toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Malgré la promesse de Macron, 400 écoles primaires rurales devraient fermer à la rentrée 2019


Malgré la promesse de Macron, 400 écoles primaires rurales devraient fermer à la rentrée 2019

Selon un document du ministère de l’Education nationale consulté par Le Parisien, 400 écoles devraient fermer dans les zones rurales. Au terme du grand débat, Emmanuel Macron s’était engagé à n’en fermer aucune… sans l’accord du maire.

C’était l’une des annonces phares d’apaisement d’Emmanuel Macron au terme du Grand débat, destiné à répondre aux attentes des Gilets jaunes : pas de fermetures d’écoles et d’hôpitaux jusqu’en 2022… mais il existait pourtant une nuance importante : sans l’accord du maire de la commune. Du moins «d’ici à la fin du quinquennat», avait-il promis lors de la conférence de presse de restitution du débat, le 25 avril dernier.

Mais l’engagement, pourtant confirmé par le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer deux jours plus tard, le 27 avril, sur France Info, serait caduque. Enquête du ministère de l’Education nationale à l’appui, Le Parisien daté de ce 2 juillet révèle que 400 écoles pourraient fermer pour la rentrée 2019. Car les maires des communes concernées auraient donné leur accord. 150 fermetures sur les 400 dépendraient de l’administration. 250 seraient le résultat de fusions ou de regroupements d’établissements scolaires, les Regroupements pédagogiques concentrés (RPC).

De quoi hérisser encore un peu plus la «France périphérique» (selon le terme consacré par le géographe français Christophe Guilluy dans le livre du même nom) où l’éloignement des services publics et le coût des transports restent des questions cruciales. Le Parisien rapporte le cas de la Somme, département particulièrement touché, avec une 30 fermetures d’écoles qui fonctionnaient sur le principe, faute d’élèves en nombre suffisant, de la classe unique.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Malgré la promesse de Macron, 400 écoles primaires rurales devraient fermer à la rentrée 2019

    1. alauda

      Dans mon village, il y avait deux classes uniques et un couple de hussards en blouse grise pour trente ou quarante élèves, tout au plus.
      Temps de marche : moins de 10 minutes, 4 fois par jour. La paix !

      Aujourd’hui, on les regroupe dans des gros centres, reliés aux villages par des services de bus. Des classes à 25. Une heure de bus pour certains. Le bruit !

      On appelle ça le progrès…

    2. Slam

      “ La grande force des dictateurs est leur immense capacité à mentir et vous persuader qu’ils ont eu raison de le faire pour votre bien “.
      Albert Onestein

    3. alauda

      Un article du Parisien, paru le premier de ce mois, évoque l’énormité du RPC (regroupement pédagogique concentré) de Oisemont : quelques 360 enfants de moins de 10 ans groupés sur un même site.
      Du pur délire gestionnaire !

      C’est l’usine. Ce machin draine la population d’écoliers de 36 villages… qui perdent au change leur ancrage territorial et leurs points cardinaux.
      Le vacarme des voix stridentes aux récréations. La plongée dans la foule de ses agressifs. La cantine en prime. Et le contrôle continu du sociétal formaté sur la construction de l’être.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    406 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap