toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’application « Euro Fatwa », antisémite et incitant à la haine des non-musulmans, lancée par les Frères Musulmans dans le top 100 dans l’Apple Store


L’application « Euro Fatwa », antisémite et incitant à la haine des non-musulmans, lancée par les Frères Musulmans dans le top 100 dans l’Apple Store

Malgré les appels à l’interdiction de l’application « Euro Fatwa » liée aux Frères Musulmans pour son contenu « haineux », elle reste parmi les plus téléchargées.

Voilà quelques semaines, la sénatrice UDI Nathalie Goulet demandait au Ministre de l’Intérieur l’interdiction d’une application extrémiste, nommée Euro Fatwa et lancée par les Frères Musulmans. Elle avait, avec des collègues britanniques, obtenu sa suppression par Google, mais l’application demeure sur iPhone. Aujourd’hui, elle figure dans le top 100 des téléchargements de l’Apple Stor

L’Apple Store héberge cette application liée aux Frères musulmans bien que les experts s’inquiètent du fait que c’est un outil de radicalisation.

Une application «haineuse» liée aux Frères musulmans figure dans le top 100 des téléchargements sur l’Apple store dans un tiers des pays européens depuis son lancement, malgré les appels internationaux en faveur de son interdiction.

L’application Euro Fatwa, lancée en avril, a été créée par le Conseil européen pour la recherche sur la fatwa et la recherche, une fondation privée créée à Dublin par le leader spirituel Yusuf Al Qaradawi, chef des Frères musulmans.

Considérées comme un guide pour aider les musulmans à adhérer à l’islam, des critiques parmi lesquels le service de sécurité allemand, affirment que l’application est un outil de radicalisation.

Il contient une introduction d’Al Qaradawi, aujourd’hui âgée de 93 ans, dans laquelle il fait des références désobligeantes aux juifs en parlant de fatwas historiques.

Il affirme également que les lois européennes ne doivent pas nécessairement être respectées si elles sont en contradiction avec les règles islamiques.

Al Qaradawi, qui vit au Qatar, est banni des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France pour ses opinions extrémistes.

La sénatrice Nathalie Goulet demande son interdiction totale : « Voilà quelques semaines, je demandais au Ministre de l’Intérieur l’interdiction d’une application extrémiste, nommée Euro Fatwa et lancée par les Frères Musulmans. J’avais, avec des collègues britanniques, obtenu sa suppression par Google, mais l’application demeure sur Iphone. »

Learn Hebrew online

« Et aujourd’hui, elle figure dans le top 100 des téléchargements! »

Elle poursuite « Sur Euro Fatwa, on affiche un antisémitisme violent et primaire. Sur Euro Fatwa, on affirme que l’islam interdit aux musulmans de travailler dans un restaurant qui sert du porc. Sur Euro Fatwa, on explique que l’islam interdit aux musulmans d’être policier ou gendarme d’un «État mécréant»! »

« Il est inutile de bannir des extrémistes de nos territoires si nous les laissons pénétrer par les fenêtres de nos smartphones. La guerre contre le terrorisme est une guerre asymétrique. Rien dans le discours du leader des Frères musulmans, le cheikh Youssef al-Qaradaoui, ne peut de près ou de loin être assimilé à de la liberté d’expression, alors que son application Euro Fatwa ne diffuse que la haine, notamment antisémite, et renforce le refus de s’intégrer à nos sociétés démocratiques. »

En apprenant le contenu de l’application, Google l’a interdite en quelques heures.

«Bien que nous ne puissions pas commenter des applications individuelles, nous agirons rapidement contre toutes les infractions qui enfreignent nos règles une fois que nous en avons eu connaissance, y compris celles qui contiennent des discours de haine», a déclaré la société.

Mais un mois après que The National ait informé Apple que l’application contenait un discours de haine, il est toujours accessible depuis l’App Store.

« Nous examinons à nouveau Euro Fatwa pour détecter d’éventuelles violations de nos directives et, si nous trouvons un contenu qui ne respecte pas nos instructions et qui nuit aux utilisateurs, nous en informerons le développeur et nous pourrons le supprimer du magasin« , a déclaré un porte-parole d’Apple.

Le politicien nord-irlandais Ian Paisley et les autorités allemandes ont également contacté Apple.

Le gouvernement britannique a déjà critiqué les personnes rendant l’application téléchargeable au téléchargement, affirmant qu’il allait prendre des mesures sévères à l’encontre des entreprises de médias sociaux qui contribuent à la promotion de la haine.

Jusqu’à présent, aucun pays n’a interdit l’application parce qu’ils ne peuvent que mettre en place des sanctions contre les entreprises de médias sociaux.

À un moment donné ce mois-ci, l’Euro Fatwa App s’est classé au 55e rang de l’App Store allemand.

« L’application est un élément constitutif du processus de radicalisation« , a déclaré l’office fédéral allemand pour la protection de la constitution.

L’application a été lancée le mois dernier lors des Rencontres des Musulmans de France au Bourget, à laquelle assistaient des dizaines de milliers de personnes.

Il a été présenté par Khaled Hanafy, théologien né au Caire et président du conseil des imams et des savants en Allemagne.

La sénatrice française et membre du Comité d’amitié franco-britannique, Nathalie Goulet a qualifié l’application de « poison » sur Twitter et a appelé à son interdiction.

Des points de vente tels que Google Play et l’App Store d’Apple peuvent le retirer du marché, mais Apple continue de le promouvoir.

Le Home Office du Royaume-Uni a réagi « Aucune plate-forme de médias sociaux ne devrait se permettre de diffuser de la propagande extrémiste« , a déclaré un porte-parole en réponse à des plaintes concernant l’application.

«Nous continuons à travailler avec nos partenaires internationaux et les sociétés de technologie pour lutter contre la propagande terroriste et extrémiste en ligne, mais nous sommes certains qu’ils doivent aller plus loin et plus vite

«C’est la raison pour laquelle nous instaurons un devoir de diligence imposé par la loi, qui consiste à obliger les entreprises à assumer la responsabilité de la sécurité de leurs utilisateurs, ainsi qu’un régulateur indépendant qui prend les mesures qui s’imposent pour faire respecter la loi.».

En 2015, une enquête sur les Frères musulmans menée par le gouvernement britannique avait conclu que l’adhésion «pouvait être un indicateur de l’extrémisme» et que certains aspects de son idéologie et de sa tactique étaient contraires aux valeurs fondamentales du Royaume-Uni.

Les militants ont souligné à plusieurs reprises les dangers de la présence d’al-Qaradawi sur les réseaux sociaux et sociaux pour la création d’extrémistes.

«Ce qui distingue Qaradawi des autres extrémistes, c’est la manière dont sa présence est tolérée par les médias sociaux, en particulier par les marques vérifiées de Facebook et de Twitter», a déclaré cette année Joshua Fisher-Birch, chercheur au Counter-Extremism Project.

M. Paisley a qualifié l’application de « dangereuse », appelant le ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni, Sajid Javid, à l’interdire et à ouvrir une enquête urgente sur les Frères musulmans.

« Il est essentiel que le Royaume-Uni continue de mener la lutte contre l’idéologie extrémiste et nous coopérons avec nos voisins pour maximiser cela », a-t-il écrit dans une lettre.

« Un certain nombre de députés ont déjà soulevé des problèmes liés à la propagation de l’idéologie extrémiste et aux activités des Frères musulmans. »

Les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Égypte ont évoqué le rôle terroriste d’Al Qaradawi, soutenu par le Qatar, lorsque les quatre pays ont annoncé le boycott de Doha en 2017.

Ils ont déclaré que le boycott était une réponse au soutien du pays au terrorisme et au soutien de partisans de l’extrémisme, tels qu’Al Qaradawi.

L’imam d’origine égyptienne a défendu la violence contre les troupes américaines en Irak et a régulièrement donné des conférences véhémentes contre l’Occident à la télévision qatarienne.

Il a également suggéré que l’Holocauste était une « punition divine » contre les Juifs et a appelé à la destruction d’Israël.

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News

Source The National – The Times

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’application « Euro Fatwa », antisémite et incitant à la haine des non-musulmans, lancée par les Frères Musulmans dans le top 100 dans l’Apple Store

    1. Rosa SAHSAN

      Madame Goulet à demandé à Castaner d’interdire ce site?
      Elle peut toujours rêver. Rien ne sera fait contre l’antisémitisme avec ce gouvernement.
      ROSA

    2. Cyrano

      Tous des parleurs YAKA / FOKON et le résultat : DU VENT.
      Que Ducon soit terroriste, tout le monde le sait.
      Quand on a un poste à responsabilité on agit BASTA .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *