toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

États-Unis: Donald Trump part favori pour un second mandat présidentielle en 2020


États-Unis: Donald Trump part favori pour un second mandat présidentielle en 2020

Deux ans et demi après son élection surprise, le président américain lance mardi sa campagne pour la présidentielle de 2020. Avec de grandes chances de succès.

Sept mois après les élections de mi-mandat, Donald Trump retourne sur le ring. Le président américain donne officiellement mardi soir à Orlando, en Floride, le coup d’envoi de sa campagne pour la présidentielle de 2020. Un lieu chargé de sens, puisque c’est cet État remporté de justesse en 2016 face à Hillary Clinton qui lui avait permis de s’installer à la Maison Blanche.

En 2016, l’élection du milliardaire avait surpris tout le monde, certains observateurs lui prédisant même un effondrement en cours de mandat. Quatre ans après, Donald Trump a évité l’impeachment et dispose toujours du soutien de sa base. Sa victoire l’an prochain est-elle inéluctable ? L’Express a interrogé Jean-Éric Branaa, maître de conférences à Paris II, spécialiste de la politique américaine et auteur de Et s’il gagnait encore ? (V.A Éditions, 2019).

L’Express : Donald Trump peut-il être réélu en 2020 ?

Jean-Éric Branaa : Bien sûr qu’il peut gagner, tous les indices d’une réélection sont présents. D’une part, c’est un président sortant, ce qui aux États-Unis est très important car les Américains ont tendance à prolonger celui qui est déjà en place. Il peut aussi se vanter des chiffres extraordinaires sur l’économie [une croissance à 3,1 % et un taux de chômage au plus bas en cinquante ans, à 3,6 %]. Or, depuis 40 ans, c’est l’économie qui détermine la campagne présidentielle.

Par ailleurs, son socle de supporters est en béton armé. Depuis le début de son mandat, il a oscillé entre 40 et 44 % de bonnes opinions [selon l’institut de sondage Gallup, sa cote de popularité a même atteint 46 % début mai, pour la première fois depuis 2017] quoi qu’il fasse et quoi qu’il se passe dans le pays – même après des événements terribles comme la tuerie de Charlottesville ou des échecs cinglants comme celui sur l’abrogation de l’Obamacare.

Il s’est aussi rangé du côté de la majorité morale et a gommé certains traits de son caractère. Ce n’est plus le même Donald Trump qui disait à la journaliste Meghan Kelly qu’elle était en colère parce qu’elle avait ses règles. Par ailleurs, les Américains se sont habitués à ses tweets ravageurs. La détestation des élites et de Washington est toujours très forte et avec ses mauvaises manières, ses décisions à l’emporte-pièce et les scandales qui l’entourent, Donald Trump arrive encore à se présenter comme un outsider alors même qu’il est président des États-Unis. Il continue d’être celui qui peut renverser la table.

Enfin, sa notoriété est totale, contrairement à celle de ses challengers démocrates, et il dispose de beaucoup d’argent pour mener sa campagne [la structure électorale du parti républicain a déjà collecté 400 millions de dollars, assurent Les Échos]. Il faut être un peu fada, comme moi, pour dire qu’il ne sera pas réélu.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “États-Unis: Donald Trump part favori pour un second mandat présidentielle en 2020

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *