toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Eric Zemmour, notre “Donald Trump”? Selon le Point, Eric Zemmour pourrait accéder à l’Elysée en 2022


Eric Zemmour, notre “Donald Trump”? Selon le Point, Eric Zemmour pourrait accéder à l’Elysée en 2022

Selon l’hebdomadaire Le Point, une candidature du journaliste et politiste Éric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022 n’aurait rien d’impossible.


Officiellement, Éric Zemmour n’est pas candidat à un autre statut que le sien, journaliste et essayiste. Rappelons qu’il a refusé une investiture RN pour les Européennes. En revanche, il s’activerait en coulisses avec Patrick Buisson, conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy, « pour donner une base doctrinale à la droite, susceptible de rallier les déçus de LR et du RN, mais aussi d’attirer des électeurs de La France insoumise. » Que cette base doctrinale serve à structurer la candidature d’Éric Zemmour lui-même serait, selon Le Pointde l’ordre du possible« Ses amis sont aujourd’hui formels : il pourrait se laisser convaincre par la prochaine élection présidentielle – bien qu’il hésiterait encore au regard des bouleversements que cela impliquerait dans sa vie privée. »

L’hypothèse Zemmour avait été émise en 2015 par le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune. Dans un roman qui connut le succès, Une élection ordinaire (Ring), Geoffroy Lejeune avait imaginé que conseillé par Patrick Buisson, Eric Zemmour se qualifiait pour le second tour et accédait haut la main à l’Elysée. « La fatigue des partis, le succès du populisme, la place des questions identitaires dans le débat public, tout concourait à l’émergence d’un candidat antisystème. Il avait saisi sa chance. Le paysage était en place, depuis plusieurs années », a écrit en 2015, Geoffroy Lejeune.

Un Trump français est-il envisageable?

Peu importe, qu’Éric Zemmour se déclare candidat. A l’heure de la débâcle des partis politiques de la gauche et de la droite traditionnelle, à l’heure de l’occultation permanente des problèmes liés à l’islam et à l’immigration de masse, deux questions se posent : l’émergence d’un Donald Trump français est-elle possible ? Secundo, cette émergence est-elle souhaitable ?

En préalable, rappelons que la rencontre d’une personnalité issue de la société civile ou militaire et le peuple français est conforme à la constitution de la Cinquième République. Cette constitution a été taillée pour le général de Gaulle, plébiscité directement par les Français.

Emmanuel Macron a d’autre part prouvé qu’un individu sorti de nulle part pouvait accéder à la magistrature suprême. Le phénomène est donc reproductible, et ce pour deux raisons au moins : la fragmentation des « audiences » et la colère qui est le point commun de toutes ces « audiences ». Le terme « audience » est ici emprunté à l’essayiste américain Martin Gurri qui affirme que les technologies de l’information (les blogs, les réseaux sociaux…) ont fluidifié l’expression politique des citoyens d’un pays donné. Chacun ne se résumant plus à son positionnement au sein d’une classe sociale peut s’exprimer sur des sujets qui le décalent par rapport au catalogue de propositions des partis traditionnels. Il existe selon Gurri autant de « publics » ou d’« audiences » qu’il existe de centres d’intérêt. Mais dans le champ politique, la caractéristique principale de toutes ces « audiences » est la « colère », une colère généralisée  contre « les élites qui dirigent les grandes institutions de la société moderne, gouvernement compris ». Le Baromètre de la confiance que publie le Cevipof, le centre de la recherche de Sciences Po, est un bon indicateur de la colère (« lassitude, morosité, méfiance ») qui habite la majorité de la population vis-à-vis de ses représentants. Cette colère dont les Gilets jaunes sont le meilleur exemple rend aujourd’hui possible la rencontre d’une personnalité d’exception et d’une audience électorale.

Sortir du piège électoral actuel…

Reste la question clé : l’émergence d’un second Donald Trump, français, est-elle souhaitable ? Un nouveau météore présidentiel aurait l’avantage de sortir la France et les Français de l’avilissant piège électoral dans lequel Emmanuel Macron cherche à l’engluer.  Il est en effet avilissant qu’une démocratie soit formatée pour organiser l’élection automatique d’un président (Emmanuel Macron en l’occurrence), représentant des intérêts d’une minorité de nantis, contre le représentant d’un parti (le RN de Marine Le Pen) dont l’image d’extrême droite bloque l’accès à la magistrature suprême.

Le piège électoral a été conçu au milieu des années 1980 par François Mitterrand. Il s’agissait de faire monter le Front national pour diviser la droite. A cette époque, non seulement la gauche avait entrepris de diviser la droite, mais aussi de bloquer une éventuelle alliance entre droite traditionnelle et extrême droite. Comme l’a expliqué très bien Eric Zemmour lors de son débat avec Maurice Szafran, une machine médiatique carburant à l’antiracisme s’est mise au service de ce piège politique. Cette machine fabrique de la honte à puissance industrielle pour stigmatiser quiconque serait tenté de s’associer à un « parti nazi » comme le RN.

Cette honte a été si bien intériorisée qu’aujourd’hui encore, les leaders LR en sont à chercher une issue au centre de l’échiquier politique, là où s’installe désormais avec une aisance croissante, Emmanuel Macron. Ou bien à regretter comme l’a déclaré Laurent Wauquiez au Figaro  de ne pas avoir assez « parlé d’écologie », une idéologie d’Etat, promue là encore par la macronie.

Souhaitable, pour que cessent les fausses promesses de la droite

Quand un parti politique comme Les Républicains se leurre au point de ne pas voir que sa clientèle politique, se situe aujourd’hui dans les classes populaires, quand ce parti ne veut pas voir que son audience politique se situe au sein de ces « audiences » qui faute de mieux votent RN ou LFI, quand ce même parti politique ose à peine s’exprimer sur des sujets cruciaux comme l’immigration ou l’islam, alors l’émergence d’un Zemmour devient possible. Elle est même souhaitable pour que cessent les fausses promesses des partis de droite – rappelons-nous la pseudo politique du karcher de Nicolas Sarkozy – et les malentendus.

Les conditions apparaissent donc réunies pour qu’un nouveau météore vienne rebattre les cartes, briser la stérilité de l’affrontement LREM-RN et permettre l’expression – et l’action – sur des sujets tabous comme l’immigration, l’islam et l’identité nationale. Donald Trump, le « vrai », a surgi d’une situation à peine différente. Le parti Républicain croyait lui aussi que son électorat était dans la bourgeoisie des grandes villes américaines alors que ces électeurs-là avaient opté depuis longtemps pour le Parti Démocrate. Il a fallu que Donald Trump prenne d’assaut le Parti Républicain et agglutine une audience populaire à coups de tweets et d’anathèmes rageurs pour que l’investiture ait lieu et l’élection soit gagnée.

Certains ricaneront qu’un juif comme Zemmour a peu de chances d’être élu. Mais qui eut pu croire qu’une pucelle sortie de Domrémy allait réussir à convaincre le roi de bouter les Anglais hors de France ? Que Jeanne d’Arc aujourd’hui soit juive ne fait qu’ajouter du sens à l’affaire. Si l’on en croit Danny Trom, auteur de La France sans les juifs, les juifs sont un opérateur de l’entremêlement de la France et de la République. L’élection d’un Eric Zemmour serait un bon test de la volonté des Français de restaurer un Etat-nation qui renoue avec son histoire et sa culture et ne cherche plus d’issue en direction d’un universel multiculturel européen ou humain très abstrait.

Yves Mamou – Causeur

Une élection ordinaire

Price: EUR 18,00

(0 customer reviews)

La France sans les juifs ? : Emancipation, extermination, expulsion

Price: EUR 15,00

(0 customer reviews)

Destin français

Price: EUR 24,50

(0 customer reviews)

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Eric Zemmour, notre “Donald Trump”? Selon le Point, Eric Zemmour pourrait accéder à l’Elysée en 2022

    1. Slam

      Ce serait assez jouissif de voir Zemmour congédier Macron et claquer le fessard de la mère Mekrel en disant merde à Bruxelles.

    2. shimon ohayon

      je n y crois pas un instant d autres l ont paye de leur vie ce genre voir Ballavoine colluche de Broglie Bere……et j en oublie des anonymes en plus il est juif Trump son beau fils est juif seulement lui son fils c est converti a l islam c est beaucoup

    3. Rosa SAHSAN

      Je voterais des deux mains sans aune hésitation. Mais il ne faut pas rêver. Un juif accéder à la Présidence de la République? Les muzz ne laisseront jamais faire.
      ROSA

    4. Markoribus

      multiculturalisme abstrait et suicidaire, parce que perdant face au désir de revanche mal placé mais attisé par les ennemis/ies des Nations Européennes, qui n’ont pas demandé à disparaître mais à vivre en paix… pidé les mondialistes ?

    5. alauda

      En fait, ce n’est pas « selon le Point », mais selon P. Buisson qui cherche un cheval et qui lui collera peut-être sous la selle un micro enregistreur de conversations.

    6. bernard

      le cas macron sorti de nulle part est il reproductible ?
      Oui , à condition d’avoir le soutien de tous les financiers, tv, radios , journaux , revues et faire quelques coups de crasses ou procès à l’opposition pendant la campagne …

    7. robert Davis

      Excellent article il faut proclamer le fit que non seulement les merdias sont responsables du blocage politique mais aussi qu’elles se comportent comme un parti politique à qui on devrait même trouver un nom: parti des medias me semble un peu trop simple, mediaparty fait trop english, le parti inexistant, le parti bruyant mais inexistant c’est trop long on peut trouver mieux. Une fois trouvé une dénomination on pourrait y aller et le stigmatiser et le métraquer sans arrêt.

    8. LeClairvoyant

      Voter pour lui ce n’est pas un problème, Mais les médias ne seront pas d’accord

      J’espère que d’ici 2022 se crée un parti pour l’aider, Eric Zammour me fait penser à Mendés France qui a fait beaucoup de choses en peu de temps, pour la France. Mais les temps changent et la politique aussi.

    9. Enfant de Clovis

      Oui, oui, oui et encore oui !! Moi, que le Grand Mufti Macron qualifie de populiste, rétrograde, de gaulois réfractaire, d’islamophobe (et pro Israël en plus), peste brune et j’en passe, je voterai pour MôôÔôôssieur Zzzz des deux mains.

      Pourquoi ?? Parce que Mr Zemmour est un homme d’une intelligence rare, un visionnaire qui a des couilles et parce que le Grand Mufti Macron islamo collabo en chef peut l’affubler des tous les qualificatifs qu’il utilise pour les gens comme moi.

      Mis à part peut être Gaulois réfractaire…. Sépharade ou Berbère réfractaire alors ?? ???

      Allez y Eric, je suis prêt !! J’ai déjà mon bulletin de vote à la main.

    10. paulebouvard

      je voterais pour lui sans problème et je ferais même campagne pour lui
      FRANCAIS puisque né en Algérie, BERBERE d’origine juive comme beaucoup de BERBERES LA KAHENA est la JEANNE D ARC DES BERBERES….LES JUIFS BERBERES SONT SES DESCENDANTS AVEC HONNEUR ET GLOIRE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1.6K Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap