toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Syrie : des cadres français de Daech impliqués dans une mutinerie dans une prison de haute-sécurité. Et certains veulent les rapatrier ?


Syrie : des cadres français de Daech impliqués dans une mutinerie dans une prison de haute-sécurité. Et certains veulent les rapatrier ?

L’affaire est considérée par la France comme un sévère avertissement. D’après nos informations, une récente mutinerie dans une prison syrienne de haute-sécurité a failli provoquer l’évasion de nombreux ex-combattants de l’Etat islamique. Plusieurs anciens cadres français de Daech sont directement impliqués.

Elle est censée être la prison la plus sécurisée du pays. Celle dont le bon fonctionnement est l’une des priorités absolues de la coalition internationale. La prison de Derik, située à l’extrême nord-est de la Syrie, près de la frontière irakienne, vient pourtant d’être le théâtre d’une vaste mutinerie, qui a donné des sueurs froides aux autorités françaises.

La scène, dont rien ou presque n’avait filtré jusqu’à présent, s’est déroulée le 5 avril dernier. Ce matin-là, près de 200 prisonniers, tous d’anciens combattants de l’Etat islamique, décident d’attaquer de façon simultanée les surveillants de l’établissement, géré par les forces kurdes. Profitant des horaires réservés à leur toilette – le dispositif est alors allégé -, les djihadistes ont tenté de prendre un des gardiens en otage et de s’emparer d’armes à feu.

La tentative d’évasion a fini par échouer, grâce à l’intervention en urgence et massive des forces sécuritaires kurdes. Deux avions de chasse de l’armée américaine ont également été dépêchés sur place, effectuant plusieurs survols de la prison pour dissuader les mutins.

L’événement est immédiatement remonté à Paris jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Car parmi les 400 djihadistes emprisonnés à Derik se trouvent une vingtaine de Français. Plusieurs d’entre eux sont considérés comme d’anciens cadres de Daech : Romain Garnier, Thomas Barnouin, Thomas Collange, Mohamed et Najib Megherbi ou encore Adrien Guihal… La plupart, considérés par les services anti-terroristes comme particulièrement dangereux sont issus de la mouvance salafiste toulousaine, proches à la fois de Mohamed Merah, le terroriste de Toulouse et de Montauban, et des frères Fabien et Jean-Michel Clain, les « voix » des attentats du 13 novembre 2015, tous les deux récemment abattus par des drones américains en Syrie.

Source LCI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *