toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sri Lanka : Les attentats islamiques «en représailles à ChristChurch» selon l’enquête


Sri Lanka : Les attentats islamiques «en représailles à ChristChurch» selon l’enquête

Au moins 310 personnes ont trouvé la mort dimanche, dans une série d’attentats contre quatre hôtels de luxe et trois églises du Sri Lanka, où était célébrée la messe de Pâques. 40 personnes ont été interpellées. Selon l’enquête, les attaques ont été commises «en représailles à celles de Christchurch».

Les attentats à la bombe perpétrés au Sri Lanka le dimanche de Pâques étaient des représailles à une attaque récente contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, a annoncé mardi le ministre de la Défense nationale. « Les enquêtes préliminaires ont révélé que ce qui s’était passé au Sri Lanka (dimanche) était en guise de représailles pour l’attaque contre les musulmans à Christchurch », a déclaré Ruwan Wijewardene au parlement.

Le 15 mars, cinquante personnes ont été tuées dans une fusillade dans deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Une organisation musulmane peu connue, le National Thawheeth Jama’ath (NTJ), est associée aux pires attaques perpétrées contre les pays de l’Océan Indien depuis la fin de la guerre civile, il y a dix ans. Au moins 40 personnes ont été arrêtées en lien avec les attentats et l’état d’urgence a été imposé aux autorités pour maintenir la sécurité lors des enquêtes sur les attentats à la bombe.

Les attaques du dimanche de Pâques qui ont coûté la vie à plus de 320 personnes au Sri Lanka sont une réponse à la fusillade massive qui a eu lieu dans une mosquée à Christchurch en mars, a déclaré le ministre de la Défense du Sri Lanka au parlement du pays.

Ruwan Wijewardene a déclaré lors d’une séance spéciale de l’organe national mardi après-midi que des enquêtes avaient montré que « cette attaque a été menée en guise de représailles pour l’attaque contre les musulmans à Christchurch », a-t-il déclaré. Le ministre n’a présenté aucune preuve à l’appui de sa demande.

Une note de service de renseignement transmise à certains membres du gouvernement au cours des semaines précédant l’attaque signalait qu’un membre du groupe terroriste identifié comme ayant perpétré les attentats avait commencé à mettre à jour ses comptes sur les réseaux sociaux « avec un contenu extrémiste » à la suite de la fusillade en Nouvelle-Zélande qui a tué 50 personnes.

Mais des chercheurs en terrorisme ont déclaré que la nature sophistiquée de l’attaque et le matériel utilisé auraient probablement nécessité des mois de préparation, notamment le conditionnement des kamikazes et le test des explosifs.

M. Wijewardene a également déclaré au Parlement que le nombre de morts avait atteint 321 personnes, dont 38 étrangers, et a répété que le Premier ministre et d’autres responsables clés n’avaient jamais été informés de la possibilité d’une attaque imminente.

Source: the guardian

Learn Hebrew online

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *