toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Antisémitisme : Le juge d’instruction ne retient pas le caractère antisémite de l’agression dont a été victime la famille Pinto à Livry-Gargan


Antisémitisme : Le juge d’instruction ne retient pas le caractère antisémite de l’agression dont a été victime la famille Pinto à Livry-Gargan

Le juge d’instruction après une longue enquête a décidé de ne pas retenir le caractère antisémite de l’odieuse agression dont a été victime en 2017 la famille Pinto à Livry-Gargan.

La famille Pinto a été choisie par les agresseurs parce qu’elle était juive. Roger Pinto étant le président de l’association SIONA, lui et sa famille n’ont jamais caché leur confession religieuse.

La famille Pinto a été séquestrée puis rouée de coups pour qu’elle avoue ou serait caché son argent puisque pour les agresseurs il suffit d’être juif pour être riche.

Pour rappel, le 8 septembre au petit matin, des cambrioleurs avaient pénétré par effraction dans le pavillon du militant associatif Roger Pinto, âgé de 78 ans, où se trouvaient également sa femme et son fils. Ils avaient d’abord séquestré le fils de la famille puis, au petit matin, s’en étaient pris à la mère et au père, qui avait reçu plusieurs coups de pied au thorax et à la tête. La famille avait été ligotée et séquestrée pendant plusieurs heures, jusqu’à ce que la femme parvienne à alerter la police. Selon les victimes, leurs agresseurs leur auraient lancé: « Vous êtes juifs donc vous avez de l’argent. »

Mireille Pinto s’est, elle, employée à convaincre le juge d’instruction du caractère antisémite de l’agression « Nous sommes connus comme Juifs dans la rue, a-t-elle martelé. On a reçu beaucoup de personnalités de la communauté, qui étaient accompagnées de gardes du corps. Dès que vous entrez chez nous, vous ne pouvez faire abstraction de notre confession. Ils se sont dit que nous avions un coffre, de l’argent, et c’est pour ça qu’ils ont attendu qu’on rentre de vacances pour nous cambrioler. »

Marc Bensimhon, l’avocat des Pinto, a été invité par la juge à rédiger une note afin d’expliquer, selon lui, pourquoi cette affaire est emblématique de ce qu’il appelle « l’antisémitisme de clichés » ou « l’antisémitisme crasse ». Pour ses clients, il y a là une évidence : « C’est la maison des Juifs qui a été ciblée et pas un pavillon parmi d’autres. »

Comme pour Ilan Halimi, torturé et assassiné par des barbares, les agresseurs ont choisi délibérément une famille juive sensée avoir beaucoup d’argent. Le nombre d’agressions et parfois d’assassinats sont commis par des voyous convaincus de leur impunité pour frapper des personnes juives ou sensées être juives pour les démunir de leur supposée fortune.

En dépit des engagements des autorités au plus haut sommet de l’état : le Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre de l’Intérieur, Madame la Ministre de la Justice, de réprimer sévèrement les actes antisémites qui se multiplient dans notre pays, la justice française est très réticente à retenir le caractère antisémite des crimes ou agressions. Récemment, la juge d’instruction dans l’affaire de l’assassinat de Sarah Halimi a tout fait pour que le criminel soit reconnu irresponsable et qu’il ne soit pas jugé.

On peut s’interroger sur l’idéologie qui anime ces juges d’instruction qui refusent de retenir le caractère antisémite de ces crimes odieux, comme celui de l’agression de la famille Pinto…

Les Français juifs ont le sentiment que, pour les juges d’instruction, le sort des assassins et des criminels est plus important que celui des victimes.

Learn Hebrew online

Le BNVCA déplore une fois de plus que certains magistrats s’efforcent d’éviter de qualifier antisémites les agressions commises contre les juifs

Le BNVCA demande à la chancellerie et aux parquets qu’ils instruisent avec la plus grande rigueur les crimes commis en raison de la race de la religion de l’ethnie ou de la nationalité des victimes et retiennent en tant que de besoin le caractère antisémite.

© Catherine Haddad – Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Antisémitisme : Le juge d’instruction ne retient pas le caractère antisémite de l’agression dont a été victime la famille Pinto à Livry-Gargan

    1. danielle

      l’idéologie qui anime ces juges c’est l’amour pour les adeptes de la religion d’amour et de paix ainsi que pour les tortionnaires,les délinquants,les violeurs etc en 2019 on appelle le mal bien et le bien mal….

    2. Cyrano

      Ilan HALIMI, Mme KNOLL, l’autre dame HALIMI sans parler des autres victimes dont je ne me souviens plus les noms. Premier point commun : Elles sont juives.
      Deuxième point commun le mode opératoire et la motivation sont les mêmes:
      Tuer des juifs par fanatisme ou pour de l’argent car c’est bien connu les juifs ont forcement de l’argent – les cons le disent .
      Résultat tous les discours politiques sont du baratin. Cause toujours mon coco.
      C’est toujours les mêmes qui trinquent. Les chiens aboient la caravane passe.

    3. joke ka

      pour ces juges islamo gauchistes le seul antisémitisme reconnu donc le seul condamnable c’est l’antisémitisme de droâaate alors que l’antisémitisme qui tue,l’antisémitisme barbare bénéficie de leur indulgence

    4. Slam

      S’ils avaient été noirs ou maghrébins, le caractère raciste de l’agression aurait été avancé et retenu d’office. Belle justice en vérité.

    5. Aaron le Rachid

      On parle de juge d’instruction ou de « jauge » à décharge pour les islamistes ?
      parce que, même en tant que jauge, personne ne l’employerait

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *