toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour se justifier d’avoir battu sa femme, un mari violent accuse sa belle-famille de racisme : « Ils ne voulaient pas d’un arabe »


Pour se justifier d’avoir battu sa femme, un mari violent accuse sa belle-famille de racisme : « Ils ne voulaient pas d’un arabe »

Un Amiénois de 22 ans a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir violenté la mère de son enfant. Il s’est défendu en accusant sa belle-famille de racisme.

« Je l’ai aimé d’un amour très fort. Nous nous sommes rencontrés en 2017. Il a rapidement été violent mais je savais qu’il avait vécu des choses difficiles étant enfant, avec son adoption. Je me suis dit  : «je vais patienter, je vais endurer, je vais l’aider». Mais je n’y suis pas arrivée », a conclu, ce vendredi, l’ancienne compagne de Z. Devant le tribunal correctionnel, cette Amiénoise a également raconté que le père de son enfant l’avait épiée, menacée et frappée pendant deux ans.

(…) « C’est une femme : quand elle tombe, ça marque vite », assure cet homme de 22 ans qui aurait également proféré des menaces de mort à haute voix mais aussi par messages (qui s’effacent une fois lus) sur le réseau social Snapchat. Le tribunal évoque également cette après-midi d’août 2017 durant laquelle Z. a menacé sa conjointe et la sœur de celle-ci en leur mettant un couteau de cuisine sous la gorge. (…) Le prévenu se positionne même comme victime dans cette affaire. Il indique en effet « être victime de racisme » de la part de la famille de sa conjointe : « Ses parents ne voulaient pas de ce mariage avec un arabe ».

(…) La peine prononcée est de 6 mois prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve pendant deux ans durant laquelle Z. a l’obligation de travailler, de se soigner psychologiquement et de participer à un stage sur les violences conjugales.

Courrier Picard

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Pour se justifier d’avoir battu sa femme, un mari violent accuse sa belle-famille de racisme : « Ils ne voulaient pas d’un arabe »

    1. Sarah Vigoret

      Ils rêvent s’ils pensent changer l’instinct millénaire d’un loup en celui d’un mouton docile par un  »stage sur les violences conjugales ». on va attendre un meurtre pour allumer des bougies et déposer des peluches..c’est à mourir..de rire.. Pauvre démocratie aveugle, pauvre France.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *