toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Aucun respect: La journée spirituelle de Jérusalem, sacrée pour les juifs, devient une journée d’émeutes musulmanes


Aucun respect: La journée spirituelle de Jérusalem, sacrée pour les juifs, devient une journée d’émeutes musulmanes

La Journée de Jérusalem était célébrée ce dimanche en Israël accompagnée de chants et prières particulières, des défilés et des visites de la capitale israélienne.

Cette date marque la réunification de la ville sainte sous contrôle juif en 1967, lorsque les forces militaires israéliennes s’emparèrent de la partie de la ville occupée par la Jordanie pendant les 19 premières années de l’indépendance de l’État juif moderne.

Cette partie de Jérusalem comprenait la vieille ville, où se trouve le sanctuaire le plus sacré du judaïsme – le mont du Temple.

La date est marquée selon le calendrier juif, le 28 de Iyar.

Partie intégrante de la guerre des Six jours, marquée par de multiples miracles face à tant d’adversaires arabes, la prise de Jérusalem est particulièrement importante en raison de la place centrale qu’elle a dans l’histoire et la tradition juives.

Aujourd’hui, les arabes de Jérusalem, a deux jours de la fin du Ramadan, censé être une période de réflexion sur soi et d’élévation de l’esprit, n’a semble-t-il pas fait évoluer la populace locale, nourrie à la haine du juif dans les mosquées et à la destruction d’Israel dans le biberon.

Jérusalem, capitale des Juifs depuis les temps anciens du roi David, dont le fils, le roi Salomon, construisit le temple sacré. Ce sanctuaire a été détruit en 586 avant notre ère par les Babyloniens, puis remplacé par le Second Temple, détruit en 70 de notre ère par les Romains. Même détruit, le site du temple est considéré comme saint par la loi juive et reste le sanctuaire le plus sacré du judaïsme.

À travers des millénaires d’exil et de persécution, les Juifs ont prié pour Jérusalem et ont aspiré au retour de la nation juive dans sa capitale sainte. La ville fait partie intégrante de la prière et des rituels de la tradition juive dans la mesure où, lors des cérémonies de mariage, le joyeux événement est interrompu un instant pour rappeler la destruction de Jérusalem symbolisé par l’acte du marié de briser un verre en crystal sous son pied.

Israel libère jérusalem de l’islamonazisme

Quand Israël a repris Jérusalem, il y a 52 ans, le commandant des FDI, Mordechai «Motta» Gur, a crié la phrase légendaire: « Le mont du Temple est entre nos mains! »

Learn Hebrew online

Des prières spéciales sont récitées le jour de la fête de Jérusalem dans les synagogues du pays et dans de nombreuses communautés juives du monde entier. L’un des événements majeurs de la journée est une marche du côté de Jérusalem qui faisait partie de l’État d’Israël depuis 1948 jusqu’à la partie de la ville capturée en 1967 et qui se termine au mur occidental, le mur extérieur du temple.

Bien que le Jour de Jérusalem ne soit pas une fête nationale israélienne, de nombreux jeunes et adultes israéliens de tout le pays promènent dans la ville. La municipalité de Jérusalem propose des visites guidées qui racontent l’histoire de la bataille et de la réunification.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Aucun respect: La journée spirituelle de Jérusalem, sacrée pour les juifs, devient une journée d’émeutes musulmanes

    1. Edmond Richter

      RAREMENT VU UN TITRE D’ARTICLE AUSSI BÊTE: « AUCUN RESPECT »!!! 1) S’ÉTONNER DU MANQUE DE RESPECT DES « PALESTINIENS » C’EST FAIRE PREUVE D’UNE NAIVETÉ QUI CONFINE À LA STUPIDITÉ 2) ON PEUT EXIGER DU RESPECT LORSQU’ON SE REND RESPECTABLE. OR LE LAXISME, QUI CONFINE AU MASOCHISME, DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN N’INCITE CERTAINEMENT PAS AU RESPECT DES « PALESTINIEN » BIEN AU CONTRAIRE. (Si cela vous interesse j’ai collectionné 320 exemples dans mes « Chroniques du masochisme israélien »)

    2. Robert Davis

      Je partage entièrement le commentaire de Edmond Richter, tout cela devient d’une bêtise monumentale: depuis 1948 ç-à-d….71 ans les juifs n’ont pas encore compris que tant que les arabes auront ne serait-ce qu’un pied dans la porte, ils refuseront d’accepter la réalité de l’Etat d’Israel et Jérusalem en particulier? Quelques mois après leur expulsion ils accepteront tout mais pas une minute avant. Il n’y a pas plus bête que celui qui ne veut pas comprendre.

    3. Slam

      Évidemment, demander du respect à ces arabes qui se disent palestiniens et sont avant tout musulmans c’est comme demander des ânes de voler… encore que de ce côté il puisse y avoir confusion des genres, car ce qu’ils savent le mieux faire c’est justement voler en s’appropriant la capitale éternelle des juifs, en prétendant que le maomé serait monté au ciel sur sa bourrique à cet endroit précis, en s’appropriant les tombeaux des patriarches, en donnant des prénoms hébraïques à leurs enfants,, même jésus ils l’ont volé en le baptisant palestinien, donc arabe et pourquoi pas musulman. Les immondes qui crachent sur le pays qui les nourrit ne méritent que de traverser le désert à la nage pour aller pourrir dans leur enfer sur terre ou mieux encore retrouver leurs vierges au paradis du val hala.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *