toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Climat : des députés LR appellent au «boycott» du discours de la fanatique Greta Thunberg à l’Assemblée nationale


Climat : des députés LR appellent au «boycott» du discours de la fanatique Greta Thunberg à l’Assemblée nationale

La jeune Suédoise de 16 ans n’est pas la bienvenue à l’Assemblée nationale ce mardi. Plusieurs députés LR comme Julien Aubert et Guillaume Larrivé l’ont qualifiée de «prophétesse en culottes courtes» et de «gourous apocalyptiques».

La fanatique suédoise de la lutte climatique Greta Thunberg, invitée mardi à l’Assemblée nationale par des parlementaires, n’est pas la bienvenue aux yeux de certains députés LR et RN.

«@GretaThunberg a été invitée à l’Assemblée nationale pour la séance. Je respecte la liberté de penser… mais ne comptez pas sur moi pour applaudir une prophétesse en culottes courtes, ‘Prix Nobel de la peur’. La planète, oui. Le greenbusiness, non», a tweeté dimanche Julien Aubert, candidat à la présidence de LR.

Samedi, Guillaume Larrivé, également dans la course à la présidence des Républicains, avait appelé ses collègues «à boycotter @GretaThunberg à l’Assemblée nationale». «Pour lutter intelligemment contre le réchauffement climatique, nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques, mais de progrès scientifique & de courage politique», avait-il lancé sur le réseau social.

Auparavant, Valérie Boyer (LR) avait parlé de Greta Thunberg comme d’une «jeune activiste totalement sous emprise». Et Sébastien Chenu (RN) avait demandé: «si je dis que je ne veux pas aller me prosterner devant @GretaThunberg cette enfant de 16 ans invitée à l’Assemblee devant la représentation nationale, je sors (encore?) du politiquement correct?».

Des élus de gauche ont pour leur part fait valoir ces derniers jours qu’il était «incompréhensible» que la majorité vante les mérites de la jeune adolescente et vote mardi, au moment même de sa venue, le projet de loi de ratification du traité Ceta de libre-échange entre l’UE et le Canada, nocif selon eux pour l’environnement.

Une députée LREM, Bénédicte Peyrol, a pris ses distances dimanche à l’égard de la visite de la jeune Suédoise. «Pourrait-on mettre autant à l’honneur les scientifiques, les personnes qui agissent depuis des années pour la planète. Utiliser le manichéisme du Bien contre le Mal est bien trop simple pour agir dans un monde complexe», a-t-elle tweeté.

La jeune autiste effarouchée par le climat Greta Thunberg, idolâtrée par la gauche déicide, est invitée mardi à l’Assemblée nationale par des parlementaires, 

Il est temps de rappeler quelques vérités bien senties sur cette triste victime de ce camp pour qui la fin justifie les moyens, et d’expliquer qui est vraiment Greta.

Un psychiatre allemand a lu le livre de Greta Thunberg, et a observé que chez elle, tout est fanatisme : « Le caractère utopique des revendications »…. « l’incapacité à dialoguer et à faire des compromis ».

Le professeur Wolfgang Meins, neuropsychologue et professeur de psychiatrie, a écrit un article récemment publié sur le site libertaire allemand Achgut.com, qui examine Greta Thunberg, ses parents, et le mouvement Vert qu’elle a aidé à propulser. Le titre de l’article est : Greta et ses parents – pas hystériques, mais fanatiques.

Learn Hebrew online

Le professeur Meins a lu le livre en allemand de Thunberg : Szenen aus dem Herzen* et il pense que Thunberg et son mouvement sont tous des « fanatiques climatiques » et non des « hystériques climatiques ». Il met en garde également les politiciens pour qu’ils prennent le fanatisme pour ce qu’il est.

Enracinée dans son trouble obsessionnel-compulsif, l’autisme

Meins écrit qu’une caractéristique particulière des fanatiques est leur « incapacité à s’engager dans le dialogue et le compromis », ce qui les conduit à considérer les gens comme « ennemis extérieurs » qui doivent « potentiellement être combattus par des moyens agressifs et destructeurs ».

Meins attribue le fanatisme climatique de Greta Thunberg à un trouble obsessionnel-compulsif et à son autisme.

Son handicap, écrit Meins, est enraciné dans le fait qu’en tant qu’autiste d’Asperger, elle a tendance à se concentrer très fortement sur un domaine d’intérêt particulier. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger montrent peu de compassion et d’intérêt pour les autres ».

Cela signifie que « vous êtes immunisé de la souffrance de vos semblables », par exemple de celle « des personnes qui deviendraient chômeurs à la suite de l’interdiction de tous les vols » comme le réclament les Verts afin de faire baisser le thermomètre.

Des convictions fortement émotionnelles dominent, et déterminent en permanence sa façon de penser

Meins écrit :

Les fanatiques du climat sont unis par une idée supérieure, c’est-à-dire des convictions fortement émotionnelles qui dominent de façon absolue et déterminent constamment leur pensée. Par exemple cette idée que l’apocalypse induite par le CO2 est irrévocablement imminente, à moins que nous ne prenions des contre-mesures immédiates et radicales à tout prix.

Dans le cas de Greta, des idées supérieures de ce genre se sont développées grâce à une petite distraction, basée sur un thème connexe :

Lors d’une leçon à l’école à l’automne 2014, elle voit un film sur la pollution des océans. Elle éclate en larmes pendant le film. A midi, elle est assise à la cafétéria devant son hamburger, qu’elle ne touche pas. A partir de ce moment, si j’interprète correctement les déclarations vagues de la mère, elle ne mangera plus que du végétalien, voire plus rien du tout. »

« Les élites rendent presque toujours hommage aux fanatiques »

La particularité de Greta et de ses fans, c’est qu’ils sont courtisés par une grande partie de l’élite occidentale, et surtout par l’élite allemande.

On n’entend presque rien de critique de la part de ces cercles, dit M. Meins.

C’est probablement la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que ces élites rendent presque unanimement hommage à une fanatique et encouragent même souvent Greta et ses partisans.

En ce qui concerne le Parti SPD et en particulier les « élites » liés à la CDU, Meins part du principe que « le caractère totalement utopique des exigences pour un changement radical de la politique climatique, maintenant et tout de suite, leur est parfaitement clair ». Il les accuse d’avoir lâchement refusé « d’ouvrir la porte du fabuleux royaume de l’apocalypse climatique ». Leur peur d’être poussés au suicide politique à cause de « l’embarras de l’argumentation, des pièges des médias qui agissent sur cette question » est écrasante.

« Pas besoin de s’inquiéter de la dictature écolo-totalitaire et des interdictions »

Meins écrit encore :

En lisant le livre de Greta, « vous apprenez à comprendre exactement comment fonctionnent les fanatiques du climat. »

« Par exemple, ils affirment qu’il ne faut pas s’inquiéter des conséquences politiques, économiques et sociales de certaines réglementations et interdictions brutales, voire encore mieux, il ne faut pas s’inquiéter de la dictature écolo-totalitaire et de la prohibition qui en découle. Pourquoi s’en soucier, puisqu’il n’y a pas d’alternative à de telles mesures, sinon nous allons « brûler » ou périr.

Greta, exploitée comme jadis les freaks du cirque

Il est regrettable qu’une adolescente autiste soit ainsi manipulée par le camp du bien, mais je ne suis pas surpris : ils sont prêts à tout pour faire avancer leur idéologie. Voir ainsi exposée cette ado m’a immédiatement fait penser au chef d’œuvre Freaks, la monstrueuse parade, qui montre la misérable vie de personnages difformes, de nains et de monstres, exposés dans un cirque.

Je ne suis pas le seul à penser ainsi, mais il faut un immense courage pour le dénoncer.

Ainsi, le journaliste danois Mikael Jalving a qualifié le livre de Greta d’ » horrifiant », car il révèle comment Greta et sa sœur ont été victimes de la violence psychologique de leur mère, une célèbre chanteuse d’Opéra.

Dans le quotidien danois BT, Jalving parle de Greta comme d’une « pauvre chose », piégée dans une « famille qui se désintègre ». « Le livre est un appel à l’aide », a-t-il conclu.

Le quotidien Aftenposten.no est à peine plus complaisant. La journaliste Ingunn Okland s’en prend à Malena Ernman, la mère de Greta, et écrit :

Malena Ernman, la mère de Greta

La mère de Greta Thunberg ébranle sa fille. Ce livre de Malena Ernman ne sert ni la lutte contre le changement climatique ni le cas de la fille.

Greta Thunberg est devenue une icône pour le jeune mouvement écologiste. En même temps, sa mère a contribué à faire de sa santé et de ses motifs une affaire publique. Dans le livre, au titre inspiré de [Ingmar] Bergman, Scenes from the Heart, Malena Ernman donne une image dramatique de la vie intérieure de la famille.

On ne sait pas si le conseiller de Greta, Kevin Anderson, qui veut réduire la population mondiale à un demi-milliard – du moins c’est ce qu’il a dit en 2000 – se soucie un seul instant que sa protégée est ainsi exhibée, manipulée, utilisée, pour cette grande cause nihiliste destinée à l’extinction de la race humaine pour la sauver.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Climat : des députés LR appellent au «boycott» du discours de la fanatique Greta Thunberg à l’Assemblée nationale

    1. Cyrano

      A ma connaissance Sœur Emmanuelle n’a jamais été invitée à l’Assemblée.
      La religieuse représentait autre chose que cette ado…
      Remarquez qu’on est à la veille d’avoir un déplacement de foule sur les champs Elysée pour la venue d’un prix Nobel, mais pour des bourrins pas de problème.

    2. Ratfucker

      L’exploitation de cette marionnette publicitaire est destinée au même public de midinettes et de rebelles subventionnés que l’autre icône du Camp du Bien, Stéphane Hessel.

    3. Cath.G.

       » Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant
      et dont les princes festoient dès le matin »
      Qohéleth ou L’Ecclésiaste 10,16

      L’actualité est lamentablement concordante.

    4. Robert Davis

      Cette stupide suédoise de 16 ans a un âge mental de 4 ans et ceux qui la soutiennent aussi. Les jeunes en particulier vont s’en mordre les doigts lorsqu’ils seront massacrés par les mus dans quelques années et auraient mieux fait de se préoccuper de leurs pays et de la pollution et démographe éventuellement que du…climat contre lequel on ne peut rien. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils la soutiennent, c’est un bon alibi pour les couards!

    5. alauda

      L’ado élevée sur iconostase médiatique n’a « pas d’opinion sur le vote concernant le CETA ».

      Mince ! la pythie n’est pas dans le secret des farines animales interdites en Europe pour nourrir les bovins, depuis que les grands bûchers ont grillé les vaches folles, voici un quart de siècle. Des millions de têtes de bétail gaspillées dans une région du monde qui tire son nom mythologique d’une vache !

    6. alauda

      Tous ces traités internationaux font parcourir des distances astronomiques de kilomètre-aliment aux produits, alors que nos prairies sont quasi vides. C’est un truc de fou.

    7. Cyrano

      Non seulement c’est un truc de fou. Que je sache une très large majorité de ces écolos à la gomme n’ont jamais tiré le lait à la mamelle et n’ont jamais aidé à vêler les pieds dans la bouse. Qu’ils commence déjà à savoir de quoi ils parlent et après ils verront. Tous des rigolos…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *