toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Paris : « Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre », la soeur du prince Mohammed ben Salmane jugée pour des violences sur un artisan français


Paris : « Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre », la soeur du prince Mohammed ben Salmane jugée pour des violences sur un artisan français

La soeur du prince héritier Mohammed ben Salmane aurait fait rouer de coups un artisan qui intervenait dans son appartement de l’avenue Foch.

Elle est accusée d’avoir ordonné à son garde du corps de frapper un artisan qui effectuait des travaux dans son appartement parisien. La sœur du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane sera jugée à Paris le 9 juillet.

La princesse Hassa bint Salmane est visée depuis décembre 2017 par un mandat d’arrêt, notamment pour « complicité de violences volontaires ». À moins qu’elle se présente à l’audience, elle devrait vraisemblablement être jugée en son absence, représentée ou non par son avocat français.

En septembre 2016, un plombier était en effet venu faire des travaux dans l’appartement de la princesse, avenue Foch (XVIe arrondissement). D’après son récit, il prenait une photo de la pièce où il devait intervenir lorsqu’il a été accusé de réaliser des clichés volés pour les vendre à des médias. Mécontente, Hassa bint Salmane avait alors, selon les dires de l’ouvrier, donné l’ordre à son garde du corps de le frapper.

[…]

L’artisan affirme avoir été roué de coups, notamment au visage, et humilié. Le garde du corps lui aurait notamment intimé l’ordre de s’agenouiller, les mains ligotées, pour baiser les pieds de la princesse. Au bout de plusieurs heures, il avait pu quitter l’appartement.

« Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre », s’était emportée la princesse, selon les dires de l’artisan rapporté par Le Point.

[…]

RTL

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Paris : « Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre », la soeur du prince Mohammed ben Salmane jugée pour des violences sur un artisan français

    1. Ingrid Israël Anderhuber

      Que vaut la parole d’un plombier français contre celle d’une princesse saoudienne à l’heure où les intérêts français sont plutôt d’ordre économique que de l’ordre de la justice et des droits de l’homme ?

    2. alauda

      Qu’est-ce que cette photo d’une saoudienne incarcérée depuis un an pour son féminisme activiste fait là ?

      La fille du roi Salmane, demi-sœur de MBS, née en 1974, n’est pas du tout de la même génération. En cherchant un peu, on trouve quelques clichés.

    3. Sylvain Ricky

      Ces arabes sont pires que des chiens. Qu’ils soient des princes ou autres ils font partie de la pire espèce des criminels, des voleurs, des menteurs invétérés !

    4. Alain Deschamps

      Les musulmans sont la merde de l’humanité du premier aux derniers sans exception.
      Si une personne cautionne une foi violente, c’est un acte violent qu’elle accomplit par complicité passive avec ceux qui l’appliquent. Profession de foi et application sont indissociables.
      Il s’agit d’interdire cette saloperie des territoires européen. Prince et princesse Allah-con y compris. Ce sont les mêmes qui finance Daech et le terrorisme sunites.
      Ils ont le sang de nos enfants sur les mains.

    5. alauda

      @Europe-Israël,

      La demi-soeur de MBS, Hassa bint Salmane a 45 ans.

      Très peu de photos qui lui sont attribuées circulent : sur un site indonésien notamment (kabar24.bisnis) ou sur le360 (un site indépendant d’information francophone au Maroc), on peut se faire une idée du visage actuel de la fille du roi, plutôt coquette, si tant est que ce soit le sien.

      En revanche, la photographie affichée en haut de page montre une femme de 60 ans. Il se trouve que son nom est connu pour avoir été arrêtée par les autorités saoudiennes en mai 2018 (manifestation contre l’interdiction de la conduite automobile). Elle s’appelle Aziza al-Yousef. C’est une professeur universitaire d’informatique, selon WIKIPEDIA qui renvoie à la note 1 à un article de TV5monde fort éclairant sur la lutte des femmes dans ce pays.

      Je ne sais quel journaliste a eu le premier l’idée saugrenue d’illustrer l’identité d’une jeune princesse imbue de sa personne par celle d’une femme mûre qui paye de sa personne afin de faire bouger la féodalité saoudienne et son pouvoir arbitraire. Le plus ancien article de cette sombre farine que j’ai pu dénicher vient d’ALMANAR (!!! on sait ce que véhicule cet organe) : « France: mandat d’arrêt contre la sœur du prince héritier saoudien avant sa visite à Paris » et date du 16 mars 2018.

      D’un point de vie strictement journaliste, la photo sans légende, relève de la fake news pour parler le jargon moderne.

      J’ai beaucoup appris à partir de votre site à réfléchir sur la presse internationale. Je vous en suis reconnaissante. Cependant, devant cette photo d’illustration, qui me laisse pantoise, je me demande ce qui a motivé votre choix.

    6. Gloriamaris

      Effectivement @alauda. En outre, je serais surpris que la sœur de Ben machin ne soit pas équipée d’immunité diplomatique qui la met complètement à l’abri de toute menace de procès, même pour avoir fait rosser un kouffar par ses gens

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *