toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le président du Parlement iranien accuse Macron de tenir un double discours sur le dossier iranien


Le président du Parlement iranien accuse Macron de tenir un double discours sur le dossier iranien

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a vivement critiqué des récents propos d’Emmanuel Macron sur l’Iran. Ce dernier et son homologue américain Donald Trump avaient affiché le 6 juin une certaine convergence de vue sur le dossier iranien.

Coup de froid sur les relations entre Paris et Téhéran : Emmanuel Macron est accusé par le président du Parlement iranien de tenir un double discours à l’égard de l’Iran, en fonction de son interlocuteur. «Les récents propos du président français lors d’une rencontre avec Donald Trump étaient honteux et ineptes […]. Les propos de Macron ne correspondaient pas à ce qu’il a dit à notre président […] lors de leurs rencontres et au téléphone», a-t-il déclaré le 9 juin cité par les médias officiels iraniens.

Le 6 juin, lors sa dernière rencontre avec son homologue américain, le président de la République française avait listé des objectifs concernant le dossier iranien qui lui semblaient cruciaux, dont la réduction de l’activité balistique de l’Iran et la limitation de son influence régionale – ce dernier objectif étant, de fait, une rengaine de Washington. Emmanuel Macron avait ajouté un «quatrième objectif commun» à Paris et Washington : «La paix dans la région.» Pour parvenir à cela, il avait alors appelé à ouvrir de nouvelles négociations internationales.

«Je comprends qu’ils [les dirigeants iraniens] veulent parler, c’est très bien. Nous parlerons, mais une chose est sûre : ils ne peuvent pas avoir l’arme nucléaire et je pense que le président français serait entièrement d’accord avec moi», avait déclaré de son côté Donald Trump. 

«Nous voulons être sûrs qu’ils n’obtiennent pas l’arme nucléaire», avait alors abondé Emmanuel Macron, ajoutant toutefois que l’accord nucléaire signé à Vienne en 2015, décrié par Washington, permettait de parvenir à cet objectif.

Ratifié à Vienne en 2015, et validé par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPOA) prévoit une levée d’une partie des sanctions internationales visant la République islamique en échange de quoi celle-ci doit limiter son programme nucléaire. L’Iran s’est en outre engagé à ne jamais chercher à disposer de l’arme atomique. Le retrait des Etats-Unis de cet accord en mai 2018 a entraîné le rétablissement des sanctions américaines. Les pays du JCPOA membres de l’Union européenne (UE), mais aussi la Russie et la Chine, ont eux maintenu leur engagement dans l’accord.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le président du Parlement iranien accuse Macron de tenir un double discours sur le dossier iranien

    1. alauda

      S’ils ont la bombe, ils sont capables de s’en servir avec le même flegme que l’ancien maire de Téhéran buvant tranquillement son thé au commissariat après le meurtre de son épouse. Quand on connait leur point de non-retour déjà atteint, on sait par avance leurs cibles privilégiées.
      https://twitter.com/Loopsidernews/status/1136339219700432896

      Regrettable que l’avion ne se soit pas écrasé en 79.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    226 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap