toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nucléaire iranien: les Européens rejettent «l’ultimatum»


Nucléaire iranien: les Européens rejettent «l’ultimatum»

Les pays européens impliqués dans le dossier du nucléaire iranien, Allemagne, France et Royaume-Uni, ainsi que l’Union européenne ont rejeté jeudi «l’ultimatum» de l’Iran, qui leur a donné 60 jours avant de remettre en cause de nouveaux aspects de l’accord.

«Nous rejetons tout ultimatum et nous évaluerons le respect par l’Iran de ses engagements en matière nucléaire», préviennent ces pays ainsi que la Haute représentante de l’UE pour la politique étrangère, Federica Mogherini, dans un communiqué commun. L’Iran leur a donné deux mois pour sortir réellement les secteurs pétrolier et bancaire iraniens de leur isolement provoqué par les sanctions américaines.

Les Européens ont également exprimé leur «vive préoccupation» après la décision de Téhéran de s’affranchir de deux engagements pris dans le cadre de l’accord international sur son programme nucléaire dont Donald Trump a claqué la porte il y un an jour pour jour. «Nous demeurons pleinement attachés à la préservation et à la mise en oeuvre intégrale de l’accord sur le nucléaire, une réalisation essentielle dans l’architecture mondiale de non-prolifération nucléaire, qui est dans l’intérêt de la sécurité de tous», expliquent-ils, appelant l’Iran à «s’abstenir de toute escalade».

«Nous attendons de l’Iran qu’il continue d’adhérer aux formats et mécanismes mis en place par l’accord sur le nucléaire», ajoutent les trois pays et l’UE. Ils rappellent leurs «engagements fermes dans le cadre de l’accord, notamment ce qui concerne la levée des sanctions au profit du peuple iranien». A cet égard, ils «regrettent que les États-Unis aient à nouveau imposé des sanctions après leur retrait de l’accord» en 2018.

Washington a encore durci mercredi ses sanctions économiques contre l’Iran, en ajoutant l’acier, le fer l’aluminium et le cuivre aux secteurs visés par des mesures punitives. Les trois pays et l’UE se disent malgré tout «déterminés à poursuivre (leurs) efforts pour permettre la poursuite du commerce légitime avec l’Iran», en particulier via le système de troc, dit de l’Instex, mis sur pied par Paris, Berlin et Londres fin janvier.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Nucléaire iranien: les Européens rejettent «l’ultimatum»

    1. Vov

      Pompéo et Donald n’ont pas l’intention de faire de la figuration face à l’Iran, maintenant que l’Amérique est « Great again », il est temps de s’occuper de quelques empêcheurs de tourner en ronds !

      Et nous connaissons l’attitude irresponsable des mollahs possédants chacun des fortunes incalculables, ils ne vont pas hésiter, pour ces criminels, l’Iran n’est rien d’autre qu’une plateforme de pillage et le monde, une série de réseaux de trafiques de drogues, d’armes et de tout ce qui est trafficable, ils sont à la tête d’une des plus importante fortune de la planète et si ils doivent changer le moindre de leurs plans, tout s’écroule, donc, ils sont obligés de maintenir leur pression et leur système dans les pays qu’ils ont occupés, le moindre recul amènerait à la dislocation de leur « empire ». Donald Trump le sait bien et il est décidé de faire tomber ce chateau de cartes !

      Cela fait des décennies que les mollahs cherchent à ouvrir une voie sur la méditerranée via l’Irak, la Syrie et le Liban, Poutine n’y tient pas plus que Donald et que Bibi et les mollahs sont seuls dans cette épopée, ils ne pourront compter sur le soutient de personne !

      Le basculement doit se faire rapidement, l’Iran est totalement détruite économiquement, les populations n’attendent qu’une seule chose : Qu’une guerre occupe les pasdarans (de plus en plus rares), hors des frontières !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap