toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Canada : Andrew Scheer reconnaitra Jérusalem comme capitale d’Israël et déménagera l’ambassade à Jérusalem s’il devient premier ministre


Canada : Andrew Scheer reconnaitra Jérusalem comme capitale d’Israël et déménagera l’ambassade à Jérusalem s’il devient premier ministre

MONTRÉAL — Andrew Scheer déménagerait l’ambassade du Canada en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem s’il devenait premier ministre.

Le chef conservateur s’était déjà engagé il y a un an à reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, mais il n’avait pas précisé ce qu’il adviendrait de l’ambassade canadienne dans ce pays. Avec sa promesse de mardi, le Canada s’alignerait sur l’administration de Donald Trump, qui a déjà déménagé son ambassade à Jérusalem, provoquant le courroux des Palestiniens.

«Je vais rouvrir le Bureau (fédéral) de la liberté de religion et défendre les minorités religieuses du monde entier. Et je reconnaîtrai Jérusalem comme capitale d’Israël», a indiqué M. Scheer dans un important discours de politique étrangère, livré mardi après-midi à la tribune du Conseil des relations internationales de Montréal.

À l’issue de son allocution, La Presse canadienne a demandé au chef conservateur si cela impliquait le déménagement de l’ambassade du Canada. M. Scheer a répondu que «cela impliquerait évidemment de s’assurer que la représentation du Canada soit à Jérusalem».

Le site internet d’Affaires mondiales indique la position officielle du gouvernement: «Le Canada estime que la question du statut de Jérusalem ne peut être réglée que dans le cadre d’un règlement global du conflit israélo-palestinien. Le Canada ne reconnaît pas l’annexion unilatérale israélienne de Jérusalem-Est».

Le premier ministre progressiste-conservateur Joe Clark avait promis en 1979 de déménager l’ambassade du Canada à Jérusalem. Il avait finalement abandonné cette idée lorsqu’un rapport spécial qu’il avait commandé a conclu que cette décision pourrait nuire aux perspectives de paix au Proche-Orient.

Dans son discours de mardi, M. Scheer a également appelé le Canada à se joindre au bouclier antimissile américain et à adopter une attitude plus musclée à l’égard de la Chine et de la Russie.

À cinq mois des élections fédérales, ce discours de M. Scheer est le premier de plusieurs énoncés majeurs de politiques que les conservateurs entendent défendre en campagne. Il s’est moqué mardi du premier ministre Justin Trudeau, qui lançait il y a quatre ans: «le Canada est de retour» sur la scène internationale.

«En fait, le Canada n’était parti nulle part», a lancé M. Scheer. «Et la profonde arrogance de M. Trudeau laissait présager la façon dont le nouveau premier ministre dirigerait les affaires étrangères du Canada: le style plutôt que le fond».

M. Scheer a qualifié le voyage de M. Trudeau en Inde l’an dernier «de plus désastreux» jamais effectué par un premier ministre canadien. Il a également déclaré qu’un gouvernement conservateur rétablirait les relations avec la Chine, mais se tiendrait debout face à la Russie. Le président russe a ramené son pays dans une «posture de guerre froide», selon lui. «La Russie sous Vladimir Poutine ressemble de plus en plus à l’ancienne Russie impérialiste.»

Learn Hebrew online

D’autre part, M. Scheer rejoindrait le programme américain de défense antimissile balistique, une décision que les gouvernements précédents, tant libéraux que conservateurs — y compris celui de Stephen Harper —, avaient refusé de prendre. Les États-Unis ont lancé le programme de bouclier antimissile sans le Canada; il est conçu pour protéger le continent contre un missile balistique à longue portée doté d’une ogive nucléaire.

Source: Journalmetro

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Canada : Andrew Scheer reconnaitra Jérusalem comme capitale d’Israël et déménagera l’ambassade à Jérusalem s’il devient premier ministre

    1. martinette

      Comme l;a promis et l’a fait le president bresilien?
      On ne peut croire a quelqu’un qui donne une carotte politique pour des interets personnels!

    2. c.i.a.

      Très bonne nouvelle, mais il prend un risque avec cette décision, car les gauchiasse risquent de lui mettre des battons dans les roues, ils sont les mêmes partout ces imbéciles!, en tout cas il aura mon vote, toujours pour les conservateurs!
      Délivré-nous des libéraux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *