toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Accusée de racisme, Morano contre-attaque « Inepties débitées souvent en tenue de cirque… Sénégalaise très bien née ayant obtenu la nationalité Française il y a 3 ans… indigne de cette fonction gouvernementale en France »


Accusée de racisme, Morano contre-attaque « Inepties débitées souvent en tenue de cirque… Sénégalaise très bien née ayant obtenu la nationalité Française il y a 3 ans… indigne de cette fonction gouvernementale en France »

L’eurodéputée LR Nadine Morano s’est défendue face aux critiques dans une interview au Parisien. Elle rejette les accusations de racisme à l’encontre de Sibeth Ndiaye qu’elle a reçues après avoir publié sur Twitter un message critiquant les tenues de la porte-parole du gouvernement.

Après être devenue la cible d’une vague d’indignation liée à ses publications sur Sibeth Ndiaye, Nadine Morano conteste les accusations de racisme envers la porte-parole du gouvernement.

Dans une interview au Parisien, l’eurodéputée se dit «atterrée» par toute la polémique causée par le message sur Twitter où elle critique le style vestimentaire de Sibeth Ndiaye. Le tweet faisait aussi mention des origines sénégalaises de cette dernière en soulignant qu’elle avait obtenu la nationalité française il y a trois ans.

Morano indique au quotidien, que cette polémique n’est qu’un «lamentable contre-feu» à l’affaire François de Rugy.

«On ne peut plus rien dire. Moi, j’ai les Français avec moi. Ce dimanche matin encore en faisant mes courses, plusieurs personnes sont venues me dire « bravo »», relève la députée européenne.

Expliquant ses mots sur les origines sénégalaises de la porte-parole du gouvernement, Morano assure que «ce n’est pas du racisme, je me fous qu’elle soit sénégalaise, elle a des devoirs comme tout le monde. Je n’en peux plus, les gens sont exaspérés, avec elle c’est de la désinvolture calculée, délibérée. Elle veut faire le buzz».

«Je me rappelle de Nicolas Sarkozy qui tançait ses ministres qui ne portaient pas leur cravate pour une interview à la télé, il disait: On entre dans la salle à manger des Français donc on leur doit le respect […]. C’est comme le fameux jean de Cécile Duflot en conseil des ministres. J’ai été ministre, on doit être respectueux de la fonction», a souligné Morano pour illustrer son propos sur le style vestimentaire de Mme Ndiaye.

À la suite de l’indignation de nombreux ministres et élus face aux propos de Nadine Morano sur Sibeth Ndiaye, Alexandre Benalla a lui aussi attaqué sur un ton sarcastique la députée européenne sur Twitter, l’a qualifiant de «vraie clown du cirque politico-médiatique», portrait suivi de la précision «clown triste et aigrie».

En outre, Benalla a gentiment conseillé à l’eurodéputée d’aller se faire interner dans un hôpital psychiatrique «pour votre bien et celui de tous». À son tour, Morano l’a félicité de ses «progrès» puisqu’«il veut seulement m’interner, pas me frapper!»

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Accusée de racisme, Morano contre-attaque « Inepties débitées souvent en tenue de cirque… Sénégalaise très bien née ayant obtenu la nationalité Française il y a 3 ans… indigne de cette fonction gouvernementale en France »

    1. Jacques B.

      Je trouve choquant qu’une immigrée à peine naturalisée puisse exercer d’aussi hautes fonctions.
      Il devrait y avoir une période probatoire d’au moins 5 ans, voire 10 ans, pour tout immigré naturalisé, avant qu’il puisse exercer des fonctions soit dans la fonction publique, soit en tant qu’élu.
      Cette Ndiaye, malgré qu’elle soit « bien née » (père politicien et député au Sénégal et mère haute magistrate), donne l’impression d’une parvenue, d’une pistonnée, et se voir insulté par une bécasse à peine française comme elle est intolérable.

    2. alauda

      Pour compléter la chose, il faudrait ajouter le petit passage de Bourdin Direct, ce matin, sélectionné par BFM.

      Cours sur les valeurs : l’égalité et la fraternité.

      Captatio benevolentiae par une banalité : « Quand on est un responsable politique, […] en tout temps et tout lieu, on doit essayer de les respecter ».

      Développement sur la mise en œuvre, selon Mme Ndiaye, du principe basique rappelé : « Et ça implique qu’on ne dise pas du juif qu’il est riche, parce qu’il y a un sous-jacent antisémite, ça implique qu’on ne dise pas de l’arabe qu’il est voleur ou qu’on ne dise pas du noir qu’il est paresseux et qu’il porte des tenues de cirque ».

      Un nouveau stéréotype est né. Rebondir sur une expression française d’usage certes un peu familier pour fustiger l’emploi de ladite expression dans le cas où elle s’adresserait, non pas à elle-même, mais à un « noir » essentialisé, c’est vraiment le pompon. Et quel besoin d’inscrire ce nouveau stéréotype dans telle série juif/arabe/noir ?

      Cette façon de penser, tordue et malhonnête me choque profondément. Je préfère Morano, brute de décoffrage, que cette sempiternelle accusation de racisme qui va aller se nicher dans les recoins les plus obscurs de notre langue imagée.

      Un jour un de mes anciens profs, dont l’épouse, assez petite, portait toujours pour compenser des hauts talons, a jeté un regard condescendant sur ma paire de Clarks, les qualifiant de « charentaises » inadaptées pour m’inscrire dans un milieu professionnel quelconque. Ma paire de desert boots, certes peu raffinées, mais d’un confort et d’une longévité inégalée, des pantoufles ! J’étais ulcérée, comme une rustique renvoyée à la contemplation de ses gros sabots. Et puis j’ai regardé ses pompes d’homme et j’ai songé à la révolution chinoise qui a libéré les femmes de mandarin de leurs bandelettes. J’ai refait des études, j’ai eu davantage de moyens à consacrer à mes chaussures et à mes tenues, qui me valent tantôt des compliments, tantôt des critiques, tantôt l’indifférence, comme tout le monde.

      Les querelles de chiffon font partie de notre patrimoine immatériel par la langue. Je ne sais ce qu’elle veut prouver par certaines de ses tenues. Les coeur-coeurs-je-taime, comme en plaisante une de mes relations, c’est bien mignon sur les petites filles… l’adolescence passée, ça fait nunuche.

    3. Slam

      L’otarie en tenue de clown avec un kebab sur le museau, c’est le nouvel emblème de la France aux œufs jolympiques . Merci qui ?

    4. alauda

      Il me revient en mémoire l’épisode savoureux de Lunel, en mai 2016. Son employeur s’en prenait alors au tee-shirt d’un gréviste de la CGT : « Vous n’allez pas me faire peur [ou pleurer ?] avec votre tee-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler ».

      En fait, on n’a jamais vu le tee-shirt en entier sur la vidéo ; trois oiseaux blancs sur fond noir en train de s’envoler au-dessus de quelques demi-lettres __eedom ou quelque chose dans ce ton-là. Certains avaient évidemment pointé le « costard » comme symbole d’une conception du travail focalisé sur les cols blancs, par opposition aux cols bleus.

      Trois ans plus tard…

      Quelle est la meilleure façon de se payer un T-shirt… ?
      L’épisode inversé, parodique du premier, fut le 14 juillet.
      Relire Gala en captant les sourires en coin.
      Sans être coincé(e), il y a de quoi rire.

    5. Slam

      Benalla a des opinions maintenant ? Il parle ? Il est vrai que les crapules aiment donner des leçons de morale, à défaut de coups de poings. Il devrait s’abstenir de donner son avis sur la moralité et éviter de parler de clown lui le guignol gestapiste.
      100% avec Nadine Morano

    6. Rosa SAHSAN

      Benalla, fais toi oublier.
      Madame Morano, je suis à 1000% avec vous. Vous dites tout haut se que beaucoup pense tout bas. Oui, Si Bête vous êtes habillée comme un clown. Vous vous vantez de fabriquer vous-même vos vêtements? Je ne vous félicite pas.
      ROSA

    7. Cyrano

      KIKADI que Nadine MORANO ne disait que des bêtises.
      Je ne vois pas où et quand. Que je sache elle n’a dit que des vérités.
      Ah oui les vérités ne sont pas bonne à dire, qui se sent morveux se mouche.
      Quant à l’Alexandre, il ferait mieux de fermer sa gueule, il aurait moins froid aux dents— Coluche —

    8. alauda

      A la rubrique « article bien écrit » : « Nadine Morano, une femme qui en a… », de Gabrielle Cluzel. Belle plume, tonique. Publié sur Boulevard Voltaire.

      Extrait : « Si Nadine Morano reste droite dans ses escarpins, c’est qu’elle est sûre de son fait […] : il est vrai qu’évoquer une Sénégalaise bien née est aussi peu raciste que parler d’une Française de bonne famille… »

      La journaliste en profite pour glisser en passant que des hommes publics font auant les frais de commentaires sur leur tenue que leurs homologues féminines. Rien d’hallucinant qu’on débatte sur la tenue vestimentaire des personnalités publiques : « Cela fait partie du métier. »

    9. alauda

      lien : https://www.bvoltaire.fr/nadine-morano-une-femme-qui-en-a/

      note :
      Aller à Canossa : formule idiomatique inventée par Bismark, en référence à un épisode historique médiéval (la pénitence de Canossa, 1077), lors duquel un empereur germanique vint s’agenouiller devant le pape afin qu’il lève l’excommunication, lors de la querelle des Investitures.

      Le morceau de bravoure : dans une pièce de théâtre, il consiste en une tirade brillante, que le spectateur attend comme un sommet dramatique du spectacle.

    10. Marianne

      Quoi ?… Qu’entends-je ? ….Qu’ouie-je ?
      Cette raclure d’égouts de Benalla qui se permet de faire un commentaire ! Il n’est pas en taule ?
      Quand à l’anti juive aussi ridicule d’accoutrements que de figure, elle n’a de forme de penser qu’ un système de communication basé sur la provocation….mais avec bien peu de talent.
      Donc menteuse – elle l’a dit, antijuive ?… Vous ne saviez-pas ?
      C’est ce fond de wawa qui s’est exclamé à la mort de Madame WEIL « Yes, la meuf is dead ». La meuf !!!! Pauvre pantin! On n’a pas beaucoup à gratter pour que le doré s’écaille!
      Que je regrette mes combats pour l’égalité des races! J’assume, sans problème.
      Et bien-sûr, soutien indéfectible à Nadine MORANO, qui malgré la différence d’âge, a l’outrecuidance d’être bien plus agréable à regarder que ce suppôt du diable.
      En mm temps, elle va si bien à celui qu’elle sert.

    11. Joren

      Et est-ce que n’est pas du racisme la « méritocratie » de nommer une personne à un poste grâce à ce qu’elle incarne de par ses origines vis à vis de ceux qui ont la même qu’elle. Et ce racisme là,non?
      .
      N.Morano a bien du courage de s’exprimer.pour une simple vérité, alors que , nous, nous avons du endosser des mensonges et menaces au titre de la liberté d’expression

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *