toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Argentine commémore le 25e anniversaire de l’attentat le plus meurtrier du pays


L’Argentine commémore le 25e anniversaire de l’attentat le plus meurtrier du pays

L’Argentine commémore ce jeudi l’attentat le plus meurtrier de son histoire. 85 personnes de l’association juive AMIA ont trouvé la mort le 18 juillet 1994 et l’enquête semble toujours au point mort.

Un drame national. Il y a 25 ans, le 18 juillet 1994, une voiture piégée explosait devant le siège de l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA), causant la mort de 85 personnes. Cet attentat terroriste demeure le plus meurtrier de l’histoire du pays mais à ce jour, aucun coupable n’est derrière les barreaux. Les familles de victimes réclament une justice en laquelle elles croient de moins en moins, au fil des années sans réponses.

À l’issue de cet attentat, une enquête avait pourtant été ouverte. Des procureurs se sont succédé et en 2004, Alberto Nisman s’était saisi de l’enquête dans l’espoir de la faire avancer plus significativement que ses prédécesseurs. Ses ambitions n’iront malheureusement pas très loin. Le 19 janvier 2015, alors qu’il devait être entendu le jour même par une commission parlementaire, la police locale le retrouve assassiné dans son appartement de Buenos Aires. La semaine précédant son mystérieux décès, le procureur avait affirmé, selon des enregistrements téléphoniques, que Cristina Kirchner serait intervenu afin de renouer des relations diplomatiques et commerciales avec Téhéran, soupçonné d’être à l’origine de l’attentat. L’ancienne présidente argentine (2007-2015) aurait également, selon lui, tenté de faire annuler les mandats d’arrêt pris par Interpol contre cinq suspects iraniens, mais ce soupçon des autorités n’a jamais été avéré. Un juge a décidé de ne pas poursuivre l’ancienne présidente, aujourd’hui intouchable au regard de son statut de sénatrice.

Un ancien ambassadeur de l’État hébreu en Argentine cité par l’AFP, Itzhak Aviran, avait déjà laissé entendre en 2014 que les responsables de cet attentat avaient été abattus par les services israéliens mais ces propos n’ont mené à rien.

Loading...

Malgré les appels réguliers des familles pour creuser de nouvelles pistes, l’enquête piétine jusqu’à un nouveau rebondissement cette année. En janvier dernier, le dirigeant de l’époque, Carlos Menem (1989-1999), est accusé d’avoir entravé l’enquête. Il est finalement acquitté mais le juge chargé de l’affaire est condamné pour avoir volontairement fait piétiner l’enquête. Juan José Galeano écope donc d’une peine de prison.

À ce jour, les familles des victimes n’ont pas trouvé satisfaction. Les associations de victimes ne réclament pas uniquement que justice soit faite. Chaque année, à l’occasion de l’anniversaire de l’attentat, elles manifestent et demandent au législateur d’imposer des mesures de transparence aux juridictions argentines, accusées de corruption. Avant sa mort, le procureur Nisman soupçonnait déjà en 2013 des pressions politiques exercées sur la justice afin de ne pas perturber les relations entre l’Argentine et l’Iran. Téhéran a de son côté toujours refusé de livrer ses diplomates soupçonnés d’avoir participé à la préparation de l’attentat.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’Argentine commémore le 25e anniversaire de l’attentat le plus meurtrier du pays

    1. Cyrano

      NO HAY JUSTICIA / S’il y avait une justice ça se saurait.
      Depuis 25 ans qu’ils attendent.
      Tous ceux qui dansent le tango avec les gamelles au cul dans le palais présidentiel feraient mieux de monter une quincaillerie, il en profiteraient par la même occasion pour vendre du pétrole iranien.
      Ces gens là ont largement le temps de mourir dans leur lit avant que la justice fasse sont boulot. Les allemands ont bien colonisé certains lieux chez eux sans être taxés d’occupants ou de colons n’est ce pas?
      Alors la justice dans ces pays, je me marre…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *