sont actuellement détenu dans le centre pénitentiaire de Châteaudun, en Eure-et-Loire, le troisième, ancien militaire, avait été libéré en début d’année.

Selon nos informations, l’enquête débute « fortuitement », lorsqu’un service qui n’est pas lié à l’antiterrorisme fait plusieurs interceptions inquiétantes. Le bureau central du renseignement pénitentiaire s’empare rapidement du dossier et s’ensuit une surveillance de Matthieu C. Condamné pour apologie du terrorisme en 2016, le jeune homme de 27 ans est considéré comme étant particulièrement radicalisé​. « Il ne cache pas son adhésion aux thèses de Daesh », précise une source proche de l’enquête.

« Il n’y a pas eu de véritables actes préparatoires »

Les enquêteurs notent qu’ils cherchent à se rapprocher d’un autre détenu d’une trentaine d’années, condamné pour s’être brièvement rendu en Syrie en 2014. Selon Le Parisien, il lui aurait notamment fait passer les coordonnés d’un homme pouvant l’aider à se procurer des armes une fois dehors. Car le détenu en question devait sortir courant août. Matthieu C. avait également contacté un ancien détenu, ex-légionnaire radicalisé, rencontré en détention à Toulon. « Ce n’est pas un projet d’attentat déjoué mais plutôt une volonté contrariée, il n’y a pas eu de véritables actes préparatoires », précise une source de l’enquête. Aucune cible ni même de date n’avait, semble-t-il, été arrêtée.

Interpellé le 23 juillet par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT), les trois hommes ont nié toute velléité de projet d’attentat au cours de leurs auditions. Tous ont été écroués et dispersés dans différents centres pénitentiaires.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Projet d’attentat: trois détenus fichés S connus pour leur radicalisation islamiste mis en examen

    1. Alain Deschamps

      Il s’agit d’expulser les fichiers S .
      Ça fait des années que l’opposition le dit .
      Combien de morts encore ? Combien d’argent perdu, combien de délinquance et d’insécurité,
      C’est dégeulasse de metre les citoyens en danger au nom de l’imigrationisme gaucho-musulmans. Nous n’avons pas besoin de travailleurs non califier.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    155 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap