toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Briser la croix: le dernier ordre lancé par l’Etat Islamique


Briser la croix: le dernier ordre lancé par l’Etat Islamique

Un immigré musulman de 37 ans à Rome a récemment été arrêté pour tentative d’homicide après avoir poignardé un chrétien à la gorge lequel portait un crucifix autour du cou. La « haine religieuse » est citée comme un « facteur aggravant » du crime.

Il ne s’agit guère du premier crime de « haine religieuse »anti-chrétienne en Italie. Entre autres:

  • Un garçon musulman d’origine africaine a insulté et a fini par frapper une fille de 12 ans à l’école parce qu’elle aussi portait un crucifix .
  • Un migrant musulman est entré dans une vieille église à Venise et a endommagé sa grande croix, âgée de 300 ans, en cassant l’un de ses bras, en criant: « Tout ce qui est dans une église est faux! »
  • Après la destruction d’ un crucifix à proximité d’une mosquée remplie de fidèles, le maire de la région a déclaré à propos de l’identité du ou des responsables : « Avant de manifester notre unité avec les musulmans, commençons par respecter notre civilisation et notre culture. « 

Le fait est que l’hostilité islamique contre la croix soit un phénomène inébranlable – un phénomène qui traverse les continents et les siècles – n’est plus discutable. L’islam est fondamentalement hostile au christianisme puisque le christianisme est son principal rival en nombre et puissance.

Cette « campagne de haine » remonte au prophète Muhammad lui-même. Il aurait « eu une telle répugnance pour la forme de la croix qu’il a tout cassé dans sa maison avec son corps », a écrit un historien ( Sword and Scimitar , p. 10). Muhammad a également affirmé qu’à la fin des temps, Jésus (le musulman Isa) lui-même se ferait un devoir de « briser la croix ». Pour commencer, la croix est non seulement le symbole par excellence du christianisme – pour toutes les dénominations, y compris la plupart des formes de protestantisme par ailleurs iconoclastes – mais elle symbolise le désaccord fondamental entre chrétiens et musulmans. Comme l’explique le professeur Sidney Griffith, « la croix et les icônes ont déclaré publiquement ces mêmes points de la foi chrétienne que le Coran, de l’avis des musulmans, a explicitement niés: le Christ est le Fils de Dieu et il est mort sur la croix ». En conséquence, « la pratique chrétienne de vénérer la croix … suscitait souvent le mépris des musulmans », de sorte que, dès le début des conquêtes musulmanes sur les terres chrétiennes, une « campagne en cours dont le but est d’effacer les symboles publics du christianisme, en particulier signe omniprésent de la croix « .

Cheikh Abdul Aziz al-Tarifi 

Les clercs musulmans modernes le confirment. Quand on lui a demandé quelle était le pint de vue de l’Islam sur le droit de porter ou de prier devant une croix, en l’occurrence des chrétiens, Cheikh Abdul Aziz al-Tarifi, expert saoudien du droit islamique, a déclaré : « En aucun cas un être humain ne peut porter la croix « ni » est-il permis à quiconque de prier pour la croix. «  Pourquoi? « Parce que le prophète – paix et bénédictions sur lui – a ordonné de la rompre [la croix]. »

L’histoire islamique est le reflet de ces sentiments. 

Par exemple, le cheikh al-Tarifi susmentionné a également expliqué que s’il était trop difficile de casser la croix – par exemple une grande statue en béton – les musulmans devraient au moins essayer de défigurer l’une de ses quatre bras « afin qu’elle ne ressemble plus à une croix. » traverser. » Des preuves historiques et numismatiques confirment que, après la prise du trésor byzantin par le califat omeyyade à la fin du VIIe siècle, il ordonna l’effacement d’un ou deux bras de la croix sur les pièces afin que l’image ne ressemble plus à un crucifix ( Épée et Scimitar , p 54).


Anastase du Sinaï, tel que décrit par Rembrandt, 1631

Les témoignages des très anciennes invasions de musulmans en Syrie et en Égypte chrétiennes, racontent qu’ils brisent systématiquement tous les crucifix rencontrés. Selon Anastase du Sinaï, qui vécut au VIIe siècle, les conquêtes arabes, « les démons nomment les Sarrasins [Arabes / Musulmans] comme leurs compagnons. Et c’est avec raison. Ces derniers sont peut-être encore pires que les démons, » pour tout  » les démons ont souvent très peur des mystères du Christ, « parmi lesquels il mentionne la croix », ces démons de chair piétinent tout ce qui se fait sous leurs pieds, se moque de lui, y met le feu, le détruit « ( Sword and Scimitar , p. 27).

Rappelant le récent dessin d’une croix sur des matières fécales sur une église française, en 1147 au Portugal, les musulmans affichaient « avec beaucoup de mérpis le symbole de la croix. Ils ont craché dessus et ont effacé les excréments de leurs postérieurs avec ». Des décennies plus tôt à Jérusalem, les musulmans « ont craché dessus [sur des crucifix] et ne se sont même pas abstenus d’uriner devant eux ». Même ce soi-disant sultan « magnanime« , Saladin, ordonna à « quiconque s’aperçut que l’extérieur d’une église était recouvert de blanc, à la recouvrir de terre noire », et ordonna « le retrait de chaque croix du sommet du dôme de chaque église des provinces d’Egypte « Sword and Scimitar , pp. 171, 145, 162).

Le crucifix continue de faire naitre des sentiments de haines de la part des musulmans « ordinaires »:

Learn Hebrew online

Égypte: une jeune femme copte chrétienne, Mary, a été mutilée lorsque sa croix l’a identifiée comme étant une chrétienne au sein des Frères musulmans. De même, Ayman, un étudiant copte de 17 ans, a été étranglé et battu à mort par son professeur musulman et ses camarades de classe pour avoir refusé d’obéir aux ordres du professeur de couvrir sa croix.


Julie Aftab

Pakistan: lorsqu’un homme musulman a vu Julie Aftab , une chrétienne, portant une croix autour du cou, il l’a attaquée, lui a enfoncé de l’acide dans la gorge et lui en a projeté sur le visage, lui causant des lésions permanentes à l’œsophage, l’aveuglant d’un œil, et lui faisant perdre les deux paupières et la plupart de ses dents.

Turquie: un garçon de 12 ans en Turquie portant une croix en argent en classe s’est fait cracher dessus, battu régulièrement par des camarades de classe et des enseignants musulmans .

Malaisie: un cimetière chrétien a été attaqué et profané au milieu de la nuit par des inconnus dans le pays à majorité musulmane. Plusieurs croix ont été détruites, notamment en utilisant « un outil lourd pour faire des dégâts ». Séparément, une foule musulmane s’est soulevée contre une petite église protestante à cause de la croix visible située au sommet du bâtiment de culte, rapidement enlevé.

Maldives: les autorités ont dû sauver une enseignante chrétienne après que des « parents musulmans eurent menacé de la kdinapper et de la traîner hors de l’île » pour « avoir prêché le christianisme ». Son crime était de dessiner une boussole – qui était prise à tort pour une croix – dans le cadre d’une leçon de géographie en classe.

Alors que la présence de l’islam continue de croître en Europe, les attaques contre les croix sont également en augmentation.

Alors que la présence de l’Islam continue de croître en Europe, il ne faut pas s’étonner que les attaques contre les centres croissent également. Outre les attaques susmentionnées en Italie, les événements suivants se sont produits en France et en Allemagne, où les attaques contre des églises et des croix sont devenues endémiques :

  • Un homme musulman a commis des actes de vandalisme majeurs dans deux églises, notamment en tordant une croix en bronze massive. 
  • Des croix chrétiennes et des pierres tombales dans un cimetière ont été endommagées et profanées par un musulman
  • Un homme musulman qui s’est rendu à l’hôpital pour se faire soigner a eu une frénésie soudaine parce qu’il y avait « trop de croix sur le mur ». Il a qualifié l’infirmière de « salope » et de « fasciste » et est devenu physiquement agressif.
  • Une fois que les musulmans ont obtenu leur propre section dans un cimetière et après avoir été autorisés à organiser des cérémonies distinctement islamiques, ces mêmes musulmans ont commencé à demander que les symboles et les croix chrétiens dans le cimetière soient enlevés ou dissimulés pendant les funérailles islamiques.
  • Un rapport en langue allemande indique que rien que dans les Alpes et en Bavière, environ 200 églises ont été attaquées et de nombreuses croix brisées: « Les auteurs sont souvent de jeunes émeutiers issus de l’immigration. »

Compte tenu de ce qui précède, il ne faut pas s’étonner que des groupes tels que l’État islamique fassent également des allusions hostiles à la croix dans leurs communiqués à l’Occident : « Nous conquérons votre Rome, briserons vos croix et asservirons vos femmes en la permission d’Allah [.] … [Nous projetterons] la peur dans le cœur des fidèles [.] « L’État islamique a même diffusé une vidéo montrant ses membres brisant des croix dans et au-dessus de plusieurs églises dans des territoires balancer (depuis retiré par YouTube); décapitant et poignardant un homme avec son propre crucifix ; publiant des images de ses membres détruisant des croix chrétiennes et des pierres tombales dans des cimetières sous sa juridiction.

Des musulmans profanent un cimetière militaire britannique près de Benghazi.

De même, dans Libye post-« Printemps arabe », une vidéo d’une foule musulmane attaquant un cimetière du Commonwealth près de Benghazi a été visible sur Internet. Alors que les musulmans abattaient et détruisaient les pierres tombales, l’homme les filmant sur vidéo les invitait à « casser la croix des chiens! » tandis que lui et d’autres criaient « Allahu Akbar! » Vers la fin de la vidéo, la foule s’est rassemblée autour de l’énorme Croix du Sacrifice, monument au cénotaphe du cimetière, et a commencé à frapper dessus, à plus de cris de « Allahu Akbar ». D’autres cimetières chrétiens en Libye ont également souffert.

En Irak, des images ont émergé d’un cimetière chrétien vandalisé par l’État islamique. Des croix brisées et dispersées apparaissent. Sur une photo , les djihadistes se sont introduits dans un cercueil, ont détaché la tête du corps mort et ont jeté les crucifix qui l’entouraient sur le sol.

Telle est l’histoire et la continuité de la haine islamique pour la croix – ce symbole qui représente le cœur de la foi chrétienne, à savoir la mort et la résurrection du Christ, deux événements que l’islam nie avec véhémence.

Le djihad sur la croix a commencé avec Muhammad, a été mené à bien par les premiers califes et se poursuit encore de nos jours par les djihadistes du monde, sans parler du musulman occasionnel du « quotidien ».

Source : Middle Est Forum par Raymond Ibrahim 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Briser la croix: le dernier ordre lancé par l’Etat Islamique

    1. Antoine

      on vous l’avait bien dit : une religion de paix et d’amour ! Une chance pour la France ! Tous les jours il y a des marques d’affection et de tendresse de la part de nos amis mahométan ! Vraiment trop gentil et sympathique, je les adore !

    2. alauda

      Qui est en mesure aujourd’hui de retracer le fil des polémiques théologiques qui ont conduit le christianisme à s’organiser en conciles pour définir et encadrer la foi, tout en rejetant l’anathème sur les positions dissidentes de tel ou tel ?

      A l’ouest, suite aux conciles, de Nicée (325) à Chalcédoine (451), la foi sera majoritairement trinitaire.
      A l’est, la doctrine d’Arius donne la branche de l’arianisme qui semble se prolonger dans le nestorianisme.
      Là-dessus, Khadija, première épouse (chrétienne ?) du prophète de l’islam, aurait eu un cousin prêtre nestorien, selon ce que raconte le premier biographe dans un texte qui a pu être remanié.

      Bref ! autant chercher une aiguille dans une botte de foin que de chercher à comprendre ces crises théologiques qui ont encore des prolongements dans notre présent, tant à l’intérieur d’un seul courant (si les conflits religieux se sont à peu près calmés dans le christianisme, ce n’est guère le cas de l’islam) qu’entre les diverses religions, d’une manière plus générale.

      Que l’hindouisme révère comme une émanation divine une forme humaine à tête d’éléphant n’a rien pour me choquer. Si les fanatiques veulent imposer à toute la planète Leur Vision du Monde sortie d’un turban voici 15 siècles, ils ont du boulot ! Quant aux croix, pour les faire disparaître, tant il y en a partout, il leur faudra beaucoup de temps.

    3. Zebop

      Je pense que ces musulmans qui ne supportent pas la croix, sont possédés,sont infestés de démons . D après cet auteur du moyen age les démons appellent les musulmans leurs compagnons .Allah le dieu de l’Islam est aussi appelé le prince de l orgueil, cad Satan pour les chrétiens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *