toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mamoudou Barry, guinéen, tabassé à mort en France parce que noir. MàJ : Un suspect turc arrêté, le mobile raciste confirmé


Mamoudou Barry, guinéen, tabassé à mort en France parce que noir. MàJ : Un suspect turc arrêté, le mobile raciste confirmé

« Sales noirs »

De sources policières, Mamoudou Barry a été agressé vers 20h20 à Canteleu, dans la banlieue de Rouen. Selon un « ami proche » de la victime, Kalil Aissata Kéita, lui-aussi Guinéen et enseignant-chercheur à l’Université de Rouen, « l’agresseur les a pointés du doigt et a dit : ‘Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir' ».

Alors dans sa voiture en compagnie de sa femme, Mamadou Barry « est sorti, simplement pour avoir des explications sur le pourquoi de l’insulte qui a été proférée contre lui », poursuit Me Jonas Haddad auprès d’Europe 1. « Immédiatement, il s’est pris des coups de poings et des coups de bouteilles qui ont provoqué sa chute. Il est tombé la tête la première sur le sol, avec le rebord d’un arrêt de bus, ce qui a provoqué les blessures mortelles ».

Un suspect turc interpellé

Lundi matin, un suspect de nationalité turque, né en 1990, a été interpellé à Rouen. Sous curatelle forcée, il présente des « antécédents psychiatriques » et est aussi connu pour des infractions à la législation aux stupéfiants. Selon une source policière, le suspect portait « un maillot du club turc de Galatasaray » au moment des faits. « Il faut vraiment que les enquêteurs fassent leur travail pour étudier les liens et les motifs qui ont conduit, d’abord à ces propos racistes, et ensuite à cette agression qui a conduit à l’assassinat de M. Barry », notait déjà le conseil de la famille avant l’interpellation.

Sur Twitter, plusieurs personnalités politiques, telles que le député LR Éric Ciotti, celui du Vaucluse Julien Aubert, ou encore Julien Odoul, membre du bureau national du RN, n’avaient de leur côté pas hésité à dénoncer « un crime raciste perpétré par des supporters algériens ».

Source

Le caractère raciste retenu par la justice

Pour l’heure, toujours selon le quotidien, la justice a retenu la circonstance aggravante du caractère raciste de l’agression mortelle subie par l’universitaire, alors qu’il était descendu demander des explications après avoir été traité de “sale noir” par le suspect. L’information judiciaire porte sur les faits de “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”.

Selon une source policière, le suspect portait “un maillot du club turc de Galatasaray” au moment des faits, qui ont eu lieu vers 20h20, peu avant la finale de la Coupe d’Afrique des Nations entre l’Algérie et le Sénégal. Selon des informations, non confirmées, qui circulaient largement sur les réseaux sociaux, Mamoudou Barry aurait été agressé par un supporter algérien dans le cadre de cet événement sportif avec un mobile raciste.

“Il s’agit d’un crime raciste, sans aucun doute, mais rien ne permet d’établir que c’est en lien avec la finale de la CAN. Rien ne permet de dire aussi qu’il a été agressé par un supporteur algérien”, a dit à l’AFP l’avocat de la famille Me Jonas Haddad lundi matin. Une marche blanche doit être organisée vendredi, a-t-il précisé.

Learn Hebrew online

“Acte barbare” et “parfum de racisme”

D’après un proche de la victime, le jeune chercheur de 31 ans, père de famille, a été pointé du doigt par son agresseur et aurait été la cible d’insultes racistes, à la hauteur d’un arrêt de bus, alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse vendredi. L’agresseur “l’a frappé à coups de poings et de bouteilles”, a ajouté maître Haddad.

Source

Accompagné de sa femme quand à un feu rouge, un Algérien lui a dit  « vous les noirs, on va tous vous exterminer ». L’algérien a commencé à lui frapper sur le crâne avec une arme de poing.

Un jeune guinéen, du nom de Mamoudou Barry, est décédé de ses blessures ce samedi, 20 juillet 2019, à Rouen, en France. Il a été pris à partie par un groupe présenté comme étant des supporters algériens. Le drame est survenu en marge de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, disputée au Caire, en Egypte.

Selon un de ses proches, ce brillant universitaire  a été victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui ont causé des lésions cérébrales et l’ont mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet.

Enseignant-chercheur en Guinée et en France, membre de l’équipe de recherche de Thinking Africa, docteur en Droit de l’Université de Rouen Normandie, Mamoudou Barry a soutenu une brillante thèse sur « Les politiques fiscales et douanières en matière d’investissements étrangers en Afrique francophone : le cas du secteur des ressources naturelles extractives », le 27 juin 2019, peut-on lire sur le site du Thinking Africa.
« Ses recherches ont été unanimement saluées par le jury comme une œuvre pionnière dans le domaine. Ainsi, par dérogation à l’arrêté du 25 mai 2016 qui supprime les mentions, il a été décidé exceptionnellement, à l’unanimité du jury, de lui accorder la mention très honorable avec les félicitations du jury. », précise toujours le site.
Mamoudou est marié et père d’une fille. Il a été victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui ont causé des lésions cérébrales et l’ont mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet.
Il a rendu l’âme le 20 juillet dans l’après-midi. Le Procureur de la République s’est saisi de l’Affaire et l’enquête est en cours.
« Nous perdons un homme de valeur, de consensus, un conciliateur, un brillant intellectuel pluridisciplinaire », annonce l’équipe de recherche de Thinking Africa. Avant d’ajouter, « Mamoudou a toujours été un guide pour les étudiants, un exemple pour ses collègues et un père de famille dévoué. »

Interviewé il y a 3 ans sur Tele Sud, il oeuvrait pour la paix en Afrique:

Source :
senenews

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Mamoudou Barry, guinéen, tabassé à mort en France parce que noir. MàJ : Un suspect turc arrêté, le mobile raciste confirmé

    1. Cyrano

      Puisque tout est permis aux hordes de barbares, viols, destructions de biens publics et privés, assassinats de masse, égorgements, défenestrations etc…
      De non croyants blancs ça continue avec des non croyants noirs. Tout ça dans l’indifférence générale. Comme l’aurait dit l’intellectuel qui l’a assassiné: Nous allons tous vous exterminer vous les noirs. Cette vermine a dit tout haut ce que ses coreligionnaires pensent tout bas. Nos ZELITES persistent dans le déni et veulent nous faire croire par tout les moyens que ce sont les Français les assassins. Combien d’autres crimes accepteront-ils avant de dire la vérité?
      En attendant ce brave type a rendu l’âme il était trop bien comparé aux cons qui l’ont trucidé. Elle est belle la France qui se laisse démolir par des pourris qui n’ont rien à faire sur notre sol. QUELLE HONTE—

    2. Slam

      Peu de chance pour que ça fasse l’objet d’un débat sur les médias, tout au plus un fait divers envoyé entre le fromage du Quercy et la tarte à la crème de ta grand-mère avec le sourire en demi teinte du présentateur sur TF1
      Il ne faut pas attiser la colère des Français en attendant qu’il soit trop tard pour qu’ils puissent réagir. Il leur faut donc aimer ces gens qui sont l’avenir de leur pays.
      Bien sûr les agresseurs seront arrêtés, à moins qu’ils ne soient déjà en Algérie ou ailleurs.

    3. danielle

      quant aux infos tv calme plat car pas de détail sur l’assassin :suedois ,russe italien français de souche ?????

    4. Alain Deschamps

      Les musulmans sont une saloperie parasites, pour le monde. 80 % d’entre eux ont des problèmes congnitif voulu par leur guide Mahomet et son cul-te Allah-con.
      C’est un sujet absolument tabou en Occident, mais il est temps d’en parler. Les mariages consanguins entre cousins germains dans les populations musulmanes représentent une très forte proportion des unions: de 25 à 80 % selon les pays et les régions. Les enfants issus de ces mariages se marient dans les mêmes proportions avec des cousins germains et ce, depuis le VII° siècle de notre ère.
      Le résultat est désastreux, mais alors que dans le monde musulman, ce sujet est discuté par les médecins et les avertissements sont clairement émis pour tenter d’enrayer ce phénomène; à l’Ouest, en Europe, il est totalement interdit d’en parler. Le sujet de la consanguinité des populations musulmanes est tabou, tout comme le fait de se poser des questions sur l’impact sociétal de ces pratiques mi-religieuses, mi-sociétales.
      Musulmans chiites en prière
      Le prophète Mahomet a lui-même épousé une de ses cousines et selon le Coran, Allah permet les relations sexuelles entre cousins (Coran 4:23-24). La Sharia, la loi islamique, insiste sur cette manière de contrôler les membres de la famille, particulièrement les filles en les mariant dans le cadre familial. C’est une question d’”honneur » et de « respect » de la famille.
      Au fil des siècles, les effets de ces mariages consanguins pèsent très lourdement sur la société. Selon Lise Egholm, directrice d’école depuis de nombreuses années dans le quartier musulman de Nørrebro à Copenhagen (Danemark), il faut dénoncer cette pratique des mariages entre cousins chez les musulmans et le silence qui entoure ce problème: au Danemark, les migrants non-européens sont 300 fois plus susceptibles d’échouer aux tests d’intelligence (QI) de l’armée danoise que les Danois de souche.
      Musulmans danois: peut-être le retrait communautariste est-il également dû pour partie, à un sentiment d’infériorité qui raidit les communautés musulmanes, parlant en permanence d’honneur et de respect
      En matière de production d’études scientifiques, le monde islamique ne publie qu’un dixième de la moyenne mondiale. La priorité donnée à la religion sur la connaissance est une des raisons pour lesquelles – le chiffre est impressionnant – moins de livres ont été traduits en arabe sur le dernier millénaire que de livres sont traduits en espagnol chaque année.
      L’arriération mentale (Quotient Intellectual de moins de 69) chez les enfants issus de mariages consanguins est 5 fois plus importante. En moyenne, le QI est de 10 à 15 points inférieur. L’empathie et autres qualités sociales sont moins développées. En sus du problème de QI relativement faible, le risque de maladies d’ordre génétique est nettement plus élevé. C’est la cause de handicaps, de maladies et d’une espérance de vie réduite.
      Les statistiques officielles et les recherches sur les pays arabes montrent une consanguinité qui atteint 70% au Pakistan, 67% en Arabie saoudite, 64% en Jordanie, au Koweit et dans les pays du Golfe, 40% en Libye, 39% en Tunisie, 33% en Egypte, ou 25 à 30% en Turquie (Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs.)
      En Europe, l’Eglise catholique a très tôt pris conscience du problème: les mariages consanguins entre cousins germains sont interdits, sauf dispense par l’Eglise.
      Par contre, en France comme en Belgique, les mariages civils entre cousins germains sont autorisés sans problème. On ne peut donc reprocher à une communauté donnée de pratiquer ce type de mariage. Mais en Belgique, les mariages entre cousins germains restent heureusement rares dans la population « de souche ». En 1959, c’était moins d’ 1 % . Il n’en est pas de même dans les populations musulmanes L’arriératièration mentale de ces populations est catastrophiques.
      Ceci expliquant certes, les crimes débiles et criminels de ceux-là . Avec l’approbation de leur guide Mahomet. Il faudra tôt ou tard se débarrasser de ces crétins consanguins dangereux.

    5. alauda

      Le suspect vient d’être arrêté.
      « La police a pu identifier l’individu grâce aux images des caméras et des témoignages recueillis. »

      Sur Internet, le témoignage d’un ami de la famille met en évidence le caractère raciste de la mortelle agression, agression encore présentée hier comme une « altercation », dans un titre de LCI (entre autres).

      Or, dans une altercation, comme son étymologique l’indique, il faut être deux. Aussi la rédaction n’a-t-elle pas hésité à user d’un terme polysémique ambigu : « insulté par un individu. Mamoudou Barry sort alors du véhicule pour s’expliquer »… « S’expliquer » signifie en effet aussi bien « comprendre la raison » [de l’insulte], « faire comprendre ou faire connaître sa pensée, sa position », voire, en langage familier « se battre ».

      Un journaliste empathique aurait écrit « insulté par un individu, Mamoudou Barry sort alors du véhicule pour demander des explications ». Ce qui aurait été plus cohérent avec la suite :  » et reçoit immédiatement des coups au visage. » Elle est où l’altercation ?

      C’est là où le témoignage posé de Kalil (l’ami de la famille, arrivé sur les lieux juste après les pompiers) est précieux : Mamoudou Barry en arrêtant sa voiture « voulait juste des explications » « pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ? ». Le connaissant comme il le connait, Khalid pense qu’il voulait « faire raisonner le monsieur » […]. Lors du face-à-face avec son assassin : »Il n’a pas terminé la phrase [de demande d’explication polie], tout de suite il a reçu des coups », poursuit-il.

      Après sa chute, l’assassin s’en est pris à son épouse poursuivant ses insultes racistes, allant jusqu’à la menacer de mort. « Tout le monde était là, personne n’a bougé ».

      Crime raciste, ça ne fait pas l’ombre d’un doute à mes yeux. Depuis une bonne trentaine d’années maintenant, j’ai conscience qu’un fond de racisme envers un subsaharien peut habiter l’esprit d’un nord africain, un fond qu’exacerbe encore la jalousie de classe envers celui qui porte les marques de la réussite sociale.

      Ce qui me rend le plus triste dans cette affaire, c’est que le mari n’ait pas écouté son épouse. Elle a vu le loup. Elle est veuve maintenant. La femme fuit plus souvent le danger que l’homme, par instinct de survie. J’espère que la Justice lui rendra justice en qualifiant le meurtre de son mari pour ce qu’il est : un crime raciste.

    6. alauda

      Le suspect n’est pas d’origine nord-africaine.

      L’individu est « un Turc, né en 1990 », avec des « antécédents psychiatriques », placé sous « curatelle forcée », selon Europe 1.

      Un Turc ? sous « curatelle forcée » ?

      « Il est Français d’origine turque », précise Francebleu qui explique les étapes de son identification, par les caméras, son maillot et enfin sa petite amie.
      La curatelle y est qualifiée de « renforcée », conformément au Code civil (article 172).

    7. Maria

      Encore une fois, une personne estimable tuée par une grosse merde intolérante et raciste, vous savez un de ces individus qui souvent crie au racisme au moindre reproche justifié qui lui est fait.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *