toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Affaire Rugy : le ministre déchu blanchi par Matignon veut se venger de Mediapart


Affaire Rugy : le ministre déchu blanchi par Matignon veut se venger de Mediapart

Rugy blanchi ? Alors que l’enquête commandée par Matignon rend ses conclusions, l’ancien ministre de l’Ecologie entend laver son honneur et un membre de son entourage menace : «Maintenant, il veut un procès pour faire condamner les journalistes.»

Selon les informations du Parisien du 23 juillet, François de Rugy prépare sa contre-offensive contre le site d’investigation en ligne Mediapart qui a révélé l’affaire ayant eu raison de son passage au ministère de la Transition écologique et solidaire. Il aurait notamment confié : «Je ne lâcherai rien. Je suis combatif et déterminé.»

Les conclusions de l’enquête commandée par Matignon arrivent à leur terme ce 23 juillet, mais selon des informations qui avaient déjà filtré dans la presse, tout porte à croire que l’ancien ministre verra une partie de son honneur lavé en place publique : les dîners ayant suscité une controverse auraient eu un caractère strictement professionnel et les travaux à l’hôtel de Roquelaure dans le VIIe de Paris pour un coût de 63 000 euros auraient été réalisés sans «aucune dépense superficielle», selon une source proche du dossier citée par le quotidien de la capitale.

Selon le rapport, l’enquête valide «dans l’ensemble les travaux dans le logement de fonction» du ministre et selon une communication des services du Premier ministre, «une nouvelle circulaire» pour les travaux dans les logements des ministres doit prochainement voir le jour.

Un membre de l’entourage de l’ancien ministre aurait cependant tonné : «On va remettre les pendules à l’heure !» Un proche, décrit comme «amer» par Le Parisien aurait également déploré à propos de François de Rugy : «Il a payé le poids des images, essuyé la vindicte populaire et malsaine des réseaux sociaux.»

François de Rugy a été contraint de quitter son ministère dans une certaine précipitation : son épouse et lui-même ont même «dû revenir en fin de semaine à l’hôtel de Roquelaure […] pour faire les cartons de son déménagement», selon Le Parisien.

Mais déjà, l’entourage de l’ancien ministre s’active, sur le pont, à enclencher une contre-offensive, dirigée sans surprise vers l’organe de presse par où l’affaire est arrivée, Mediapart : «François ne va pas en rester là. Il est très en colère et veut laver son honneur», aurait glissé un ministre, selon le quotidien. Et un membre de l’entourage de préciser : «Il réfléchit à prendre la parole très vite après. Il y a des choses à rétablir vis-à-vis de l’opinion

D’autre part, les avocats de François de Rugy s’activent pour apporter une réponse juridique aux accusations qui ont été portées à son encontre. Les avocats préviennent à ce titre : «Nous préparons la transformation de l’affaire de Rugy en affaire Mediapart. Il a déposé plainte en diffamation.» Un soutien de l’ancien ministre menace : «Maintenant, il veut un procès pour faire condamner les journalistes.»

Mediapart a fait savoir qu’il maintenait ses informations et a mis en cause l’intégrité des modalités de l’enquête commandée par Matignon : «Nous n’attendons pas grand-chose d’enquêtes qui ne sont pas indépendantes de leur sujet.»

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Affaire Rugy : le ministre déchu blanchi par Matignon veut se venger de Mediapart

    1. alauda

      Le jour où les journalistes de Médiapart passeront une journée avec des professionnels spécialisés du bâtiment ancien à gratter les peintures ou à essuyer les plâtres, pour constater au bout de leurs doigts de quoi il en retourne, ces cols blancs du clavier aux mains blanches seront peut-être un tout petit peu plus crédibles.

      1. La rénovation coûte plus cher que le neuf. Tous les artisans le savent.
      2. Une visite virtuelle sur le web à l’hôtel de Roquelaure suffit pour se faire une idée de l’excellence exigée par un pareil bâtiment qui entre dans le patrimoine le plus remarquable des monuments nationaux.
      3. Une confrontation de la facture globale avec les estimations des exemples de coûts proposés pour des rénovations d’apparts haussmannien montre que l’écart de prix n’est pas si important.

    2. alauda

      « Se venger » n’est pas le terme idoine. On vit pas dans le roman de Mérimée « Colomba », ni dans « le comte de Monte-Cristo » de Dumas.

    3. Filouthai

      Il n’y a pas de diffamation quand une personne dit la vérité.
      Son procès sur ce motif semble voué à l’échec.
      Tous ces politiciens de pacotille, de Giscard à Micron en passant par Chirac devraient apprendre l’humilité et respecter l’argent des français.

    4. alauda

      C’est une broutille sur le budget global : trois dîners de fête, un dressing un peu cher. La belle affaire ! Pchitttt ! Il vaudrait mieux que l’économie aille mieux, qu’il y ait moins de chômeurs ou de gens laissés sur le carreau que cette inquisition « moralisatrice » permanente qui en arrive à renifler jusqu’aux assiettes des politiques.

      Quelqu’un me disait récemment que les clients bénéficiaires d’une épicerie solidaire délaissaient les produits frais. Pour manger des légumes, il faut savoir simplement cuisiner ou cuisiner simplement.

      Entre le homard et le kebab, il ne faudrait pas oublier l’extraordinaire variété de la cuisine française. De ses plus simples expressions à sa gastronomie la plus sophistiquée, elle a de quoi satisfaire tous les estomacs.

      A la table de Médiapart, pour autant qu’on en puisse juger par leurs écrits, c’est plutôt la soupe à la grimace. Franchement : non merci ! Je préfère battre mon omelette moi-même.

    5. Ebw

      Je parie un kebab qu’il n,aura rien a reprocher a plenel/arfi, la clique en place s,amuse bien a faire tomber pour 3 costumes etc.
      Il est bon de les voir se devorer

    6. GG

      Sa femme aussi est blanchie …pâle tableau de la féminité.
      C’est vrai que les frais de Gala, ça vous saigne à blanc.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *