toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Christine Angot “Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer. Alors que l’esclavage était exactement le contraire, les esclaves devaient être en bonne santé » (Vidéo)


Christine Angot “Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer. Alors que l’esclavage était exactement le contraire, les esclaves devaient être en bonne santé » (Vidéo)

Dans On n’est pas couché, la chroniqueuse a estimé que l’esclavage était « exactement le contraire » de la Shoah car les esclaves devaient être « en bonne santé ».

Et pour cause. Ce samedi soir sur France 2, On n’est pas couché recevait notamment Franz-Olvier Giesbert, venu à l’occasion de la parution de son nouveau livre, “Le Schmock”. Cet ouvrage raconte une histoire d’amour dans l’Allemagne nazie et son titre était d’ailleurs un des surnoms donnés à Hitler. Ça a vraisemblablement inspiré Christine Angot, dont les propos ont beaucoup choqué sur les réseaux sociaux.

Alors que le plateau accueillait également ce soir-là Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz, l’autrice a évoqué la Shoah, et a dans un premier temps déclaré: “Avec cette histoire de concurrence des mémoires, qui serait une chose vraiment… C’est terrible, il faut pas qu’il y ait de concurrence des mémoires, tout ça c’est pareil, tout le monde a souffert et les souffrances sont toutes à égalité. A force de vouloir indifférencier les souffrances des uns et des autres, ça conduit à l’indifférence en fait, de ce qu’a vécu un groupe de personne ou une personne en particulier”

Christine Angot s’est ensuite lancée dans une comparaison avec l’esclavage des Noirs. “Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu’on veut confondre avec par exemple l’esclavage et l’esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c’était exactement le contraire. C’est-à-dire l’idée c’était qu’ils soient en pleine forme ["Qu’ils soient en bonne santé, oui”, insiste Franz-Olivier Giesbert], en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu’ils soient commercialisables. Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes”.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Christine Angot “Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer. Alors que l’esclavage était exactement le contraire, les esclaves devaient être en bonne santé » (Vidéo)

    1. Avraham Assuied

      Les souffrances injustes infligées aux Noirs et aux Juifs tous siècles confondus, sont incontestablement des crimes contre l’humanité. Cependant, dans la hiérarchie de l’horreur, la condamnation d’un Peuple aux travaux forcés, est objectivement moins inhumaine qu’une peine capitale avec exécution effective.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *