toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Analyse: Iran contre Occident : Le moment de vérité !


Analyse: Iran contre Occident : Le moment de vérité !

L’Iran n’a décidément pas froid aux yeux ! Après des actes de pirateries et de sabotages contre des pétroliers et un pipeline appartenant à des États arabes du Golfe (soit directement, soit par l’ intermédiaire des Houtis du Yemen), la République islamique n’a pas hésité à s’attaquer à deux sacrés morceaux : les États-Unis, avec la destruction d’un drone de surveillance RQ-4A Gobal Hawk en juin dernier, et maintenant la Grande-Bretagne avec la saisie totalement illégale, le 19 juillet,d’un tanker britannique par les commandos iraniens.

Cet acte de piraterie est décrit par Téhéran comme des représailles après la confiscation, légale celle-là, d’un tanker iranien par la Royal Navy. Le pétrolier iranien arraisonné et immobilisé à Gibraltar était en route vers la Syrie, enfreignant ainsi les sanctions européennes pesant sur le régime de Damas.

À tous ces événements nous devons évidemment ajouter la gravissime violation de la part du régime des Ayatollahs et des Pasdarans de l’accord sur le nucléaire (JCPA) puisque comme nous le savons tous, Téhéran s’est permis d’ accroître tant en qualité qu’en quantité l’uranium qu’il produit, sans pour autant que les Européens ne s’en émeuvent plus que cela…
Pendant les années que durèrent les innombrables et stériles discussions entre l’Occident et l’Iran concernant la question du nucléaire , Téhéran n’eut de cesse de moderniser son armée et d’avancer ses pions au Proche et Moyen-Orient.

Les Iraniens comptèrent aussi à juste titre sur l’ enlisement des troupes alliées en Afghanistan et en Irak pour tenter de construire un empire colonial dans pas moins de quatre pays arabes (sans oublier son emprise sur la Bande de Gaza).
Le dernier coup de force réalisé contre un tanker britannique prouve déjà que malgré l’accroissement des forces américaines et britanniques dans le Détroit d’ Hormuz, l’Iran a eu la capacité grâce à ses services de renseignements, son armées et ses forces paramilitaires, de trouver la cible idoine et de réaliser avec ses commandos une prise de guerre de grande envergure (même si le bateau est un bâtiment civil).

À l’heure où j ’écris cet article, l’armée du Hezbollah serait en état d’alerte en cas d’attaque du territoire iranien de la part des Américains et des Britanniques. Israël serait évidemment impliqué de force par l’Iran qui en profitera pour en découdre avec son ennemi préféré, l’ État juif.
Mais, d’un point de vue objectif, on atteint ici les limites des capacités de nuisance iraniennes : les USA, la Grande-Bretagne et Israël ne devraient faire qu’une bouchée de l’État terroriste iranien.
C’est certain…sauf si, une fois de plus, l’Occident préfère entreprendre des négociations (associées à quelques gesticulations militaires) qui donneront encore à Téhéran la possibilité de dicter les règles du jeu et de continuer à s’armer en vue de l’obtention de l’arme nucléaire qui est au détour du chemin.

Deux hommes ont en fait l’avenir de leur pays entre leurs mains : le Président américain Donald Trump, qui devra cette fois-ci attaquer l’Iran s’il veut que la puissance américaine reste crédible, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’il veut qu’ Israël cesse d’être menacé par un déluge de missiles et de roquettes venu du Liban et de Gaza (mais aussi de Syrie, d’Irak et d’Iran même). Et je ne parle même pas de l’ épouvantable épée de Damoclès atomique que l’Iran fera planer sur toute la région (et même au-delà) et dont Israël ne pourra se remettre . La menace atomique en elle-même neutralisera les actions de l’ État hébreu contre le Hezbollah ou tout autre allié de l’Iran et l’ idéal sioniste lui-même pourrait disparaître car qui voudra immigrer dans un pays menacé à moyen terme d’une potentielle destruction atomique ?

Le sort d’une partie de l’Occident et du Moyen-Orient se joue en ce moment même, et l’indice qui nous fixera sur la réelle volonté d’occidentale d’en finir une fois pour toute avec les actes de terrorisme iraniens qui perdurent depuis 1979 sera le suivant : si les Occidentaux décident de négocier au lieu de se battre après ce nouveau casus belli, alors l’ Iran aura gagné et Israël se retrouvera seul face à un régime terroriste qui aura réussi à mater les plus grandes puissances occidentales…

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Analyse: Iran contre Occident : Le moment de vérité !

    1. Cyrano

      L’adolphe procédait de la même manière, les occidentaux agissent comme les deux couillons de Chamberlin et Daladier, ils sont tous prêts à collaborer.
      Malheureusement tel que c’est parti nous allons tous prendre les éclaboussures à cause des péteux qui ont laissé s’installer des cinglés. Ah Madame Chanel que n’avez vous inventé Pétrole au lieu de numéro 5; les occidentaux sont accrocs à ce parfum.

    2. moi de france

      ILS FONT JOUJOU AVEC LES NERFS DU MONDE ENTIER MAIS GARE AUX RETOUR DE FLAMMES JOUER AVEC DES ALLUMETTES CA PEU BRULER
      LES DOIGTS ET PAS QUE LES DOIGTS

    3. Hervé i

      Ouais mais jusqu’à présent ça a fonctionné et ça plane à plein tube pour les barbus depuis 1979 pourquoi ne pas continuer ? Quant à Israël, ça ne peut pas aller plus mal, depuis Oslo où on voit le crétin barak faire des ronds de jambes au hideux arafat et depuis que les Israéliens ont autorisé ce dernier à intégrer la Judée a avec sa bande terroristes. Pour trouver aussi idiots que nos dirigeants, je me demande où il faudrait chercher. À mon avis ça ne doit pas exister ailleurs.

    4. Slam

      Le nouveau film avec les Avengers va sortir. Ils mettent une déculottée au méchant Khamenei et à toute sa clique de gardiens de la révolution pendant qu’Iran Man attrape Malika Mogherini et lui rappelle qu’on ne doit pas jouer avec la vie des gens. Elle finit par démissionner puis s’immole par le feu devant le Parlement Européen non sans avoir décapité Rohani.

    5. Robert Davis

      Il ne sert strictement à RIEN de chez rien d’avoir raison, d’avoir le droit de son côté, la puissance militaire etc si c’est pour en arriver à…la diploooomatie ç-à-d le BLABLA INUTILE! Quoi qu’on fasse d’autre que des FRAPPES sur tous les sites nucléaires iraniens et même militaire si ceux-ci cherchent à faire décoller leurs avions-jouets. Tout ce que la diploooomatie nous apporte c’est un délai permettant à l’ennemi de se renforcer et construire ses bombes. Ensuite les irresponsables politiques qui mettent leur stupide diploooomatie en avant pour ne pas avoir à se mouiller militairement diront « ohhh maintenant on ne peut rien faire l’iran est un pays nucléaire » La<z couardise est une maladie INCURABLE et qui mène le monde de catastrophe en catastrophe.

    6. Robert Davis

      Cyrano: ces n’est pas le pétrole qui est en cause d’autant que actuellement il y en a pléthore sur le marché libre et personne n’a besoin du pétrole iranien qui reviendra d’ailleurs très vite après les frappes sur l’iran. Même micron sait très bien frapper quand il le veut comme il l’a fait contre ces pauvres gilets jaunes désarmés. LEPROBLEME C EST LA COUARDISE, la bassesse et la stupidité de croire qu’une fois de plus « après moi le déluge » ça va marcher pour lui. Cela<ne marchera pas éternellement, un jour vient le tour de…Louis XVI…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *