toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’activisme LGBT en Israël ou la destruction des valeurs ancestrales du judaïsme (opinion)


L’activisme LGBT en Israël ou la destruction des valeurs ancestrales du judaïsme (opinion)

OPINION

À force de s’identifier au modèle libéral américain, une partie de la société israélienne s’est transformée en moins de vingt ans pour devenir quasiment méconnaissable. Les valeurs juives s’effacent un peu plus chaque jour pour laisser la place aux «valeurs» de l’air du temps venues tout droit de la pensée libérale moderne américaine qui implique, entre autres, d’être de plus en plus libertaire sur le plan des mœurs et farouchement égalitariste.

Les libéraux américains se définissent comme des progressistes en lutte contre les traditions et les autorités, qu’elles soient «patriarcales» ou religieuses (l’islam, au nom du politiquement correct, échappe aux invectives des libéraux) .
Comme l’ a écrit avec une grande justesse d’analyse Gerald J.Russello : «Le libéralisme a certes rejeté les autorités traditionnelles de l’Église et de l’État, mais il les a remplacées par d’autres autorités » ( in Liberalism: The Great Anti-Tradition ).

Aujourd’hui ce sont les ONG qui ne représentent qu’elles même ou encore je ne sais quel petit gourou tenant un blog qui font autorité en matière d’éthique et de valeurs à suivre.
C’est aussi le cas en Israël avec la remise en cause de la tradition juive et la volonté de libéralisation des mœurs qui s’opposent frontalement aux valeurs et aux commandements de la Thora : le tatouage presque généralisé, le rejet de plus en plus fort des commandements du Chabbat dans la sphère publique ,les campagnes pour la libéralisation du cannabis , l’atomisation de la Nation juive en catégories identitaires s’opposant violemment les unes aux autres, l’activisme LGBT, etc.

Aujourd’hui en Israël, c’est cette vision de la société libérale (au sens politique et américain du terme) qui prévaut et qui, sous couvert de «tolérance », ne tolère pourtant pas ceux qui pensent que la tradition ne doit pas disparaître au profit des nouvelles idoles du moment produites par les principes dits progressistes. D’ailleurs, est-ce un progrès que de retourner aux mœurs de la Grèce antique ? Et pourtant, je rappelle à toutes fins utiles ce même Aristote écrivait dans son Éthique à Nicomaque (VIII,14) : «La famille est quelque chose d’antérieur à la cité et plus nécessaire qu’elle, et la procréation des enfants une chose plus commune aux êtres vivants. Quoi qu’il en soit, chez les animaux la communauté ne va pas au-delà de la procréation , tandis que dans l’ espèce humaine, la cohabitation de l’homme et de la femme s’étend à tous les besoins de la vie.»

Pour Aristote, et donc pas seulement pour le judaïsme et le christianisme, la structure de la famille est constituée d’un homme et d’une femme ! Simple réalité qu’il est pourtant aujourd’hui interdit d’énoncer publiquement sans être taxé d’homophobe.
De plus, en parlant de la différence de l’espèce humaine et de l’espèce animale (différence que naïvement je croyais acquise), Aristote remet à leur place les propagandistes délirants du mouvement antispéciste (autre variante de l’inversion des valeurs des sociétés libérales ). Décidemment, cet Aristote n’est pas politiquement correct !

Je rappelle que la Thora et toutes les plus grandes autorités rabbiniques reconnues depuis des siècles interdisent de façon claire et nette les relations homosexuelles (voir: Lévitique XVIII,22 ; Deutéronome XXIII, 17) . L’immense Maïmonide , entre autres, insiste sur la gravité d’une telle faute dans son Séfèr Hamitzvoth.

Comme l’a écrit Tony Anatrella, psychanalyste et prêtre : «Qu’on le veuille ou non, l’homosexualité reste le symptôme d’un problème psychique et d’un en-deçà de la différence des sexes. C’est pourquoi elle provoque une réaction pour ne pas se laisser prendre dans l’enfermement du même et du semblable . L’impuissance et l’ infécondité dont elle témoigne ne peuvent pas être source de lien social. De ce fait, comment justifier que la société ait des dettes à honorer à son égard ? »

Aujourd’hui en Israël , alors que la nouvelle campagne électorale pour les prochaines élections générales de septembre va bientôt commencer , presque chaque personnalité politique de premier plan se sent obligée de nommer des homosexuels déclarés dans leur équipe ou de s’afficher auprès des membres appartenant à la communauté LGBTQ+. Et gare à celle ou à celui qui osera émettre une réserve quant à la visibilité de plus en plus agressive de ce groupe de pression !

Car il existe un vrai racket (devenu légal) de la part des associations LGBT et pro-LGBT qui font payer leurs événements « culturels » par les municipalités israéliennes. Un exemple parmi tant d’autres : en 2010, la communauté LGBT de Jérusalem a obtenu près d’un demi million de Shekels (125 000 Euros !) de subvention de la part de la municipalité de Jérusalem après un jugement de l’inénarrable Cour suprême israélienne ( considérée comme la plus libérale du monde) : cette dernière ayant donc décidé que la ville devait subvenir aux besoins «culturels » des homosexuels…Pourtant la Cour de district de la capitale d’Israël avait jugé en 2008 que la municipalité n’avait en rien à payer les activités des groupes LGBT !

Cette décision de justice n’eut pas l’heur de plaire à la Junte judiciaire israélienne (La Cour Suprême) qui dirige de facto le pays. Ainsi , l’un de ses juges nommé Yitzhak Amit trouva «suspect » le fait que la ville de Jérusalem n’ait jamais versé d’argent aux mouvements LGBT. La capitale d’Israël fut donc légalement rackettée au nom de l’idéologie libérale/libertaire et judéophobe de la Cour Suprême gangrenée par l’oligarchie gauchiste. Cet argent n’aurait-il pas mieux servi aux pauvres de la cité ? Que nenni ! Les privilégiés de la «cause» LGBT passent toujours avant.

Les premières victimes de cette idéologie sont les adolescents qui pour nombre d’entre eux se mettent à douter, à tort ,de leur identité sexuelle. À un âge où les jeunes sont particulièrement influençables, les adultes libertaires les poussent à confondre – comme j’ai pu l’entendre de la bouche d’une jeune soldate – amitié profonde entre jeunes filles et tendances lesbiennes. Confusion des sentiments orchestrée par les charlatans de la pensée, tel que le fut par exemple Jacques Derrida ( grand gourou de la ‘’déconstruction’’ ) ou encore l’infecte activiste antisioniste Judith Butler ( spécialiste de la grosse farce que l’on nomme ‘’la théorie du genre’’).

J’ai pu voir en Israël des garçons d’ à peu près 14 ans portant du rouge à lèvres, et d’autres avec du vernis à ongles. J’ai même vu , en plein après-midi, à Tel-Aviv et dans sa banlieue, plusieurs hommes portant des robes ! Une pseudo-culture ‘’gay’’ irrigue une grande partie du pays. Ainsi, nous pouvons trouver dans des lieux publics – sans prendre en compte le regard innocent des enfants qui passent – des affiches sur lesquelles trois hommes sont torse nu (deux Blancs et un Noir : diversité oblige !) collés les uns aux autres avec une langueur toute obscène.

Et ces vésanies vont très loin puisque la confusion et la destruction des valeurs juives touchent même aujourd’hui l’armée israélienne qui a décidé de ne plus indiquer sur ses formulaires de recrutement : ‘’nom du père’’ et ‘’nom de la mère’’ mais : ‘’nom du parent 1’’ et ‘’nom du parent 2’’ ! (The Jerusalem Post et israelnationalnews.com, 21/05/2019)
C’est toute une société qu’on tente d’assassiner !

Que les homosexuels vivent leur vie comme ils l’entendent mais en privé, et en cessant d’influencer, avec la hargne qui les caractérise, ceux qui ne sont pas comme eux. Leurs revendications communautaristes doivent cesser !

Il est impensable de tenter de transformer des milliers d’ années de tradition juive en s’engageant dans un processus de légitimation officielle d’un acte sexuel contre-nature. Je le dis tout de go : les couples homosexuels ne devraient pas pouvoir se marier et encore moins avoir des enfants (premières victimes de la création artificielle de cette prétendue cellule familiale moderne).

C’est rendre un service aux homosexuels que de dire qu’il doivent accepter vraiment ce qu’ils sont sans avoir besoin d’imiter les rites sociaux et religieux des hétérosexuels, ce qui est un paradoxe pour des personnes qui revendiquent le droit à la différence…
Depuis le début de l’humanité, seul l’homme associé à la femme ont été destinés au mariage et au droit d’avoir des enfants ! Ne laissons pas des lobbyistes et des politiciens de bas-étage tenter de torpiller notre civilisation occidentale (je pense aussi à la France avec le pitoyable duo Macron-Agnès Buzyn) .

Je rappelle que les valeurs de l’Occident ont été rejetées et combattues par tous les totalitarismes. Ces valeurs sont avant tout juives, Nietzsche n’a-t-il pas écrit dans Gai Savoir (13 [64], Fragments posthumes) : «Dans l’ensemble la moralité de l’Europe est juive. » (c’est aussi cela que les Nazis ont voulu détruire en exterminant les Juifs d’Europe !).

Revenons donc à la raison et rejetons les délires revendicatifs de l’idéologie moderne libérale venue d’une partie de l’Amérique libertaire (quant aux mœurs mais dirigiste quant au fonctionnement de l’État ). Cette pensée est un élément totalement étranger aux traditions juives (et judéo-chrétiennes en général ).

Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Europe Israël News.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 22 thoughts on “L’activisme LGBT en Israël ou la destruction des valeurs ancestrales du judaïsme (opinion)

    1. Slam

      Ce qui fait d’Israel un peuple avant même un pays c’est la foi en Dieu et le respect de ses commandements. Les israéliens s’engagent dans un processus d’autodestruction à vouloir braver les commandements de Dieu, car sans sa protection, ce sera de nouveau la destruction.

    2. martin

      totale approbation; lorsque israel est fort c’est parce qu’il s’applique a la thora . qu’il craint son dieu.
      c’est a cause du contraire qu’il a connu l’exil et tout le reste.
      aujourd’hui dieu ramene son peuple dans sa terre et la plupart ne l’on pas compris.
      la force d-israel va pericliter, mais cela ne sera pas forcément pour son malheur.

    3. olivier

      contre nature???
      l’homosexualité est une pratique tout à fait courante dans le monde animal. Au sein d’au moins 450 espèces de vertébrés, les individus du même genre ont des rapports sexuels et érotiques.
      il n’est pas rare d’observer des comportements bisexuels chez de nombreux mammifères : le putois, le lion, ou nombreuses espèces de singe, comme le bonobo, célèbre pour sa sexualité expansive.
      les dauphins ont des relations homosexuelles, comme les zèbres, les éléphants de mer, ou les caméléons, pour ne parler que des espèces dont les ébats sont régulièrement observés dans les parcs zoologiques. En réalité, des dizaines d’espèces ont une sexualité bien plus large que celle constituée de simples rapports hétérosexuels. L’homosexualité n’est d’ailleurs pas du tout exclusive aux seuls mammifères, elle existe chez les reptiles et encore plus particulièrement chez les oiseaux. Pour le biologiste australien Geoff McFarlane, qui a réalisé des travaux de recherche empiriques à travers le monde, 5 % des activités sexuelles des oiseaux est homosexuelle. Un constat établi après avoir étudié 93 espèces différentes. Et parfois les observations révèlent des surprises : chez les oies cendrées, 20 % des couples sont formées par des animaux de même sexe.
      Plus étonnant encore, la « parentalité » des animaux est aussi bien éloignée des idéaux-types diffusés dans les vieux manuels ou par les opinions préconçues. Il arrive par exemple aux scientifiques d’observer des couples lesbiens d’oies sauvages adoptant des comportements bien singuliers : lorsqu’elle le souhaite, une des femelles s’accouple avec un mâle de passage, pour ensuite élever sa progéniture avec sa partenaire femelle. Chez les manchots, ils arrivent que des mâles préfèrent vivre entre eux et adopter les oeufs des autres. Plusieurs espèces de manchots se prêtent d’ailleurs assez fréquemment des oeufs pour les couver. Autre fait constaté par les éthologues, les rapports sexuels entre animaux de même genre peuvent se réaliser soit sur un mode ponctuel, soit dans le cadre d’une vie commune stable, de la même manière que d’autres individus du même groupe.

    4. Slam

      @Olivier
      Très jolie démonstration de zoologie. Et puis ? Sommes-nous des singes des oiseaux ou des reptiles ? Chacun peut pense ce qu’il veut, chacun est libre d’avoir des relations sexuelles avec la personne de son choix. Sauf que Dieu nous a donné des commandements et qu’il est aberrant de considérer l’homosexualité comme la normalité.dans les relations humaines. Sans pour autant stigmatiser les homosexuels.

    5. Leonetti

      Alors là bravo ! Cela fait du bien de lire ce genre d’article c’est pas possible de continuer de la sorte de se faire imposer des idées tyrannique par une minorité ? Je suis européen de nationalité Corse donc Croyant chrétien et catholique et les Français ont essayé et essaye encore de trouver une solution pour nous imposer une gay pride en Corse ? Ce que j’essaie de dire c’est que toutes les nations profondément croyante Israël en tête ils essaient de les détruires en utilisant souvent la subversion ! Pour finir je suis révolté par tout ceux qui se foutent de tout et qui ne comprennent pas que nous vivons une véritable guerre de l’intérieur et que tout cela est très grave il n’y a pas malheureusement que le réchauffement climatique pour sonner le glas de notre civilisation !

    6. Salmon

      Tous ces débats sur le mariage pour tous la pma
      C la destruction de la famille par le zappage de l Homme

      Ça va être triste sans vous messieurs
      Ces cons n ont pas compris le rôle de l Homme et du Pete dans le couplé

      Franchement mieux vaut ne pas avoir d enfant

      Le père est important pour l enfant

      Nous verrons dans 20 ans ce que donnera l éducation d 1 gosse par 2 mamans ou 2 papas
      Moi ça me fait bizz are
      Déjà des femmes font 1 bébé toute seule en zappant le père
      C moyen
      Alors…..
      Pas d enfant c pas mal

    7. danielle

      bientôt ils vont faire une traduction de la Bible qui supprimera tout ce qui rappelle à certains que ce qu’ils font est mal ..il ne restera plus que la couverture du Livre

    8. Yiftah

      Les soi-disantes valeurs américaines libérales ne sont que des valeurs juives authentiques et pluralistes. Israël fut fondé pour être un refuge pour les juifs de toutes croyances. Hélas cela fait un moment que ce beau projet est pris en otage par certains orthodoxes radicaux avides de pouvoir.
      Le VéAhavta léRéara Kamora de la Bible, la Michnà et du Talmoud n’est pas moins juif que l’orthodoxie seizième siècle du Chulran Arur.
      Chaque 9 du Av on fait le deuil de la haine gratuite qui détruisit à deux reprises Jérusalem. La dogme orthodoxe radicale et haineuse soutenue par l’auteur et certains des commentaires met en danger la troisième indépendance de Jérusalem.

    9. krakoot57

      Israël honore ton Dieu et ne t’éloigne pas de ses Commandements. Beaucoup d’exemples dans l’ancien Testament (Bible), où la désobéissance à la Parole de Dieu mène l’homme à la malédiction dont l’issue est la mort. Moi, je ne suis pas une religion quelconque de ce monde, mais j’aime Dieu et je décide de respecter sa Parole (Bible), car je sais et je crois de tout mon coeur que la Vie est en Dieu, le Dieu d’Israel. Mes amis, n’ayez pas confiance aux lois humaines, mais obeissez plutôt à l’Eternel, le Dieu d’Israel. Salut les amis et faites le bon choix.

    10. Jan Favre

      La Torah est l’arbre de vie d’Israel.Beucoup séculiers evoluent pour devenir ennemi d’Israel. Et l’islamisme attend pour cueillir la pomme mûre.

    11. Jacques B.

      Bravo pour cette prise de position aussi courageuse, par les temps qui courent, que sensée et juste, M. Sroussi. Évidemment que la famille (un homme + une femme + leurs enfants) est la base de toute société pérenne.

      Quant à Olivier, il nous ressort les même vieux arguments éculés qui voudraient nous faire croire que l’exception est la norme.
      J’ai vu des milliers d’animaux dans ma vie (je suis né et je vis à la campagne, et mon métier est lié à la nature), et des couples homos je n’en ai pas vu un seul ; des comportements homosexuels isolés en revanche j’en ai vus, mais rares, et liés à des situations particulières (exemple la vache qui en chevauche une autre au moment de la chaleur de cette dernière, parce qu’il n’y a pas de taureau dans le troupeau).
      Merci donc de ne pas faire de quelques exceptions, statistiquement parlant, une règle.
      Or c’est ce que veulent les lobbies comme LGBT : faire d’un comportement contre nature un comportement normatif. C’est la destruction de la famille et en arrière-plan, de la stabilité de la société, qui est visée. C’est le même genre de délire que le rejet des États-Nations, l’immigrationnisme échevelé, le relativisme religieux qui met l’islam sur le même plan que le judaïsme ou le christianisme (ou d’autres), le sectarisme réchauffiste et sa nouvelle gourou (manipulée) Greta Grunberg, l’égalitarisme forcené ainsi que le rappelle M. Sroussi, le politiquement correct qui ne cache plus son projet de mettre à bas la liberté d’expression, et j’en passe, et des pires.

    12. Alain

      Il n y a vraiment pas de quoi etre fier de cet article au discours tres homophobe où tous les clichés sont bien present

      Remplacer «Lobby LGBT » par «Lobby juif » et vous decouvrirez l’horreur des vos écrits

    13. zanaroff

      Sodome et Egypte, et cela ne date pas d’hier. Rome y est pour quelque chose. c’est spirituel ! Jésus en parle. Destruction des valeurs judéo chrétiennes. La Bête va détruire Babylone, la mère des prostituées. Voilà la finalité. L’immoralité aura tellement rempli le monde, que le jugement tombera et sera terrible. Inévitable. Sortez de Babylone et fuyez ! dit Dieu. Un jour les aimants Dieu se sépareront définitivement de ce monde pour échapper à son châtiment. Ils créeront un nouveau monde sur une nouvelle terre. L’ancienne sera détruite. Alors commencera le règne millénaire du messie, du grand Roi, de retour sur la terre pour y faire régner la justice, la paix et l’amour. Ces commandements sont des commandements d’amour, de paix et de justice.

    14. Elliot

      Il est vrai que Tony Anatrella est une référence, citer ce personnage qui est lui même coupable d’accouchement sexuel…
      Si il s’agit de dénoncer les abus il conviendrait aussi de se pencher sur les cas d’abus sexuel sur les enfants dans le milieu ultra orthodoxe, ça serait autrement plus utile que de stigmatiser les homos…

    15. Frédéric Sroussi Post author

      Elliot,
      La Cause des enfants est ce qu’il y a de plus précieux dans une société. C’est en pensant à eux en premier lieu que j’ai écrit cet article.
      J’avoue que je ne connais Tony Anatrella que par l’article dont j’ai cité un extrait, et que je trouve particulièrement judicieux.
      Maintenant, je vous remercie de m’avoir mis en garde sur les affaires (certes, non jugées !) concernant ce monsieur.
      Frédéric Sroussi

    16. Jacques B.

      @ Elliott :

      C’est quoi un « accouchement sexuel » ?

      Plus sérieusement, vous n’en savez rien, puisque cet homme a bénéficié d’un non-lieu ; autrement dit, les accusations portées contre lui peuvent être vraies, mais peuvent aussi être des calomnies (tout comme les accusations portées contre Brett Kavanaugh aux USA, par exemple, ou celles portées contre Dominique Baudis en France). On n’en sait rien, à ce stade.

      @ Alain : le parallélisme que vous faites est odieux. Primo, les valeurs portées par le peuple juif n’ont rien à voir avec les « valeurs » portées par LGBT. D’autre part, si lobby juif il y avait, Israël ne serait pas traîné dans la boue comme il l’est 365 jours sur 365, et les Juifs ne seraient pas en danger quasi quotidien en France, en 2019. Secundo, il faut être soit aveugle, soit très malhonnête, pour ne pas voir l’action des lobbies LGBT partout en Occident, qui est bien réelle et déstabilise des milliers d’enfants et d’ados.

    17. Frédéric Sroussi Post author

      M. Jacques B.
      Merci pour vos intéressantes précisions ainsi que pour votre très pertinente réponse concernant le confusionnisme exécrable d’Alain.
      Frédéric Sroussi

    18. Salomé

      Je suis écoeurée. Pour la première fois j’ai honte de quelqu’un de mon pays. Ça me fait mal de lire que l’on peut encore être aussi intolérants avec notre magnifique culture et religion. Israël est le pays de la tolérance, du respect. J’ai honte de cet article car avec ces mots tu te mets aussi bas que ceux qui nous discriminant car nous sommes juifs. Nous plus que tous devons respecter les autres. Toi plus que tous tu devrais te souvenir des souffrances que l’on a infligé à ton peuple depuis toujours et qu’on lui inflige encore. Toi plus que tous, tu te dois de comprendre la souffrance que tu infliges avec tes mots. En lisant ces mots, j’ai HONTE que tu puisses même te considérer comme un juif. Tu nous SALIS. J’ai honte et j’ai mal. Avec ces mots tu t’abaisses au niveau de ceux qui nous font du mal, tu justifiés leurs actions. Je ne te considère même pas comme juif, car un juif sait déjà tous les mots que j’ai écrits.
      Nous sommes un peuple magnifique et solidaire. Respecte cela.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    336 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap