toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tensions dans le Golfe : L’Iran va-t-il déclencher sa guerre «messianique» ?


Tensions dans le Golfe : L’Iran va-t-il déclencher sa guerre «messianique» ?

Le Bahreïn – à l’heure où j’écris ces lignes – est le dernier pays à avoir demandé à ses ressortissants de quitter immédiatement l’Iran et l’Irak. Les États-Unis ont demandé mercredi aux membres non indispensables de son ambassade en Irak de quitter Bagdad.

Samedi , c’est le géant pétrolier américain Exxon qui a évacué son personnel non irakien des champs pétrolifères. Les tensions entre l’État terroriste iranien et les États-Unis ont débuté depuis plusieurs semaines. Donald Trump a toujours considéré l’Iran – même avant son arrivée au pouvoir – comme le plus dangereux État terroriste du monde. Le président américain et ses proches, le secrétaire d’État Mike Pompeo et son conseiller à la sécurité nationale John Bolton savent parfaitement qu’il est impossible d’établir un dialogue sérieux avec un régime régit par des fanatiques musulmans qui œuvrent avec pugnacité pour obtenir l’arme nucléaire.
De plus, l’ Iran n’a eu de cesse depuis la révolution islamique de 1979 et
l’arrivée au pouvoir du furieux Ayatollah Khomeyni (soutenu par des intellectuels français issus de l’extrême gauche comme Michel Foucault qui voyait dans cette révolution religieuse une «spiritualisation du politique ») de propager sa guerre eschatologique en déstabilisant autant d’ États que possible.

L’ Iran est aussi responsable d’horribles attentats de masse perpétrés contre des institutions juives et israéliennes (en Argentine ou en Bulgarie par exemple), les intérêts américains évidemment, mais aussi contre la France (rappelons l’attaque kamikaze du 23 octobre 1983 commanditée par Téhéran contre les forces françaises du poste Drakkar stationnées à Beyrouth, attentat qui coûta la vie à pas moins de 58 parachutistes français !). Aujourd’hui, l’Iran et ses milices agissent dans le monde entier : Téhéran a avancé ses pions en Irak, au Yémen, en Syrie, au Liban et à Gaza avec le Hamas et le Djihad Islamique palestinien qui bien que sunnites sont les bras armés des Chiites iraniens.
Le président Donald Trump l’a fort bien compris et a donc décidé de rendre la vie de ce régime de terroristes, de tortionnaires, de narcotrafiquants, de faux-monnayeurs et de négationnistes aussi misérable que possible afin qu’il cesse de nuire.

L’ Iran, pour sa part, a réagi aux nouvelles sanctions économiques américaines (concernant entre autres ses exportations de pétrole) en commettant à la mi-mai de graves actes de sabotage contre quatre vaisseaux dont deux pétroliers saoudiens mouillant dans les eaux des Émirats arabes unis, puis en lançant une attaque spectaculaire à l’aide de drones contre deux stations de pompages d’un pipeline saoudien transportant du pétrole vers le port de Yanbu situé dans la Mer Rouge.

Les américains en tant que protecteurs attitrés de la dynastie saoudienne ne peuvent rester les bras croisés face à un tel casus belli qui met en danger une partie de l’économie mondiale. L’ Iran est donc dos au mur et s’est mis dans une situation dans laquelle la reculade est impossible sauf à faire imploser le régime et la Révolution islamique.
Il faut savoir que le régime des Ayatollahs et des Pasdarans a une vision eschatologique du monde et attend la venue du Mahdi, «le dernier imam» , en un mot un messie. Le régime iranien n’a jamais caché sa croyance sincère dans la venue de ce « rédempteur» qui implique une guerre apocalyptique . Hitler aussi se déclarait «prophète» et il faut malheureusement, toujours croire aux «prédictions» des antisémites fanatiques car ils font tout pour que ces dernières réalisent…
Tout comme Hitler a poussé à la guerre «classique» pour pouvoir accomplir son grand rêve «métaphysique» de destruction du peuple juif, les Iraniens se sont eux-mêmes mis dans une situation presque sans issue , à l’instar du conquistador Hernán Cortés qui détruisit ses propres navires lorsqu’il commença à conquérir le Mexique pour éviter (je résume) que des marins mécontents s’enfuient vers Cuba et qu’il ne puisse continuer ses conquêtes…

Je citerai pour finir le nouveau chef du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, le général Hossein Salami qui a déclaré à l’agence iranienne Fars au sujet des vives tensions qui existent actuellement entre les USA, Israël et l’Iran : « Nous sommes au seuil d’une confrontation à grande échelle avec l’ennemi (…) Ce moment historique est le moment le plus décisif de la Révolution islamique…»
Espérons que les décideurs israéliens et américains soient pleinement conscients du danger potentiellement cataclysmique qui nous attend. Il faut donc, selon la stratégie établie par David Ben Gourion, lancer avec les USA une guerre préventive (ou préemptive selon les évaluations des services) contre la pieuvre iranienne afin de décapiter ce régime fanatique.

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Tensions dans le Golfe : L’Iran va-t-il déclencher sa guerre «messianique» ?

    1. Vov

      Ces imbéciles se sont pris les pieds dans leur propre jeu !

      Si les mollahs reculent face aux sanctions et la présence américaines, ce sont les populations iraniennes qui vont régler le compte de ces corrompus sanguinaires !

      En effet, cette guerre se doit d’être très rapide et foudroyante !

    2. Pinhas

      Amen Vov .

      Si l’éternel à fait que Trump soit Président c’est pour combattre Satan et faire triompher le bien .
      Israël et son peuple représentent le bien , la Lumière.

    3. Vov

      Nous savons quelles sont les cibles prioritaires en Iran, où sont les centrifugeuses et les équipements nucléaires, où se trouvent les stocks de missiles et leurs bases de lancements, la première vagues d’attaques contre le complexe industrio-militaire et ses appendices nucléaires ne prendra que quelques minutes pour obtenir des résultats 100% opératifs concernant les armes iraniennes ensuite ce sera également un jeu d’enfant de détruire les casernes des basij et des pasdaran. La puissance de feu de la flotte américaine réglera ce conflit en moins de deux jours !

      Ce sera une pluie de missiles de précision et de bombes capables de traverser 30/40 mètres de béton !

      Ensuite les populations iraniennes feront le reste !

    4. Vov

      Plusieurs avions « présidentiels » iraniens sont déjà arrivés durant les dernières heures aux aéroports de Genève et Zurich, les mollahs de haut rang ont commencés leurs déménagement en direction des milliers de milliards qu’ils ont pillés au peuples iraniens !

    5. Robert Davis

      Si seulement! Malheuresement les grandes g. de l’iran ne vont rien déclencher du tout car ils savent que c’est le meilleur moyen de se faire casser la figure et détruire leurs sites nucléaires par les USA qui peuvent le faire en 1 ou 2 journées maximum.Il ne s’agira pas d’une guerre mais d’une opération de police vite fait bien fait.

    6. Robert Davis

      Vov: faut pas exagérer des milliers de milliards ce sont des …trillons! l’iran n’a jamais possédé un seul trillion mais seulement des milliards. De toutes manières il vaut mieux que ces milliards soient dans les poches de quelques ayatollahs que dans les arsenaux de l’iran. Nous ne sommes pas des inspecteurs des finances et on s’en fout de leurs milliards.

    7. Robert Davis

      Je souhaite comme l’auteur que l’iran déclenche la « guerre » mais je n’y crois pas du tout : ce sont des imbéciles qui croient faire peur par leurs menaces vides de sens mais ils ne bougeront pas car ils savent très bien analyser le rapport des forces HELAS! La comparaison avec Hitler est fausse car Hitler avait l’armée la plus puissante au monde à l’époque hélas ce que les ayatollahs savent ne pas être leur cas! Dommage! Trump veut seulement les amener à la table de négociation ce qui une très très très grosse faute.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *