toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« La fin de notre civilisation aura lieu en 2035 » selon Yves Cochet, ancien ministre (Vidéo)


« La fin de notre civilisation aura lieu en 2035 » selon Yves Cochet, ancien ministre (Vidéo)

La fin du monde, une folie ? Pour Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement, pas si sûr. « On verra bien, c’est l’histoire qui tranchera« , insiste-t-il. Selon lui, la fin du monde aura lieu dans une quinzaine d’années. Pour survivre, Yves Cochet a tout prévu dans sa maison en Bretagne.

« Nous avons anticipé qu’un effondrement général systémique et global du monde puisse avoir lieu, disons, vers les années 2025-2030« , explique l’ancien ministre. La maison est entourée d’un vaste point d’eau dans le cas où l’eau courante venait à manquer. Pour l’électricité, Yves Cochet a prévu une pompe à bras. « Le nucléaire sans pétrole, ça n’existe pas« , explique-t-il.

Concernant le transport, Yves Cochet est catégorique : la voiture n’existera plus et sera remplacée par le cheval. Internet ? Il n’existera plus également. Il sera donc indispensable d’apprendre à vivre avec le voisin, de faire preuve de solidarité. « Si on peut monter un écovillage de résilience, de résistance et d’entraide, eh bien, c’est très bien, c’est ce qu’il faut faire chacun là où on est« , précise-t-il.


Eléments de rétroperspective éclairant les enjeux

Loading...

Yves Cochet : « Pour sauver la planète, il faut « limiter nos naissances » et « mieux accueillir les migrants » »

En 2009 déjà…

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “« La fin de notre civilisation aura lieu en 2035 » selon Yves Cochet, ancien ministre (Vidéo)

    1. Cyrano

      Monsieur quel est ton métier ?
      Moi je suis Politique.
      Le mec me fait penser à Paco Rabane le 11 août 99 nous devions avoir la fin du monde et pchit….
      Enfin comme disait l’autre: Antonio BANDERAS. Ah oui toujours des promesses…

    2. alauda

      Qui tient la faux pour tondre sans essence la pelouse de la datcha permaculturée jusqu’au moindre brin d’herbe ?

      Qui se cogne la corvée de bois à la hache sans tronçonneuse ?

      Où sont ses ruches ? Pas d’abeilles, pas de lumière vacillante sans électricité, pas de sucre non plus pour conserver les fruits en confitures, selon les recettes de Nostradamus.

      Que le hobereau compte bien ses troupes : combien de forgerons, de maréchaux-ferrants, dans son canton ? Qui est encore capable de tourner un moyeu de charrette à dix lieues à la ronde ?

      J’ai connu le dernier paysan de mon département qui travaillait encore avec ses chevaux de trait dans les années 80. Il réparait lui-même les cuirs en hiver et tournait le beurre dans une baratte du XIXème siècle.

      Il n’était ni un Bouvard ni un Pécuchet de la permaculture, juste un paysan pauvre qui a préféré continuer à travailler comme ses ancêtres plutôt que de s’endetter au-dessus de ses moyens jusqu’au jour où il aurait été forcé et contraint, faute de rentabilité suffisante, de mettre la clef sous la porte.

    3. bernard

      Un illuminé qui croit qu’il pourra mener sa petite vie, certes austère, mais pépère, bien planqué dans son coin. Mais mon bon monsieur, si l’humanité devait sombrer, ce serait la guerre, les barbares silloneraient le pays, la planète, jusqu’au moindre village, pour venir voler de quoi se sustenter, et les  » gagnants  » seraient, comme toujours, ceux qui seraient les plus nombreux et les plus armés. Ce gars a oublié le sens et la réalité du mot spoliation, comme les nazis ont spolié les Juifs, mais pas qu’eux, ils ont spolié tout le monde et se spoliaient meme entre eux, un tel effondrement aura pour première conséquence de faire ressortir la pourriture fondamentale de l’ame humaine. SI le monde s’effondre comme il le prédit, alors il n’y a plus personne pour financer ce qui nous permet de vire en société, la police et toutes les forces de l’ordre, de sécurité. Toute notre armée s’arrete également. Et ce gars s’imagine que les rapaces qui nous menacent mais que nous tenons encore à distance, vont rester bien sagement chez eux ? On voit bien la conception du monde de l’hurluberlu gauchiste encore contaminé par l’anarchisme dans le sens ou l’humain n’a besoin d’aucun chef, il est fondamentalement bon et s’autorégule seul. Si c’était le cas, ça se saurait, nous ne dépenserions pas une fortune pour assurer notre sécurité. Ce qui nous fait tenir en l’air monsieur, c’est, entre autres, notre force de dissuasion nucléaire, le fait que nous conservions encore une armée digne de ce nom, l’humanité n’est capable de vivre  » en paix « , que par l’équilibre de la terreur, sinon nous sommes des barbares. Puisque je suis sur un site où les personnes savent de quoi il retourne en matière de barbarie et d’arbitraire, un peuple qui y a laissé des millions de vies, pour finir de dézinguer ce monsieur qui croit pouvoir vivre en paix entouré par le chaos, il suffit d’imaginer si Israel baisse la garde, il n’est pas difficile de comprendre ce qui va immédiatement se passer, et c’est la meme chose pour beaucoup de populations mondiales. Meme sans arriver jusqu’au chaos mondial, tous les jours nous avons des exemples du prix exhorbitant que payent des gens, souvent des femmes, qui ne peuvent pas se défendre, les barbares ne leur font aucun cadeau. Si il n’y avait plus le monopole de la violence légale, mais monsieur, et nous tous, soit nous prenons les armes, si nous en avons, soit nous sommes morts,  » l’humanité « , c’est ça, et c’est effroyable, oui monsieur. Alors j’aime pas son propos, c’est un propos d’irresponsable bien planqué au chaud et qui joue à se faire peur, à nous faire peur. Il est très loin du stade survivaliste vautré dans la toute première démocratie au monde enviée par des milliards d’humains, protégé par la police, etc…J’aime pas ces oiseaux de mauvais augure, et dire que ça a micros ouverts sur la scène politique Française, une honte. Son propos, quelque part c’est du conspirationnisme. Les Français ne sont pas dupes de ces oiseaux qui volent sur le dos, ils leur attribue le score qu’ils meritent : 2%. Ce gars pèse 2%, son devoir, son hygiene, sa pudeur, c’est de la fermer.

    4. Yannouch

      Et 2045 pour la fin de ce monde….préparez vous ! spirituellement et matériellement pour pouvoir tenir votre place en cette période intéressant mais troublée.

    5. Julien732

      Bonjour, 2035 me paraît malheureusement réaliste!… Une pyramide des âges inversé pour les occidentaux et le contraire pour les islamopitheques, ils nous aurons submergés d’ici 20 ans si on ne réagit pas immédiatement pour stopper cette chienlit ! Inutile de compter sur les kleptocrates avec leur lâcheté coutumière pour réagir et/ou nous aider… Pour le reste quand on voit les « décideurs » potentiels à venir, autant prendre les devants par nous-mêmes, soit en partant d’Europe, soit en se « préparant » vraiment sérieusement… 3:)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *