toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fake news des médias français : A Besançon pas de commissariat attaqué par 200 individus, «une dizaine d’individus» sont rentrés sur le parking confirme l’Est Républicain


Fake news des médias français : A Besançon pas de commissariat attaqué par 200 individus, «une dizaine d’individus» sont rentrés sur le parking confirme l’Est Républicain

Contrairement aux informations diffusées par la presse française, selon lesquelles près de 200 Gilets jaunes avaient essayé de s’introduire dans le commissariat de Besançon le 1er mai, seuls quelques individus se sont avancés sur le parking des policiers, écrit le quotidien régional L’Est républicain, se référant à la préfecture.

Même si environ 200 Gilets Jaunes se trouvaient devant le commissariat de Besançon le 1er mai, seule «une dizaine d’individus» a effectivement tenté ce que la préfecture a défini comme une «intrusion», en pénétrant de quelques mètres sur le parking du commissariat, relate l’Est républicain.

D’après le quotidien, l’administration en question a ainsi expliqué regretter «ces violences et ces tentatives d’intrusion».

En outre, comme le souligne L’Est républicain, les services de la préfecture tentent d’«éteindre le feu médiatique» provoqué par l’information concernant l’attaque d’environ 200 manifestants.

Le quotidien régional a toutefois confirmé que des manifestants avaient, en effet, été repoussés à l’aide de gaz lacrymogènes, tout en soulignant que cela avait été fait «sans corps à corps ni interpellation».

Auparavant, plusieurs médias français avaient relayé l’information qu’entre 200 et 300 Gilets jaunes avaient essayé de s’introduire dans le commissariat en marge du défilé organisé pour la fête du Travail.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Fake news des médias français : A Besançon pas de commissariat attaqué par 200 individus, «une dizaine d’individus» sont rentrés sur le parking confirme l’Est Républicain

    1. zissu

      En tout cas, ces derniers 20 à 25000 gilets jaunes, des extrémistes gauchistes sont des individus dangereux pour la démocratie, pour la République, des alliés des bacs blocs des anarchistes manipulés par la pègre gauchiste. L’action des forces d’ordre est magnifique, mais trop timorée. Ces fascistes en puissance, ces lumpen prolétariat ce sont les successeurs de ceux qui ont facilité l’arrivé au pouvoir d’Hitler, ce sont les mêmes qui agressent Finkielkraut et lancent de slogans antisémites à des nombreuses occasion. Il faut les extirper !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *