toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Washington refuse de faire flotter l’étendard LGBT sur les ambassades pour célébrer la Gay Pride


Washington refuse de faire flotter l’étendard LGBT sur les ambassades pour célébrer la Gay Pride

Ces derniers jours, les médias américains ont rapporté que plusieurs missions diplomatiques des États-Unis à travers le monde, qui désiraient faire flotter l’étendard LGBT à l’occasion des différentes Gay Pride comme certaines d’entre elles l’ont déjà fait ces dernières années, avaient essuyé un refus de Washington.

En effet, si les ambassades américaines avaient reçu une autorisation générale d’afficher le drapeau arc-en-ciel sous la présidence de Barack Obama, la situation est quelque peu différente dorénavant.

Donald Trump avait déjà précisé qu’il était d’accord pour qu’elles continuent d’afficher le drapeau à l’intérieur ou sur les murs des bâtiments mais qu’il fallait une autorisation officielle pour le hisser sur le mât.

« Le secrétaire d’État estime que, lorsqu’il s’agit du mât, seul le drapeau américain doit pouvoir y flotter », a répondu la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus.

Le sénateur démocrate Ed Markey a dénoncé une « attaque flagrante contre les droits » de la communauté LGBT, appelant l’administration de Donald Trump à « expliquer pourquoi tant de haine » et à revenir sur sa décision.

Des défenseurs des droits des homosexuels ont aussi protesté contre cette mesure.

Le département d’État avait déjà été critiqué pour avoir décidé de ne plus octroyer de visa américain aux partenaires de diplomates étrangers homosexuels qui s’installent ou vivent aux États-Unis, à moins qu’ils se marient.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “Washington refuse de faire flotter l’étendard LGBT sur les ambassades pour célébrer la Gay Pride

    1. martinette

      Ce que les américains plus démocrates que tous, ont déjà compris, Israël ne l’a pas encore malheureusement assimilé.

    2. alauda

      Par définition, une ambassade est une représentation diplomatique d’un État auprès d’un autre. LGBT n’est pas un État. Un refus de cette nature n’a rien à voir avec les sentiments.

    3. eudes

      Je n’ai jamais vu un drapeau des jeux olympiques, par exemple, flotter sur le mat d’une ambassade ! Franchement ces « gugus » ne doutent de rien, ils se prennent pour le nombril de la planète !

    4. Filouthai

      C’est une très bonne décision. Une fois de plus Hussein Obama apparaît comme le « chantre » (passez moi l’expression) de la communauté LGBT.
      Et pourquoi pas le drapeau du PSG ou du NICE olympique ?

    5. alauda

      Et pendant ce temps-là, la communauté nous bassine, en France, avec sa « PMA pour toutes », comme si la plupart des femmes avaient besoin de l’artifice de l’insémination médicalement assistée pour enfanter et comme si toutes les femmes avaient un désir d’enfant.

    6. Salmon

      De toute façon arriver un certain âge C plus possible
      La pma pour les muzzs aussi ?
      eux ce serait l inverse 😁
      Juste regarder le changement de population en qques mois
      C incroyable

    7. alauda

      Le débat va ressortir au cours de l’été, fort du slogan « PMA pour toutes », le plus crétin de tous les slogans dans l’air du temps.

      Après 40 ans, les dés sont jetés.
      L’espérance de vie des femmes avoisine l’âge du vétéran de Marseille, mais la fertilité commence à baisser après la trentaine. Entre les études, le marché du travail, l’instabilité des couples, la fenêtre du choix d’enfanter s’est rétréci dans nos sociétés qui compensent leur dénatalité volontaire par d’autres stratégies natalistes (de l’in-vitro à l’ouverture des frontières).

    8. Filouthai

      C’est une très bonne décision. Une fois de plus Hussein Obama apparaît comme le « chantre » (passez moi l’expression) de la communauté LGBT.
      Et pourquoi pas le drapeau du PSG ou du NICE olympique ? Ou de la clique de St Glinglin ?

    9. alauda

      Audition sur le thème « procréation et société » – 20 juin 2018 – de René Frydman qui soulignait « une demande d’enfant plus tardive » avec l’évolution de la société.

      « Une information […] que les patientes ne connaissent pas suffisamment », « la fertilité baisse avec l’âge chez la femme ». « La moyenne d’âge des femmes qui viennent pour une PMA est de 38 ans, donc on est très vite tout proche du mur, le mur de l’échec. »

      L’extrait vidéo s’affiche dans Twitter à partir de « René Frydman mur ».

    10. Georges GEURY

      Décidément ces LGBT recherche le conflit en permanence avec le reste des populations !!! Jamais un drapeau LGBT ne flottera chez moi !
      Ces gugusses ne savent plus quoi inventer pour se faire remarquer. Oh oui, que j’apprécie les lois de Monsieur POUTINE !!!
      Raz le bol de ces êtres amoraux, immoraux et honte aux GAY PRIDE: vrai festival d’animaux en pleine décadence. Pardon pour les animaux, effectivement ils, elles, ne se conduisent pas ainsi.

    11. Alain Térieur

      Il ne se passe pas un jour sans que l’on parle des homosexuels : interviews, manifs, films, series tv, comings out, etc… Mais qu’est donc devenue cette société avec ces groupes de pression comme LGBT réclamant tous les jours des droits supplémentaires, faisant de l’agitation médiatique, et voulant remodeler la société. STOP ! Il est temps de revenir à un peu de raison. S’ils continuent ainsi, ils provoqueront eux-mêmes un mouvement de reflux et des troubles regrettables. Que les politiques arrêtent d’aller ratisser des voies en acceptant tout et n’importe quoi ! Et puis, il y a bien d’autres causes plus urgentes et prioritaires à défendre aujourd’hui que la PMA pour toutes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *