toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un adolescent de 15 ans menacé de mort par des musulmans après une blague sur le pèlerinage à La Mecque


Un adolescent de 15 ans menacé de mort par des musulmans après une blague sur le pèlerinage à La Mecque

Un lycéen âgé de 15 ans est la cible de menaces de mort après avoir ironisé sous une photographie montrant des fidèles musulmans effectuer le pèlerinage à La Mecque. Certains internautes auraient même communiqué l’adresse de son école.

Hugo, un lycéen de 15 ans, a été victime ce 14 avril d’un torrent d’insultes et de menaces de mort après avoir publié sur Twitter une photographie de fidèles musulmans effectuant le rite de la circumambulation autour de la Kaaba (lieu le plus sacré du culte musulman située au cœur de la Grande mosquée), dans le cadre du pèlerinage à La Mecque. «Ptdr y’a du monde à InZeBoite», a écrit avec ironie le lycéen en commentaire de la photographie, faisant référence à un jeu télévisé français diffusé sur la chaîne pour enfant Gulli et dans lequel s’affrontent des familles.

Selon certains internautes, l’adresse de l’établissement où serait scolarisé l’adolescent aurait même été divulguée. Dépassé par les événements, Hugo présente alors ses excuses et prie les internautes appelant à l’agresser voire le tuer de le «laisser en vie». Peine perdue, les réactions violentes ont continué de plus belle.

Face à cette déferlante de haine, de nombreux internautes lui ont apporté alors son soutien et dans la foulée un mot-dièse a été créé : #JeSoutiensHugo.

Les faits signalés aux enquêteurs de la plateforme Pharos 

L’émotion suscitée sur le réseau social est telle qu’elle a très vite fait réagir la Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa : «La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela ! Le blasphème n’existe pas. En revanche, le cyber-harcèlement en meute est puni depuis cet été par la loi», a-t-elle écrit accompagnant son tweet de #JeSoutiensHugo. Saisie, la police a annoncé que «les faits [avaient] été signalés aux enquêteurs de la plateforme Phraos» du ministère de l’Intérieur permettant de signaler les contenus suspects ou illicites susceptibles notamment de faire l’objet d’une procédure judiciaire.

Selon le ministère de l’Intérieur, en 2018, près de 3 101 signalements de contenus illicites ont été reçus en moyenne par semaine sur la plateforme PHAROS.

Un tweet humoristique d’un adolescent à propos d’une photographie de la Mecque a mis le feu aux poudres sur Twitter. Plusieurs personnalités politiques, notamment du gouvernement, ont exprimé leur soutien.


 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Un adolescent de 15 ans menacé de mort par des musulmans après une blague sur le pèlerinage à La Mecque

    1. c.i.a.

      Le simple fait de manger un sandwich au jambon devant des musulmans en France, nous vaut une raclée, alors imaginer un blasphème de leur saloperie d`allah!!
      Mais heureusement il y a environ 200 musulmans à la Mèque ,chaque année qui rejoignent leur allah, car ils se piétinent à mort ces idiots.
      Il y a une certaine justice céleste, si je peut dire.

    2. Cyrano

      Si ce gamin se fait menacer de mort sur notre territoire c’est bien la preuve que la France est islamisée. N’oublions pas de remercier tous nos ZELITES collabos grâce à eux les envahisseurs sont là. Comme toujours les français ne regardent pas la lune qu’on leur désigne mais le doigt qui la montre.

    3. Jonas Ben Amittaï

      Les nombreuses et diverses persécutions, actes de terreur et exécutions de masse commises froidement à travers le monde, nous donnent la nausée.
      Après des milliers d’exactions commises quotidiennement, depuis des années, à chaque attentat, à chaque massacre, à chaque décapitation, les diverses formes de pendaisons, décapitations, basculements dans le vide d’hommosexuels, viols devant la famille et les enfants, suivis d’égorgements ou de coups de feu à bout portant, les femmes vendues à la criée, ces femmes, ou ces toutes jeunes filles dont l’une de 12 ans, esclaves sexuelles, abusées après une prière pour terminer avec une autre dévotion religieuse… comme l’a révélé cette journaliste américaine Rukmini Callimachi le 13 août 2015 dans le New York Times… Abjecte ! Les chrétiens, même enfants, crucifiés… Ces agressions sur des passants au cri de Allahou akbar sidèrent l’opinion occidentale et sont un vrai casse-tête pour les experts, car ils doivent, dans leurs analyses, respecter le principe devenu fameux : ça n’a rien à voir avec l’islam.
      Mais cela au nom «d’Allah le Très Miséricordieux». Heureusement pour le monde que des personnes, comme ce jeune homme, malgré son âge, sachent garder leurs distances! Il s’agit ici non de l’individu, mais de religion et nous devons pouvoir critiquer un système de pensée ou une religion. N’est-ce pas ce qui a été développé dans nos sociétés depuis plus de deux siècles ? S’il est toléré qu’une idéologie religieuse soit dans l’espace public, peut-on en même temps imposer la censure de toutes les critiques envers cette même idéologie ? L’islam ne peut pas, lui seul, être hors du champ de la critique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *